ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages: écrits / audios / vidéos

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (781)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (203)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(177)
Tentative d'arrêt (169)
Fumeurs Malade (84)
 
Entourage
Famille/Ami (84)
Non fumeurs (12)
Fumée passive (22)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (51)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (63)
Rechute/Echec (59)
Symptômes de sevrage (37)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (9)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (149)
Substituts nicotiniques (112)
Livre Allen Carr (44)
Aide psychologique/soutien/solidarité (58)
appli Stop-Tabac (10)
E-cigarette / vapotage (50)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (103)
Cancers (48)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (37)
Problèmes respiratoires (52)
Impuissance sexuelle (11)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (37)
Pillule contraceptive (4)
Beauté/Grossesse/Enfants (68)
Sport (31)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (2)
site Stop-Tabac (115)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    
Problème de poids
Anonyme (53 ans) - Nationalité Suisse - 16 octobre 2020 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Voilà, il y a 3 mois, j'ai cessé de fumer.🥇🏆 Après 40 ans de tabagisme à raison d'environ 1 paquet par jour... Cela m'a pris en pleine nuit, je dormais mal et mes poumons sifflaient un peu... j'ai dit stop, j'arrête ! Je me suis levée et j'ai cherché des solutions sur internet et ai trouvé l'application stop-tabac.ch. Cela m'a beaucoup aidée. Au début, j'ai essayé des produits de substitution, chewing-gum (pas bon du tout) 😩 et l'inhalateur et ça m'a mieux convenu. Après un mois je n'ai plus eu besoin de ça. Pour tenir le coup, je recommande la méditation ! Etant en surpoids, ma plus grosse angoisse était de prendre des kilos, alors j'ai intégré le jeûne intermittent dans la foulée et j'ai même perdu 2-3 kg et donc tout va bien maintenant 😉 Je souhaite bon courage à tous ceux qui font la tentative d'arrêter de fumer, ca en vaut la peine🤩🤩🤩👍👍👍"

Hélène (39 ans) - Nationalité suisse - 03 octobre 2005 - Partager sur: Facebook - Twitter
"voilà 6 mois que j'ai cessé de fumer, grâce aux patches durant les 2 premiers mois, le temps de m'offrir de nouvelles habitudes sans souffrif du manque. Et puis j'ai arrêté les patches également et, mise à part un peu de nervosité à gérer, tout s'est formidablement bien passé. En fait, mes dernières années de fumée furent complètement dépourvues de plaisir et pleines de culpabilité ET JE ME RENDS COMPTE AUJOURD'HUI QU'IL M'ETAIT PLUS DIFFICILE DE FUMER QU'IL M'A ETE D'ARRETER !!! Arrêtons de dire qu'il est si difficile de cesser de fumer... ça ne sert qu'à effrayer les fumeurs et à les décourager définitivement... J'ai arrêté de fumer sans volonté exceptionnelle, sans prendre plus de 2 kg, et sans souffrir le martyr.Le désir de fumer est comme une bête au fond de notre ventre qui réclame sa substance... Elle ne fait pas partie de nous, elle y a été introduite et peut sans aller. Plus vite on lui coupe les vivres et plus vite elle disparaîtra. Diminuer la cigarette ne fait que maintenir la bête en vie. J'aimerais que mon témoignage rassure les futurs ex- fumeurs quant à la difficulté d'arrêter. Moi, je vis beaucoup mieux depuis que je ne fume plus. Je n'ai plus à gérer cette culpabilité face à mes enfants, à ma santé et à mon porte- monnaie. Je suis enfin en accord avec moi-même. Ca vaut vraiment le coup de s'y mettre sérieusement. Oubliez tout ce qu'on a pu vous dire à ce sujet, faites-vous votre propre expérience. Vous verrez, c'est beaucoup plus simple que prévu!"

Sophie (32 ans) - Nationalité Française - 25 janvier 2006 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Bonjour ! Je m'appelle Sophie et j'ai témoigné il y a un peu moins d'un an sur ce site, lorsque j'ai arrêté de fumer. Ca fera un an dans quelques jours et je suis fière, extrêmement fière. Je témoigne aujourd'hui pour vous dire que oui, c'est possible. Je fumais un paquet par jour il y a un an. Je ne touche plus une cigarette et ce n'est pas un supplice, c'est un bonheur. Croyez y, tentez le, retentez le. Et dites "merde" aux gens qui ne croient pas en vous. Trouvez vos motivations, écrivez vos motivations, partout, chez vous, au bureau, en voiture (vive les post it !) Je dit souvent que je viens de passer une année en "é" : j'ai pleuré, insomnié, enflé (+ 10 kg !), boutonné tout l'été... mais j'ai réussi. Je me suis donné un an pour "évacuer" la cigarette ! Voilà le constat : * j'ai pleuré des heures entières, sans raison apparente : mes meilleures amies ont cherché des heures entières à savoir pourquoi je pleurais "pour rien". On a finit par en rire... moi, toujours en pleurant ! Et ça passe. J'ai retrouvé ma pêche légendaire ! * j'ai insomnié... ben oui, ça m'arrive encore. Je prends le bon côté des choses... lait chaud avant d'aller me coucher, tisanes relaxantes, musique douce, bain avec bougies et huiles essentielles. Ma fille adore. Moi aussi... Pas si désagréable que ça de soigner les insomnies ! * j'ai enflé... Ah ça... c'est vraiment désagréable ! Mais j'avais accepté l'idée que ça pouvait arriver et je pense que ça a contribué largement à ma réussite. Une année bouboule contre une vie plus saine. Je prends. Et là ça y est... En m'attaquant aux haricot verts plutôt qu'à la plaque de chocolat, la balance recommence à sourire. Mes fringues aussi. Et moi, je n'en parle même pas ! * boutonné tout l'été... là, les filles (et les garçons), c'est l'occasion ou jamais de vous ruer chez l'esthéticienne pour des soins du visage. Du temps pour vous, on s'occupe de vous... Si c'est pas le bonheur tout ça !!! Je commence ma nouvelle vie saine d'ex fumeuse. Mes deux meilleures amies viennent d'arrêter. Elles en ont marre d'aller fumer dehors quand on est tous à l'intérieur ! Si elles lisent ce témoignage, alors je veux qu'elles sachent que je crois en elles, et que dès qu'on sera trois ex fumeuses confirmées, on pourra faire le cri de la joie totale !!! Entre nous, si j'ai eu suffisament de volonté pour réussir à arrêter de fumer, c'est donc que je peux avoir suffisament de volonté pour beaucoup, beaucoup, beaucoup d'autres choses, non ??? Waouh !!! "

marie-joëlle (36 ans) - 22 juin 2004 - Partager sur: Facebook - Twitter
"J'ai arrêté de fumer il y a maintenant deux ans j'ai pris 2 kilos puis encore 3 par la suite, bref un an et demi après avoir stoppé le tabac j'avais pris 5 kilos (zut quand même !)raison à cela, je me suis mise à manger un peu plus, un peu mieux aussi et je m'étais mise à grignoter (en remplaçant par exemple aux apéros entre amis la cigarette par les chips et les pistaches)..ces 5 kilos me pesaient "impossible" de les perdres alors que lorsque je fumais je pouvais perdre 500g en une semaine! il m'a fallu 1 an et demi pour arriver à gérer mon alimentation, en quantités et en grignotages, puis il y a eu comme un déclic, depuis 5 mois, j'ai tout simplement sans trop d'efforts réussi à me limiter et j'ai entamé un petit régime léger (diminution des graisses, des quantités et fruits entre les repas) : j'ai déjà perdu 3 kilos ! Je n'aurais pas pu le faire avant il était essentiel pour moi de compenser, je pense que pendant cette période il faut réapprendre à vivre sans la cigarette et plusieurs choses doivent se mettre en place dans la tête, dans notre corps et dans nos habitudes, en particulier dans la façon de s'alimenter. Aujourd'hui je pense avoir gagner sur tous les tableaux, il fallait juste un peu de temps et je suis heureuse d'y être arrivée, je vous encourrage à tenir bon. gros bisous"

Annick (45 ans) - Nationalité Française - 13 janvier 2005 - Partager sur: Facebook - Twitter
" Message encourageant d'une ex-fumeuse : résultats à 9 mois sans clopes : - Je ne pues plus le tabac - Je n'enfume plus mes enfants (mon mari continues mais c'est déjà ça en moins) - Ma famille est toute fière de moi, et moi aussi - Cette victoire m'a donné confiance en moi - Je ne bois plus d'alcool : l'alcool donne envie de fumer - Je n'ai plus les idées enbrumées - Je me réveille mieux le matin - Au boulot, je ne dois plus sortir pour fumer ma clope (je suis éducatrice avec des enfants handicapés) - Je ne tousse plus (je crachais mes poumons à longueur de journée) - Je suis moins stessée, plus calme - Je ne suis plus à cran par manque de tabac - Je ne panique plus à l'idée de manquer de cigarette et je ne cours plus à l'autre bout de la ville pour trouver un tabac ouvert - Je n'ai plus le moindre problème ORL (je faisais régulièrement des rhumes, bronchites, trachéites etc...) - Je ne vis plus avec la hantise d'un cancer - J'ai une peau plus jeune de 10 ans (j'en ai 45) au moins, plus souple, de couleur plus nette, moins ridée. - Je respire mieux - Je n'ai plus la bouche pâteuse, ni la salive épaisse - Mes dents sont redevenues plus blanches et j'ai meilleure haleine Bon, ok, j'ai pris 10 kg mais franchement, est-ce-que les bienfaits de l'arrêt ne valaient pas ça ? Je les reperdrai en son temps. Et je crois même avoir oublié des points positifs... Alors vraiment, tenez bon ! Passé 2 ou 3 mois parfois difficiles (même des moments très très durs au début) il n'y a que du bon et je ne regrette pas les jours où j'ai eu envie de me claquer la tête sur les murs. "

Barbara (37 ans) - Nationalité Française - 09 mars 2006 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Début de la clope 11/12ans suite à de gros soucis familiaux. D'une passée à 1 paquet puis 2. 2 grossesses une avec patch 3 mois sur 9; l'autre avec diminution suivant les jours. Grosse culpabilité. aH OUI mon conjoint fumait aussi depuis l'âge de 14 ans même consommation. Bref les enfants grandissent vous demandent d'arrêter, vous commencez les quintes de toux en journée le matin, les fins de mois sont difficiles car à deux, 2000francs minimum dans les clopes par mois. LE 1ER JANVIER 2006 nous décidons d'arrêter ensemble, le déclic et non la volonté le véritable déclic la volonté est arrivée juste après pour ne pas en rallumer une. Les 3 premières semaines super et maintenant 2 mois et demi après le moral dans les baskets en permanence, envie de pleurer tout le temps, prise de poids importante alors qu'avant je mangeais tout ce que je voulais sans prendre un kilo!!!! J'ai la sensation de faire le deuil d'une personne que j'ai aimé pendant 25 ans et ce n'est qu'une clope!!! L'horreur! Mais curieusement, malgré tout ça aucune envie de rechuter (pour le moment). Voilà pour le moral du jour. Et en allant sur les forums je me suis aperçue que je n'étais pas toute seule à vivre ces moments de déprimes. "

Michèle (47 ans) - 25 juin 2008 - Partager sur: Facebook - Twitter
"J'ai arrêté de fumer il y a un peu plus de 3 ans. Pas le 1er janvier parce que ça fait résolution prise face aux autres "faut s'y tenir ou se taper la honte et puis merde, je fume quand même, qu'ils aillent se faire voir". Non, c'était plus intime que ça. J'ai choisi le 21 mars, jour du printemps, du renouveau. Au printemps, on fait une croix sur l'hiver, les feuilles qui poussent sont neuves et ne se souviennent pas de l'automne précédent. Pour ce sentiment d'immortalité et d'espoir que j'associe au printemps, j'ai choisi son jour. Pour tous ceux qui ont essayé d'arrêter plusieurs fois, ne perdez pas courage : mon essai du 21 mars était le 8ème et cette fois-ci était différente car ma conviction était plus ferme. J'ai une petite perle de 10 ans qui savait lire de bonne heure et qui - pas plus haute que 3 pommes - avait lu sur un paquet de cigarettes "Fumer tue". Et voilà que son petit nez rosit, ses yeux se mettent à briller et des larmes à en couler. Sa question a été, non pas "mais pourquoi tu fumes, alors ?" mais tout simplement "mais qu'est-ce que je vais devenir, alors ?" Electrochoc-thérapie ... 2 essais plus tard, ça y est! Et, mesdames, ce qui m'a aussi beaucoup aidée, c'est d'accepter les kilos qui allaient se présenter en me disant que quoiqu'il arrive, ceux-là seraient moins néfastes pour ma vie que les clopes. Et j'en ai pris ... huit. Et trois ans plus tard, il m'en reste 5 à perdre qui s'en vont tout doucettement. Et même si parfois j'ai eu des coups de blues devant le miroir, qu'est-ce que je suis fière d'avoir tenu bon. Au-delà du bénéfice pour ma santé, je retrouve aussi une liberté d'esprit et me rend compte que j'étais dans une véritable dépendance vis-à-vis d'une substance : quand la prochaine? où? l'argent pour en acheter? vite, ça va fermer ... Ouf, c'est fini. Et maintenant, ... j'essaie de ne pas avoir trop peur des conséquences et prie mon ange gardien de les éloigner de moi. Il faut aussi que je dise que ce site est bien ficelé. A l'époque, j'avais joué au jeu mis à disposition où il fallait tirer sur des cigarettes. Le bruitage de ce jeu était absolument motivant. Merci, donc et courage aux prochains ex-fumeurs !"

Marie (31 ans) - Nationalité française - 16 août 2010 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Bonjour à tous j'ai arrêté le 26 septembre 2009 après 15 ans de tabac (30 cigarettes par jour les dernières années), sans substitut ni médicament et sans aucun craquage depuis. C'est mon 3e témoignage sur ce site, très bien fait par ailleurs. Je reviens vers vous en pensant que cela peut peut-être aider certains : au début de mon sevrage j'aimais bien voir les parcours des gens, voir qu'ils tenaient le coup sur le long terme et pas seulement la motivation débordante des premières semaines... Alors voilà pour l'instant je tiens bon, j'ai connu la crise des 3 mois et la crise des 6 mois, les fêtes entourée de fumeurs, les prises de tête au boulot et avec mon chéri, mais je tiens bon. Moi qui n'arrivaient pas à penser qu'il soit possible d'aller à un apéro, d'affronter l'attente d'un bus ou la résolution d'un quelconque problème administratif sans clope, j'ai fait plein de choses depuis : des soirées, des mariages, des très bons resto, des vacances, des réunions, un concours (examen), un changement de boulot, un déménagement, un bilan de compétence, des examens médicaux ... et oui on y arrive aussi sans clope... c'est même pas différent en vrai! J'ai continué à voir mes amis fumeurs, je ne me suis pas mise au sport, je n'ai pas changé mes habitudes et je n'ai beaucoup pris de poids (2 kg), surtout si on considère le nombre de tablettes de chocolat que j'ai englouti au début... Les tentations n'ont pas disparu (je dirai une tous les 2 jours en moyenne), j'aime toujours l'odeur des cigarettes en train de se consumer, je n'ai pas entièrement fait mon deuil de l'idée qu'on peut fumer seulement une clope de temps en temps en soirée, mais je tiens bon et m'abstiens. Je me rappelle que ça vaut le coup d'arrêter, que j'ai économisé plein de sous (des milliers d'euro en 10 mois), que je respire mieux, que je ne travaille plus à me déchausser les dents, que j'ai n'ai plus besoin de courir partout pour trouver un tabac ouvert le dimanche au mois d'août, que je n'ai pas à angoisser parce qu'il ne me reste plus que 4 cigarettes pour finir la soirée, que je ne suis plus obligée de faire des pauses clope toutes les heures, par tous les temps, plantée comme une idiote sur le trottoir devant l'entrée de ma boîte, ... etc... ça vaut vraiment le coup de tenir bon Bon courage on peut tous y arriver! "

Francine (56 ans) - Nationalité franco/suissesse - 02 avril 2006 - Partager sur: Facebook - Twitter
"je m'étais précédemment inscrite sur ce site au cours de l'année 2003. je reviens donc donner à nouveau mon témoignage sur les bienfaits du non-fumage. le 25 février 2003 j'écrasais ma dernière cigarette...je me suis mise au sport en salle et en 4 mois j'ai même réussi à perdre 15 kilos de graisse et à me refaire une santé. en outre malgré mes 56 ans je suis en forme et bien dans ma peau. je n'affiche pas mon âge car ma peau est préservée (je la préserve aussi du soleil mais ceci est un autre sujet). J'ai toujours pensé que si on peut arrêter un jour on peut arrêter 2 et ainsi de suite. je me suis aidée de quelques patchs (une dizaine en tout) et cela fut relativement facile. Comme me disait un ami à qui je demandais lors de ma période "fumeuse" ..mais comment arrêter de fumer? il suffit de ne pas allumer la première! me dit-il. Essayez au moins, ne dites pas que c'est impossible ! c'est possible!! allez courage! "

Sandrine (32 ans) - Nationalité Francaise - 25 août 2005 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Ca fait un moment que je regarde ce site, j'ai essayer d'arrêter de fumer il y a deux ans, l'année dernière et enfin cette année. Ca fait 30 jours que je ne fume plus, c'est pas encore gagnée mais j'ai une vision différentes du tabagisme par rapport aux autres fois. Cette fois si je ne suis plus dans la logique de privation, c'est à dire faire un effort pour être sûr de ne plus jamais fumer. Maintenant dans ma tete c'est : comment j'ai fait pour être esclave de la cigarette si longtemps. Pour le moment j'ai des patchs, en fait c'est ce qui m'a aider le plus au début car je me suis dit que de toute façon avec un patch je ne pouvais pas fumer et que quand on l'enlève il faut attendre au moins une heure. Et quand on a envie de fumer c'est tout de suite et pas une heure après..... Pendant longtemp je me suis dit que j'allai prendre du poids et comme j'ai déjà de sérieux problème de poids je ne voulai pas rajouter. A chaque tentative je prennai des kilos donc je reprenai la cigarette (mais à la fin des courses je perdai quand même pas les kilos pris). Cette fois ci effectivement j'ai encore pris un peu de poids mais je me sens déjà mieux. Comme j'ai plus de souffle, je peux plus facilement faire un peu de sport, comme rentrer du travail à pied. Je suis vraiment heureuse d'être enfin libéré du tabac. car pour moi la plus grande dépendance à la cigarette est dans la tête et pas physique. Je sens que cette fois ci j'ai gagnée. D'ailleur c'est grace à tous vos témoignages que j'ai lu chaque jour qui m'ont réconforté dans mon envie d'arrêter de fumer que j'en suis là aujourd'hui. Le plus dûr c'est le premier pas, et surtout réussir à se persuader que la cigarette est vraiment un poison, en un mot, réussir à ouvrir les yeux. "

Voir les témoignages suivants

Une bonne raison ci-dessous de lire les témoignages :