logo

Aides et conseils pour les consommateurs et leur entourage

logo

Aides et conseils pour les consommateurs de cannabis et leur entourage

Témoignages

Explications:

Vous pouvez consulter les témoignages de nos utilisateurs ou composer votre propre témoignage.
Témoignage aléatoire:
nouveaudépart (24 ans) - Nationalité Belge - 07 mai 2020
"Salut à toi, J'ai commencé à fumer le joint un jour d'été lors de mes nombreuses escapades à vélo avec des amis d'enfance aux alentours de mes 17 ans. Je ne sais pas trop pourquoi je n'ai pas hésité une seconde à tirer sur un vieux "chicon" , j'ai direct kiffé tu t'en doutes , une journée inoubliable, quelle partie de plaisir ! Une défonce que l'on ressent qu'une ou deux fois tu vois ce que je veux dire hein ? Malgré tout en me faisant une promesse de ne jamais fumer seul et de considérer ça comme une bouteille d'alcool...A la rentrée des cours j'étais transformé , plus confiant beaucoup plus ouvert , je me trouvais plus cool et ça se ressentait auprès de mes potes, j'ai fais essayé une bonne partie de mes camarades (oups) et je me suis vite fait une "réputation" sans m'en rendre compte je faisais partie d'une bande de pote presque uniquement fumeur... J'ai commencé à fumer de plus en plus sans m'en rendre compte. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, j'arrivais à supporter un beau père ultra strict et mes déboires d'adolescent anarchistes ( le con) Jusqu'au jour où j'ai commencé à vouloir vendre pour ma conso... Un jour je suis tombé sur un type qui faisait à dépôt et j'ai commencé à fumer 6-7 joints par jour et obsédé par l'argent à lui rendre... Un jour je n'avais pas son argent il est arrivé chez moi m'a cogné a craché sur ma mère... Résultat : mis à la porte , justice et échec scolaire... j'ai quadruplé une 6e pour avoir un diplôme bidon mais je fumais toujours. Mais je me persuadais que c'était pas de la faute du joint et j'ai continué ma vie avec des fumeurs perdu sans emploies ni projets, en colloc... J'ai fêté mes 24 ans il y a peu et un soir j'fumais mon gros joint pendant que je jouais sur mon pc j'ai senti mon coeur partir en couille je ressentais ma première crise d'angoisse.... J'ai pris la décision pour la Xe fois d'arrêter ne voulant plus jamais ressentir cette sensation une nouvelle fois. Bizarrement les premiers jours, je pensais que ça serait plus compliqué malgré mes collocs qui fumaient partout dans la maison...Mon humeur était étrangement meilleur, plus énergique j'arrivais à m'organiser...Je suis à mon 7e jours et je suis actuellement dans une phase particulièrement pénible , je ne dors plus le soir je fais constamment des crises d'angoisse je tremble , j'ai des sueurs froides.... une galère total T'écrire m'apaise et depuis que j'ai commencé mon texte j'ai droit à un moment de répis... Je ne lâcherai rien je le sais et j'espère que tu en feras de même , penses à l'argent que tu économiseras et aux temps que tu gagneras pour profiter davantage de la vie...Tu as tout mon soutien même si on se connait pas ! Il est temps pour moi de te laisser et de continuer à combattre mon démon comme toi. Tristan "
Catégories associées: