ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages: écrits / audios / vidéos

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (820)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (203)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(187)
Tentative d'arrêt (173)
Fumeurs Malade (85)
 
Entourage
Famille/Ami (86)
Non fumeurs (12)
Fumée passive (22)
 
Age
20 ans ou moins (71)
20 à 40 ans (569)
40 à 60 ans (514)
Plus de 60 ans (111)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (68)
Rechute/Echec (59)
Symptômes de sevrage (40)
Dépression/Anxiété (30)
Insomnies (9)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (163)
Substituts nicotiniques (113)
Livre Allen Carr (46)
Aide psychologique/soutien/solidarité (58)
appli Stop-Tabac (10)
E-cigarette / vapotage (50)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (104)
Cancers (50)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (37)
Problèmes respiratoires (53)
Impuissance sexuelle (11)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (37)
Pillule contraceptive (4)
Beauté/Grossesse/Enfants (69)
Sport (33)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (21)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (2)
site Stop-Tabac (118)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    

Questionnaire d'évaluation du site Stop-tabac.ch

Merci de prendre 3 minutes pour répondre à quelques questions au sujet de ce site

Femmes:

Anonyme (69 ans) - Nationalité française - 14 janvier 2020 - Partager sur: Facebook - Twitter
"J’ai 69 ans, j’ai fumé depuis l’âge de mes 18 ans, au début c’était du tabac brun ensuite du tabac blond, au cours de mon existence je suis passée tantôt d’un paquet jusqu’à trois par jour, j’ai fait quelques tentatives d’arrêt qui avaient échoué dans des moments de stress intense, puis au cours de l’année 2019 à la suite d’une succession de contrariétés familiales intenses j’ai senti que ça n’allait pas et je m’entends encore dire tout haut « cette année toutes ces contrariétés vont me donner le cancer, je ne finirai pas l’année » et dans un sursaut de colère j’ai dit « ça suffit, j’arrête de fumer » c’était le 29 juillet 2019. L’arrêt fut difficile mais je tenais bon, je suis partie 15 jours à Annecy pour accompagner l’une de mes filles, j’étais fatiguée et la moindre marche ou petite randonnée était éprouvante, je me suis dis dès que je rentre je vais voir le médecin pour des examens. Fin août 2019 on me prescrivait un scanner abdominal parce que je me plaignais d’une douleur costale et de l’abdomen. Quelques jours plus tard je me rendais à l’hôpital pour l’examen et le radiologue voulut me voir pour me dire qu’il ne s’était pas contenté de faire l’abdomen, mais les poumons et le pelvien et qu’il avait remarqué des taches très suspectes au niveau des poumons et que c’était sérieux. Là j’ai tout de suite compris que c’était grave, il me dirigea immédiatement auprès d’un pneumologue du même hôpital, et lorsque j’ai demandé de manière assez directe auprès de ce dernier si c’était un cancer, la réponse fut sans équivoque : « pour moi oui c’est un cancer mais il faut s’en assurer par des examens complémentaires et biopsie » j’aurai la confirmation effectivement environ deux semaines plus tard, j’avais un cancer bronchique carcinome à petites cellules T4 N3 MO, en clair un cancer des plus agressifs pas opérable, seule la chimiothérapie et immunothérapie étaient le protocole, la radiothérapie n’étant pas possible vu la grosseur de la masse tumorale, il fallait qu’elle diminue de volume pour être entreprise. Même si je n’étais pas complètement surprise de l’annonce, ce fut un horrible choc et j’ai beaucoup de mal encore à l’encaisser car j’ai un « intrus » un moi qui me dévore et que je n’accepte pas. Pour autant et en dépit d’avoir entendu des absurdités telles que « c’était trop tard d’avoir arrêté la cigarette et qu’il aurait fallu que j’arrête il y a trente ans et que maintenant ça n’avait plus aucun intérêt » ou « tu l’as quand même bien cherché, tu devais quand même bien t’en douter que ça t’arriverait », j’ai tenu bon même si c’est très difficile de résister, je me rappelle des petits trucs de mes précédentes tentatives d’arrêt : un jour j’ai soufflé dans un appareil pour mesurer le monoxyde de carbone j’avais 22, au bout de 5 jours sans fumer lorsque j’ai resoufflé dans l’appareil je n’avais plus que 5. Donc je sais que ça c’est déjà gagné contre cette pourriture. Maintenant j’ai appris qu’au bout de 3 mois les cils bronchiques repoussent, alors là je ne sais pas vu que j’ai perdu mes cheveux et des cils, donc j’imagine que pour des cils bronchiques ce doit être pareil mais quand même j’ai de l’espoir parce qu’à l’endroit où mes cheveux sont tombés subsistent de minuscules repousses, pourquoi pas pour les cils bronchiques ? Et puis je parle à mes petits soldats qui se battent en ce moment, je leur dis « c’est bon vous pouvez aller cogner sur le crabe vous n’avez pas à vous soucier d’un autre intrus car je ne fume plus pour vous aider à être plus forts, je vais faire tout ce que je peux pour me nourrir pour que vous soyez plus résistants encore, et puis y a la chimio qui vient avec sa batterie et aussi l’immuno qui vient vous renforcer, allez je compte sur vous mes petits soldats ne vous en faites pas la radiothérapie d’ici peu apportera l’estocade » ça peut paraître dingue de m’imaginer ces petits scénario mais ça m’aide, curieusement j’ai repris cinq kilos. Je sais que ce cancer n’est pas guérissable et qu’il est fortement métastasique, peut-être que je n’en ai plus pour longtemps personne ne peut le dire, quoi qu’il en soit je ne céderai pas aux tentations auxquelles ce monstre de cancer souhaiterait me voir succomber, je ne refumerai pas, je mourrai peut-être avant mes 70 ans mais je me serai assainie avant et pour moi ce sera ma victoire. Fin janvier 2020 cela fera six mois que je ne fume plus et je suis fière de moi et de ma bataille."

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile très utile


Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
bibi  
ajantà  
Anonyme  
Florence  
Corinne  
Nikki  
Anonyme  
Brigitte  
Elisabeth  
carole  
Anonyme  
Anonyme  
jualan  
Anonyme  
brigitte  
Anonyme  
Frédérique  
Virginie  
Anonyme  
Anonyme  
Brigitte  
Christelle  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
fabienne  
christine  
gigi  
Gourmet  
Alinah  
Aline  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Romane  
FATIHA  
Sandra  
Anonyme  
Rosalie  
 
Prénom:
  
Date:
Sidonie  17 août 2021
Anonyme  13 août 2021
Barbara  12 août 2021
Rosalie  12 août 2021
Brigitte  12 août 2021
Maud  09 août 2021
Véronique  09 août 2021
Fabienne  09 août 2021
Claudia  09 août 2021
Olivia  09 août 2021
Sybille  09 août 2021
Sophie  09 août 2021
Sakou  05 août 2021
Anonyme  04 août 2021
Lili  03 août 2021
Anonyme  06 juillet 2021
josy  06 juillet 2021
Cathy64  17 juin 2021
Sylvie  16 juin 2021
Nin  15 juin 2021
Gourmet  13 juin 2021
Catherine  11 juin 2021
m-ange  11 juin 2021
Juliet  10 juin 2021
Anonyme  07 juin 2021
Anonyme  01 juin 2021
Anonyme  24 mai 2021
Lucky  09 mai 2021
Gribouille  05 mai 2021
Anonyme  04 mai 2021
Tagada  20 avril 2021
Alinah  15 avril 2021
Aline  04 avril 2021
Natou  29 mars 2021
Claudia  25 mars 2021
Lila  17 mars 2021
Anonyme  11 mars 2021
LAURLIAR  07 mars 2021
momo  04 mars 2021

Voir les témoignages suivants

Une bonne raison ci-dessous de lire les témoignages :