ic launcheric launcheric launcheric launcher

Aides et conseils pour les consommateurs d'alcool et leur entourage

ic launcheric launcheric launcher

logo alcool

Aides et conseils pour les consommateurs d'alcool et leur entourage

Témoignages

Questionnaire d'évaluation du site Stop-alcool.ch

Merci de prendre 3 minutes pour répondre à quelques questions au sujet de ce site

Explications:

Vous pouvez consulter les témoignages de nos utilisateurs ou composer votre propre témoignage.
Témoignage aléatoire:
transformers (20 ans) - Nationalité Française - 26 février 2017 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Bonjour à toutes et à tous, J'ai 20 ans, je suis une femme et j'ai décider d'apporter mon témoignage par rapport à l'alcool et les nombreux problèmes que j'ai pu rencontrer afin de me libérer de mon vécu et peut-être que certains se retrouveront dans ce qu'ils liront. Au début c'était festif, à 14 ans ma première cuite pour le nouvel an, rien d'extraordinaire. Puis au lycée j'ai commencé à fumer du cannabis régulièrement et seule, c'était une sorte d'échappatoire, car j'étouffais. Il faut savoir que la transition de l'enfance à l'adolescence puis de l'adolescence à l'adulte est difficile. Bref, je sortais régulièrement avec mes amies. Puis ça a commencé : les trous noirs. Je reprends conscience que le lendemain matin et là on me raconte ce qu'il s'est passé : Tu as sucé 14 mecs dans la soirée, t'es qu'une pute. Au début je pensais qu'on se foutait de moi, mais non ça s'est vraiment passé. Comment ai-je pu faire ça ? moi qui me respecte quand même un minimum. J'avais bu une bouteille de vodka avec une copine, je ne pensais pas que je pouvais me transformer à ce point, et le pire c'est que je me rappelle de rien du tout... Ensuite il y'a eu cette soirée avec mes sœurs et des amies où j'ai repris conscience à l'hôpital : On m'a retrouvé dans un parking le string à la main, avec des lésions vaginales. En bref je me suis faite violée et je ne m'en souviens pas. C'est peut-être mieux comme ça de toute manière mais bon si j'avais eu ma conscience ça ne se serait jamais produit car je n'aurais pas traîné toute seule dehors et suivi un homme. Cet été, je suis allée seule à un festival techno à Cannes, j'y allais sans l'idée de me torcher la gueule, il y'avait un artiste que je voulais absolument voir, bref au final j'ai quand même bu au point d'avoir un trou noir. Par chance je me suis réveillée le lendemain dans mon lit ( sans mon portable ) quelqu'un ( je ne sais pas qui ) m'a ramené en voiture, mais je déambulais seule dans une ville que je ne connais pas et si cet personne ne m'avait pas ramené que ce serait-il passé ????? Ma vie a été mise en jeu plus d'une fois à cause de l'alcool. J'ai perdu des amis à cause de ces problèmes d'alcools, qui me transforment et me font faire n'importe quoi.C'est aussi dur à assumer. Car à chaque fois je me souviens de rien et j'hallucine quand on me dit ce qu'il s'est passé. J'ai aussi pris de la MDMA pendant 2 ans presque tout les week- ends ( j'ai maintenant des problèmes de concentration et je sens que j'ai du mal intellectuellement ) le truc c'est que j'adore l'ambiance festive et j'adore la techno et m'évader dans le son. J'ai aussi perdu au moins 5 portables à cause des soirées, cela m'est encore arrivé hier soir mais j'ai eu de la chance je l'ai récupérer aux objets trouvés. Je ne fume plus de cannabis et ne consomme plus de MDMA depuis à peine 1 an, pour l'alcool c'est plus compliqué. D'un côté je sais qu'il faut que j'arrête car il y'a eu de nombreuses situations problématiques mais d'un autre côté c'est dur car c'est agréable de boire l'apéro avec ses amis, sa famille. Sauf que quand je commence à boire je n'arrive plus à m'arrêter, j'ai toujours envie de ce "plus" qui m'amène à avoir des trous noirs. Je ne bois pourtant plus d'alcools forts. Il doit y avoir une substance dans l'alcool que mon cerveau ne tolère absolument pas puisqu'il détruit ma mémoire à chaque fois. Je n'ai pas passé une soirée alcoolisée sans avoir de trous noirs, non jamais. J'ai essayé de nombreuse fois de gérer ma consommation en disant : - je bois que du vin/ je bois qu'une bouteille/ je bois que 3 verres/ Je prends du coca à côté pour réduire ma consommation Toutes ces choses n'ont pas fonctionné. Alors aujourd'hui je décide de me dire: allergique à l'alcool !!! Pourquoi tenter le diable? ça me réussit vraiment pas et puis les lendemains sont toujours difficiles psychologiquement !!! Je suis assez fragile psychologiquement donc c'est pas ça qui va m'aider. Alors peut-être qu'écrire ces mots m'aideront à prendre conscience de ma décision et fera que je la respecte. Je souhaite devenir infirmière, pour aider les autres et me sentir utile. C'est vraiment un métier qui me plairait, et je souhaiterais aider les adolescents ayant des problèmes d'addictions, car il faut aider ces personnes. ( sans me comparer à eux car chaque histoire est unique ) Merci de votre attention, et si vous avez tout lu vous êtes courageux. N'hésitez pas à laissez un commentaire, ça me ferait plaisir de lire vos impressions/ressentis/témoignages "