ic launcheric launcheric launcheric launcher      facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

TĂ©moignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Proposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (714)
Motivations/BĂ©nĂ©fices de l'arrĂȘt (198)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(170)
Tentative d'arrĂȘt (141)
Fumeurs Malade (77)
 
Entourage
Famille/Ami (79)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (49)
 
DĂ©pendance / manque
DĂ©pendance/Manque (53)
Rechute/Echec (56)
SymptĂŽmes de sevrage (32)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (8)
 
MĂ©thodes d’arrĂȘt
MĂ©thodes diverses (126)
Substituts nicotiniques (107)
Livre Allen Carr (40)
Aide psychologique/soutien/solidarité (55)
appli Stop-Tabac (7)
E-cigarette / vapotage (40)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (100)
Cancers (46)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (33)
ProblĂšmes respiratoires (45)
Impuissance sexuelle (10)
 
SantĂ© / bien-ĂȘtre
ProblĂšme de poids (33)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (59)
Sport (29)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (105)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
TĂ©moignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    TĂ©moignages de cĂ©lĂ©britĂ©s

Femmes:

Marie (36 ans) - NationalitĂ© Française - 30 septembre 2015
"Je suis une idiote. Après 15 ans de tabagisme (20 à 30 cigarettes par jour les 10 dernières années) j'avais fini par arrêter : c'était le jour de mes 30 ans, à la dure sans substitut. Ça n'avait pas été facile tous les jours, je m'étais pris de plein fouet la "dépression" des 3 mois, la crise des 6 mois, les 5 kilos en plus... Mais j'avais réussi, perdu les kilos et perdu aussi finalement toute forme d'intérêt pour la cigarette. Cette petite sensation qu'il "manque quelque chose" dans les bons moments, ce qui a été le plus long à partir pour moi, avait fini par disparaître. J'avais réussi à gérer non seulement le quotidien mais aussi l'exceptionnel (déménagement, changement de boulot, examens, crises conjugales ...) sans cigarette et sans regret de la cigarette, consciente que les choses n'aurait pas été différentes avec elle que sans. Et puis alors que plus de 4 années étaient passées, un jour de crise, face à une situation d'extrême colère/désarroi/souffrance, envie de hurler, de casser tout ce qui me tombait sous la main, besoin de faire quelque chose, n'importe quoi, pour que ça cesse, j'ai eu cette pensée stupide : autrefois quand je ne savais pas faire face à une situation je fumais une cigarette. Ma coloc était fumeuse, elles étaient juste là, à côté de moi. J'en ai fumé une. Le goût était parfaitement dégueulasse mais ça m'a fait un bien pas croyable, ce bon vieux petit shoot d'endorphine direct dans le cerveau, cette sensation si familière, si intime, cette impression d'être redevenue moi même alors que j'étais perdue, de pouvoir reprendre le contrôle de mes sensations. Une seule. Et puis une ou deux par-ci par là dans les semaines qui ont suivi. Trop bien, maintenant j'arrive à gérer ma consommation. Et puis 2 mois après j'avais repris mon rythme de croisière : 20, 25, 30 cigarettes par jour. Quand j'ai repris j'étais très mal depuis plusieurs mois : divorce, en pleine crise existentielle, en perte de repères, j'étais très fragilisée. Je pense que cohabiter avec cette amie fumeuse n'a pas du aider non plus, ce n'est pas qu'elle me tentait, mais depuis plusieurs mois je respirais sa fumée, ça a du réintroduire un peu de nicotine dans mon corps, et puis les cigarettes étaient juste là sous mon nez, peut-être que sinon je n'aurais pas eu l'idée, je me serai contentée de casser toute la vaisselle ou de vider une bouteille de whisky, mais elles étaient là... et une seule cigarette a suffi pour refaire de moi une fumeuse. Très vite, j'ai réessayé d'arrêter de fumer, quasiment toutes les semaines je commençais mon lundi avec de bonnes résolutions et dès la pause déjeuner j'étais au bureau de tabac en train d'acheter des clopes. J'étais capable de m'abstenir une soirée, un week-end, mais d'y renoncer définitivement non. Et, en moyenne, je fumais encore plus qu'avant. Même avec 2 patch à 21 mg j'avais envie de fumer. Cela fait maintenant plus de 20 mois. Il y a 15 jours j'ai profité de mon anniversaire, 36 ans maintenant, pour retenter un sevrage, une dizaine de jours sous patch, sans rien depuis. C'est dur, j'essaie de me rappeler que je peux le faire, que je l'ai déjà fait, que la souffrance passera, même la souffrance psychologique. Mais il faut surtout se rappeler qu'on est toujours vulnérable, toujours un fumeur abstinent, jamais à l'abri. "
Catégories associées:
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
trĂšs utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
bibi  
ajantà  
Anonyme  
Florence  
lyana  
Corinne  
Brigitte  
carole  
Anonyme  
Elisabeth  
jualan  
Anonyme  
Nikki  
brigitte  
valerie  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Virginie  
Anonyme  
christine  
Christelle  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
fabienne  
Romane  
FATIHA  
Brigitte  
Sandra  
gigi  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
 
Prénom:
  
Date:
Anonyme  13 juin 2020
Anonyme  10 juin 2020
Anonyme  10 juin 2020
Anonyme  10 juin 2020
Anonyme  07 juin 2020
Anonyme  20 mai 2020
Anonyme  19 mai 2020
Anonyme  02 mai 2020
Anonyme  28 avril 2020
Anonyme  14 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  08 avril 2020
Anonyme  05 avril 2020
Anonyme  26 mars 2020
Anonyme  24 mars 2020
Anonyme  24 mars 2020
Anonyme  22 mars 2020
Anonyme  20 mars 2020
Anonyme  19 mars 2020
Anonyme  16 mars 2020
Anonyme  14 mars 2020
Anonyme  14 mars 2020
Anonyme  10 mars 2020
Anonyme  26 fĂ©vrier 2020
Anonyme  22 fĂ©vrier 2020
Anonyme  19 fĂ©vrier 2020
Anonyme  15 fĂ©vrier 2020
Anonyme  08 fĂ©vrier 2020
Anonyme  07 fĂ©vrier 2020
Anonyme  04 fĂ©vrier 2020
Anonyme  31 janvier 2020
Anonyme  30 janvier 2020
Anonyme  30 janvier 2020
Anonyme  24 janvier 2020
Anonyme  23 janvier 2020
Anonyme  20 janvier 2020
Anonyme  19 janvier 2020

Voir les témoignages suivants

 

Pour aller plus loin