ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

TĂ©moignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (757)
Motivations/BĂ©nĂ©fices de l'arrĂȘt (203)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(177)
Tentative d'arrĂȘt (162)
Fumeurs Malade (82)
 
Entourage
Famille/Ami (84)
Non fumeurs (12)
Fumée passive (22)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (51)
 
DĂ©pendance / manque
DĂ©pendance/Manque (63)
Rechute/Echec (59)
SymptĂŽmes de sevrage (36)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (8)
 
MĂ©thodes d’arrĂȘt
MĂ©thodes diverses (145)
Substituts nicotiniques (110)
Livre Allen Carr (44)
Aide psychologique/soutien/solidarité (58)
appli Stop-Tabac (8)
E-cigarette / vapotage (49)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (102)
Cancers (48)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (36)
ProblĂšmes respiratoires (50)
Impuissance sexuelle (11)
 
SantĂ© / bien-ĂȘtre
ProblĂšme de poids (36)
Pillule contraceptive (4)
Beauté/Grossesse/Enfants (66)
Sport (30)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (2)
site Stop-Tabac (111)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
TĂ©moignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    TĂ©moignages de cĂ©lĂ©britĂ©s
Insomnies
Sophie (32 ans) - NationalitĂ© Française - 25 janvier 2006
"Bonjour ! Je m'appelle Sophie et j'ai témoigné il y a un peu moins d'un an sur ce site, lorsque j'ai arrêté de fumer. Ca fera un an dans quelques jours et je suis fière, extrêmement fière. Je témoigne aujourd'hui pour vous dire que oui, c'est possible. Je fumais un paquet par jour il y a un an. Je ne touche plus une cigarette et ce n'est pas un supplice, c'est un bonheur. Croyez y, tentez le, retentez le. Et dites "merde" aux gens qui ne croient pas en vous. Trouvez vos motivations, écrivez vos motivations, partout, chez vous, au bureau, en voiture (vive les post it !) Je dit souvent que je viens de passer une année en "é" : j'ai pleuré, insomnié, enflé (+ 10 kg !), boutonné tout l'été... mais j'ai réussi. Je me suis donné un an pour "évacuer" la cigarette ! Voilà le constat : * j'ai pleuré des heures entières, sans raison apparente : mes meilleures amies ont cherché des heures entières à savoir pourquoi je pleurais "pour rien". On a finit par en rire... moi, toujours en pleurant ! Et ça passe. J'ai retrouvé ma pêche légendaire ! * j'ai insomnié... ben oui, ça m'arrive encore. Je prends le bon côté des choses... lait chaud avant d'aller me coucher, tisanes relaxantes, musique douce, bain avec bougies et huiles essentielles. Ma fille adore. Moi aussi... Pas si désagréable que ça de soigner les insomnies ! * j'ai enflé... Ah ça... c'est vraiment désagréable ! Mais j'avais accepté l'idée que ça pouvait arriver et je pense que ça a contribué largement à ma réussite. Une année bouboule contre une vie plus saine. Je prends. Et là ça y est... En m'attaquant aux haricot verts plutôt qu'à la plaque de chocolat, la balance recommence à sourire. Mes fringues aussi. Et moi, je n'en parle même pas ! * boutonné tout l'été... là, les filles (et les garçons), c'est l'occasion ou jamais de vous ruer chez l'esthéticienne pour des soins du visage. Du temps pour vous, on s'occupe de vous... Si c'est pas le bonheur tout ça !!! Je commence ma nouvelle vie saine d'ex fumeuse. Mes deux meilleures amies viennent d'arrêter. Elles en ont marre d'aller fumer dehors quand on est tous à l'intérieur ! Si elles lisent ce témoignage, alors je veux qu'elles sachent que je crois en elles, et que dès qu'on sera trois ex fumeuses confirmées, on pourra faire le cri de la joie totale !!! Entre nous, si j'ai eu suffisament de volonté pour réussir à arrêter de fumer, c'est donc que je peux avoir suffisament de volonté pour beaucoup, beaucoup, beaucoup d'autres choses, non ??? Waouh !!! "

DAVID (26 ans) - 25 février 2003
"Je voudrais vous parler de la perversion exercée par la cigarette après dix ans de dépendance (environ 2 paquets par jour). J'ai arrêté il y a trois semaines. Depuis ce temps, je suis atteint d'une névrose d'angoisse à tendance hypocondriaque. En trois semaines, j'ai eu huit consultations médicales, subi cinq prélèvements, effectué quatre prises de sang. En trois semaines, j'ai eu plusieurs cancers (rein, prostate, vessie, poumons), deux MST (chlamydiae, SIDA). Je me suis vu prendre des doses d'insuline parce que je pensais avoir du diabète. Cette spirale s'est achevée hier, lorsque j'ai consulté un neurologue, après une semaine d'insomnie durant laquelle j'ai été convaincu d'avoir la sclérose en plaques. Diagnostic : névrose d'angoisse. Bien sûr. Tout cela pour vous dire que, pour quelqu'un comme moi qui fumais afin de conjurer l'angoisse, la cigarette était un véritable eldorado. Mais sans elle, désormais, mon angoisse, déjà naturelle, est dévenue double. Ce qui n'arrange rien au fait d'arrêter de fumer. Un vrai cercle vicieux. Pour autant, je ne saurais me plaindre, car quelle peut être la détresse (non simulée) de ceux qui sont vraiment malades ? Moi, j'ai tout de suite ressenti de manière très bruyante les symptômes du manque : envies d'uriner, attaques de panique, insomnies, tremblements, vertiges, diarhée, étourdissemnts, engourdissements... j'ai même eu une poussée d'eczéma sur une main, qui s'est infectée ! Je connais quelqu'un qui, à 40 ans, a eu un zona et étais pris de phobies de l'obscurité. J'étais à mille lieux de me douter de tout cela avant de prendre ma première cigarette. "

Cédric (35 ans) - NationalitĂ© Suisse - 02 fĂ©vrier 2011
"Pour toi le *** GROS FUMEUR *** Eh oui... tu t'es toujours considéré comme un gros fumeur et ainsi tu penses ne pas pouvoir t'en débarrasser car tu connais au moins 15 "fumeurs occasionnels" dans ton entourage qui galèrent pour essayer d'arrêter, et forcément, toi, en tant que gros consommateur, t'aurais aucune chance d'y arriver, forcément... Hé bien, bonne nouvelle, selon mon expérience, en tant que gros fumeur t'as beaucoup plus de chance d'y arriver que les "occasionnels" pour les raisons suivantes : - la plupart des cigarettes que tu fumes sont une corvée pour essayer de satisfaire un pseudo besoin, ces cigarettes ne sont pas du tout associées à un plaisir. - t'as jamais essayé d'arrêter car en voyant les fumeurs occasionnels essayer d'arrêter ça te décourage. - comme gros fumeur, tu y penses continuellement et ça doit te bouffer intérieurement d'être esclave de cette chose. - la toux est plus grave chez le gros fumeur. Passons à la pratique. De mon côté, pour arrêter, j'ai mélangé les conseils et astuces du site "stop-tabac.ch" + le livre d'Allen Carr "la méthode simple pour arrêter de fumer". A partir du moment où j'ai commencé à consulter ces deux sources, il m'a fallu une semaine pour commencer à réduire ma consommation (= ce qui est une véritable torture psychologique, il faut le dire) puis ai arrêté d'un jour à l'autre sans le moindre médicament ou autre. Bon OK, je n'ai pas beaucoup dormi la première semaine car il manquait les "substances" à mon corps, mais je tiens à préciser que je n'étais pas en manque psychiquement. La prise de conscience des effets de ces substances m'a encore plus motivé à tourner la page. Un jour après ma dernière cigarette, je me suis déjà offert un beau cadeau pour me féliciter de cet arrêt étant totalement convaincu de ne plus jamais retomber dans le panneau. Depuis chaque fois que je pense (je parle bien de pensée et non pas de besoin) à la cigarette, je savoure pleinement de ce moment de libération et de plaisir de ne pas fumer, ouf... D'accord, j'admets que mes anciennes soit-disant envies de tabac se sont transformées en réelles envies de bouffe, mais bon c'est pas grave, la bouffe ne tue pas. De plus, suite à l'arrêt de la clope, j'ai plus d'énergie et élimine donc le surplus de nourriture dans un "surplus" de sport ce qui me convient parfaitement au final. *** Quelques chiffres *** -Âgé de : 35 ans -Fumé durant : 18 ans -Quantité : beaucoup trop ( un gros fumeur ne compte pas) -Nombre de tentatives d'arrêt : une seule et la bonne -Arrêt depuis : plus d'un an Message uniquement pour les "fumeurs occasionnels" : merci de transmettre mon message à votre entourage de "gros fumeur", SVP. Le conseil que je peux vous donner à vous est le suivant: arrêtez d'associer votre cigarette à un moment de "plaisir-détente" sinon votre cerveau ne va jamais être dégoûté de cette chose inutile et il sera ainsi trop compliqué de vous en débarrasser. Il faut que je vous parle de la question bizarre que l'on me pose fréquemment : "CA VA, TU TIENS?!?" ma réponse est la suivante: "je tiens rien, car y a rien à tenir, mais par contre pour répondre à ta question, je te confirme que je savoure chaque instant sans la cigarette !!" à croire que ces fumeurs tenaient quelque chose dans la main ou sur la tête quand ils avaient 12 ans avant de connaitre la clope, j'te jure... Sinon mon dernier conseil pour tout type de fumeur: lorsque vous voulez arrêter, "arrêtez par plaisir ou par dégout et savourez cette délivrance" mais "n'arrêtez surtout pas par contrainte", si vous voulez réussir. Je tenais aussi à féliciter les personnes qui arrivent à réduire leur consommation ou de se fixer un quota quotidien, car pour arriver à tenir de tels objectifs, il faut un mental incroyable, mon conseil, arrêtez totalement la clope c'est tellement plus simple ! Je vous souhaite beaucoup de succès et espère que mon message vous aidera à profiter pleinement de votre future délivrance. "

jean pascal (34 ans) - Nationalité fr - 22 juin 2004
"Un ami m'a montré comment fumer à l'age d'environ 14 ans (aspire comme ca ....) ,20 ans aprés et deux paquets de C.. par jour et de temps en temps un petit joint je décide d'arrêter pour la quatriéme fois, en fait mon beau pére vient de mourir d' un cancer de la gorge aprés une déchéance de plusieurs années, je ne respire plus et chaque cigarette me fait culpabiliser. Avec l'aide du centre Antitabac et de 2 patch 21mg je commence le sevrage le 20sept 2003... je passe les divers états de nerfs qui ont accompagnés ces derniers moi ainsi que les périodes d'insomnie qui me rappelait que j'étais vraiment drogué jusqu'à la moelle. 9 mois aprés je ne fume toujours pas ,je respire mieux (impressionnant d'ailleurs) j'ai meilleur appétit, je revis!! "

pierrette (47 ans) - 22 mars 2006
"Bonjour!Je m'appelle pierrette,j ai arrete de fumer le 30 janvier 2006 cela va faire 2 mois bientot, et j en suis très fière.Je sais que je ne recommencerais pas malgrè les durs moments que je vis en ce moment.Je passe un peu par tous les états, je pleure beaucoup ces jours-ci, puis j ai des moments de colère ce qui est bizare dans cette colère c est quelle est ciblée sur certaines personnes de mon entourage, j ai l impression que lorsque ces personnes me parlent elles font exprès de dire des paroles qui m énervent ou de faire des choses qui m irritent , et là c est très dur de gérer,de faire comme si de rien n'était devant ces personnes pour ne pas avoir d'histoires.J'ai aussi eu au début de mon sevrage quelques insomnies,j'avais l'impression de dormir par paliers,mais cela maintenant c'est réglé.Mais à part cela c'est vraiment que du bonheur de ne plus fumer.Je souhaite bonne chance à toutes les personnes qui vont prendre la décision d'arréter de fumer,et bravo à toutes celles qui ont réussi"

s (62 ans) - Nationalité francaise - 10 juillet 2007
"j'ai lu tous les messages pour m'aider, mais rien n'y a fait, j'y vais des que le sommeil ne vient plus ca va faire a midi 4jours que je ne tire plus sur la cigarette, je prends des gums et je suis dans un tel etat de manque que c'est ahurissant, parfois je n'arrive meme plus a reflechir, j'ai un brouillard dans la tete et suis comme un lion en cage, mes nuits sont entrecoupees de reveils et je n'ai qu'une envie c'est de mourir je pensais qu'apres les cigarette light ce serait plus facile que les autres fois, mais ca a l'air d'etre bien pire, j'ai arrete plusieurs fois plus de deux ans, je ne pense pas cette fois ci tenir tous ces mois si au bout de 4 jours je ne sens rien, a part ce manque de plus en plus fort"

Michel (53 ans) - Nationalité Belge - 30 septembre 2008
"Bonjour, Courant septembre 2006, l'on m'a découvert une tumeur au lobe supérieur du poumon gauche ce qui a nécessité l'ablation de celui-ci le 20/09/2006. J'ai arrêté de fumer le 19/09/2006 et ce durant 7 1/2 mois sans aucunes difficultés sauf que je pensais que j'allais me sentir mieux; ce qui n'a pas du tout été le cas. Il me faut vous préciser qu'un examen des poumons avait été effectué en février 2005 et qu'aucune tumeur n'apparaissait aux examens. Depuis 1998, j'ai eu différentes maladies telles que: panchréatites chroniques aigues avec kiste (j'ai arrêté toutes boissons alcoolisées depuis 08/2004 sans rechutes), burnout irréversible, maladie de lemierre, forte dépression, oesophagite, diabète prise d'insuline, 6 mini tromboses, 24h dans un état comateux. Depuis novembre 2003, j'ai arrêté toute activité professionnelle (forte fatigue, je dors +- 20 heures par jour, le moindre effort me fatigue. En conclusion,la reprise de la cigarette est la seule compagnie qu'il me reste. Je sais que c'est suicidaire mais c'est un choix que j'ai fait. Par contre l'alcool ne m'intéresse plus du tout!!! Michel"

Anonyme (45 ans) - Nationalité France - 30 janvier 2020
"Bonjour j'ai arrĂȘtĂ© la cigarette le 9 dĂ©cembre 2019 sans substituts je ne recherche plus du tout la cigarette, mais j'ai des insomnies, suis sans Ă©nergies, fatiguĂ©, j'ai des douleurs est ce le fait d'arrĂȘter de fumer sans substitut ?"
Catégories associées:

 

Pour aller plus loin