ic launcheric launcheric launcheric launcher      facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Proposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (677)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (197)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(158)
Tentative d'arrêt (122)
Fumeurs Malade (71)
 
Entourage
Famille/Ami (76)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (48)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (53)
Rechute/Echec (53)
Symptômes de sevrage (32)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (7)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (119)
Substituts nicotiniques (105)
Livre Allen Carr (39)
Aide psychologique/soutien/solidarité (55)
appli Stop-Tabac (6)
E-cigarette / vapotage (34)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (97)
Cancers (43)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (30)
Problèmes respiratoires (42)
Impuissance sexuelle (10)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (31)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (58)
Sport (29)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (18)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (99)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    Témoignages de célébrités

Participez à l'efficacité de l'application Stop-tabac

L'Institut de Santé Globale de l'Université de Genève, cherche des fumeurs pour participer à une étude visant à tester l'efficacité de l'application Stop-tabac pour smartphones.
Les participants s'engagent à utiliser régulièrement l'application et à répondre à 3 questionnaires de suivi, après 1 semaine, 1 mois et 6 mois.

Android   logo android  iPhone  logo apple IOS

Femmes:

Julie (30 ans) - Nationalité Québécoise - 04 septembre 2007
"Ha... la cigarette... il y a maintenant 1 mois que j'ai cessé de tenir cette amie dans ma main, de la transporter partout, peut importe les exaltations, déceptions, inquiétudes, peurs, joies, situations... Terminé! Maintenant, je peux compter sur d'autres choses que j'ai découvertes pour m'aider a surmonter les moments plus durs ou pour vivre mes joies.. Je me suis surprise en fin de semaine a avoir du fun comme quand je fumais, je me sentais femme quand même, belle quand même. Autant de joie dans ce party! Même si mon conjoint fumais dehors avec un ami! J'avoue que de voir la cigarette m'a fait un pincement au coeur, une peine d'avoir décidé d'arrêter... mais ce moment dur a peine 10 secondes, alors que la fierté d'avoir arrêté cet esclavage dure toujours... J'ai perdu une amie, je ne serai jamais une ex-fumeuse frustrée, mais une nostalgique d'une amitié que je savais pourtant empoisonnée. J'accepte d'avoir fumé pendant 10 ans. C'était correct en ce temps-la... je croyais avoir trouvé un bon moyen pour combler un manque en moi. La cigarette était devenu ma raison d'aimer la vie. C'était pour elle que je me levais le matin, que je ne voulais pas me coucher le soir. Voila que je sens pourtant ce manque revenir au galop, ce n'était donc qu'une patch. Je n'ai pas senti mon manque, mon trou depuis 10 ans. Mais il était toujours la... j'en reviens pas! J'ai tout de même décidé de lui dire adieu, et pour toujours car j'ai fait la promesse solonelle a mon fils de 9 ans que j'arrêtais pour toujours... j'en ai encore le chair de poule, mais j'ai plus le choix... je veux qu'il prenne exemple et qu'il me fasse confiance. Je peux vous dire que de le promettre VRAIMENT A QUELQU'UN DE CHER COMME UN ENFANT est une très bonne motivation. On ne peut plus reculer, en tout cas moi ça marche. Je sais que je ne refumerai plus. Je sais que je dois faire extrèmement attention dans mes moments d'exaltations en particulier, j'ai la tête folle et j'ai le goût, mais pourtant.... je tiens... Adieu chère amie, toi qui aura été si douce et bonne, mortelle a la fois. J'accepte de t'avoir cotoyée si longtemps. Maintenant j'accepte de te laisser partir envahir d'autres gens qui croient avoir besoin de toi. Je ne te laisserai plus revenir me voir... ça me ferais trop mal... quand je te vois avec d'autres, je ressens une peine de t'avoir quittée, mais je sais que j'ai pris la bonne décision et dans les moments durs je me dis que je ne devais pas être si folle que ça quand j'ai pris cette décision, ça devais être car j'en avais vraiment assez de toi... Julie "
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
très utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
bibi  
ajantà  
Anonyme  
Florence  
lyana  
Corinne  
carole  
Brigitte  
jualan  
Elisabeth  
Anonyme  
brigitte  
valerie  
Anonyme  
Anonyme  
Nikki  
Virginie  
christine  
Christelle  
Anonyme  
Anonyme  
fabienne  
FATIHA  
Sandra  
gigi  
Anonyme  
Anonyme  
ella  
valerie  
sylvie  
Valérie  
Anonyme  
alexandra  
Romane  
Anne-Marie  
christelle  
Anonyme  
NATH  
Carine  
 
Prénom:
  
Date:
Anonyme  12 janvier 2020
Anonyme  07 janvier 2020
Anonyme  27 décembre 2019
Anonyme  16 décembre 2019
Anonyme  04 décembre 2019
Anonyme  25 novembre 2019
Anonyme  25 novembre 2019
Anonyme  22 novembre 2019
Anonyme  13 novembre 2019
Anonyme  08 novembre 2019
Anonyme  07 novembre 2019
Anonyme  03 novembre 2019
Anonyme  30 octobre 2019
Anonyme  26 octobre 2019
Frédérique  16 octobre 2019
Anonyme  14 octobre 2019
Brigitte  14 septembre 2019
priscillia  22 2019
Anonyme  07 2019
Nathalie  31 2019
Nikki  21 2019
ella  28 juin 2019
estir  26 mai 2019
caroline  11 mai 2019
Anonyme  29 avril 2019
Patricia  25 avril 2019
valerie  11 avril 2019
Elisabeth  04 avril 2019
Anonyme  11 mars 2019
Sandrine  07 mars 2019
ISABELLE  02 mars 2019
sylvie  01 mars 2019
Valérie  18 février 2019
Anonyme  17 février 2019
alexandra  31 janvier 2019
fabienne  19 janvier 2019
Martine  16 janvier 2019
Anonyme  13 janvier 2019
Anonyme  20 décembre 2018

Voir les témoignages suivants

 

Pour aller plus loin