ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages: écrits / audios / vidéos

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (820)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (203)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(187)
Tentative d'arrêt (173)
Fumeurs Malade (85)
 
Entourage
Famille/Ami (86)
Non fumeurs (12)
Fumée passive (22)
 
Age
20 ans ou moins (71)
20 à 40 ans (569)
40 à 60 ans (514)
Plus de 60 ans (111)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (68)
Rechute/Echec (59)
Symptômes de sevrage (40)
Dépression/Anxiété (30)
Insomnies (9)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (163)
Substituts nicotiniques (113)
Livre Allen Carr (46)
Aide psychologique/soutien/solidarité (58)
appli Stop-Tabac (10)
E-cigarette / vapotage (50)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (104)
Cancers (50)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (37)
Problèmes respiratoires (53)
Impuissance sexuelle (11)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (37)
Pillule contraceptive (4)
Beauté/Grossesse/Enfants (69)
Sport (33)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (21)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (2)
site Stop-Tabac (118)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    

Questionnaire d'évaluation du site Stop-tabac.ch

Merci de prendre 3 minutes pour répondre à quelques questions au sujet de ce site

Femmes:

Aline (29 ans) - Nationalité France - 30 septembre 2009 - Partager sur: Facebook - Twitter
"Je suis dans un cycle infernal dont je n'arrive pas à me sortir: J'ai fumé pendant presque dix ans(déjà) un bon paquet par jour, sans avoir l'envie d'arrêter.J'ai alors rencontré mon actuel compagnon il y a un an et demi, qui m'a très vite fait comprendre qu'il ne supporterait pas indéfiniment cette satanée cigarette...celle du matin à peine réveillée, celle du soir juste avant de dormir, celles de la nuit quand je n'arrive pas à dormir, l'odeur de tabac froid sur mes vêtements, dans ma voiture...bref partout! Je n'ai pas tardé à réduire ma consommation: mon bonheur était un puissant facteur de motivation et ma volonté était très arrêtée. J'ai donc arrêté (le premier arrêt...) le 20 juillet 2008. J'ai fait le bilan: bronchites chroniques pendant des années, voix fragile souvent sujette à extinctions de voix ( or, je suis enseignante), rappels à l'ordre de l'ORL, capacité respiratoire altérée quand je fais du sport (en plus j'adore çà...), remarques répétées de mes proches inquiets de ne pas me voir décrocher, disputes avec mon homme anti-tabac à ce sujet.Ca pèse quand même lourd dans la balance... Et pourtant...J'ai repris en novembre 2008 et depuis, ce n'est qu'une succession d'arrêts(je ne les compte plus)et de reprises (où je m'impose un quota: 3 à 5 par jour). J'ai mis en oeuvre toutes les stratégies pour m'aider: patchs, puis gommes à la nicotine, lectures multiples sur le tabac et l'arrêt, sport 3 fois par semaine dans un club etc.Et je n'ai toujours pas rompu avec la clope. Comment trouver les ressources en soi pour arrêter pour de bon? Qu'a-t-il manqué pour que "ça marche"? J'ai une relation d'amour-haine à la cigarette qui est usante à la longue. Elle est celle qui va me donner l'illusion de mieux gérer mes angoisses, elle accompagne les moments de plaisir (en soirée) et de détente: j'ai l'impression que cette amie mortelle me colle à la peau. L'idée de m'en défaire m'est douloureux. Ce n'est pourtant pas une personne, elle ne m'apporte objectivement rien en termes de satisfaction et de bonheur, elle est source de calculs bas et mesquins de ma part, à cause d'elle je fais des arrangements avec ma conscience, encore à cause d'elle je culpabilise, je me déteste trop souvent. La clope gagne plus souvent que moi et ma faiblesse me navre. Le ras-le-bol est réellement là, la peur de faire "sans" est là aussi. à partir de ce samedi 3 octobre, il faudra que ce soit la bonne parce que je n'en peux plus de tout ça."
Catégories associées:

Comment trouvez-vous ce témoignage ?

utile très utile


Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
bibi  
ajantà  
Anonyme  
Florence  
Corinne  
Nikki  
Anonyme  
Brigitte  
Elisabeth  
carole  
Anonyme  
Anonyme  
jualan  
Anonyme  
brigitte  
Anonyme  
Frédérique  
Virginie  
Anonyme  
Anonyme  
Brigitte  
Christelle  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
fabienne  
christine  
gigi  
Gourmet  
Alinah  
Aline  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Romane  
FATIHA  
Sandra  
Anonyme  
Rosalie  
 
Prénom:
  
Date:
Sidonie  17 août 2021
Anonyme  13 août 2021
Barbara  12 août 2021
Rosalie  12 août 2021
Brigitte  12 août 2021
Maud  09 août 2021
Véronique  09 août 2021
Fabienne  09 août 2021
Claudia  09 août 2021
Olivia  09 août 2021
Sybille  09 août 2021
Sophie  09 août 2021
Sakou  05 août 2021
Anonyme  04 août 2021
Lili  03 août 2021
Anonyme  06 juillet 2021
josy  06 juillet 2021
Cathy64  17 juin 2021
Sylvie  16 juin 2021
Nin  15 juin 2021
Gourmet  13 juin 2021
Catherine  11 juin 2021
m-ange  11 juin 2021
Juliet  10 juin 2021
Anonyme  07 juin 2021
Anonyme  01 juin 2021
Anonyme  24 mai 2021
Lucky  09 mai 2021
Gribouille  05 mai 2021
Anonyme  04 mai 2021
Tagada  20 avril 2021
Alinah  15 avril 2021
Aline  04 avril 2021
Natou  29 mars 2021
Claudia  25 mars 2021
Lila  17 mars 2021
Anonyme  11 mars 2021
LAURLIAR  07 mars 2021
momo  04 mars 2021

Voir les témoignages suivants

Une bonne raison ci-dessous de lire les témoignages :