ic launcheric launcheric launcheric launcher      facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

TĂ©moignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Proposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (713)
Motivations/BĂ©nĂ©fices de l'arrĂȘt (198)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(166)
Tentative d'arrĂȘt (137)
Fumeurs Malade (77)
 
Entourage
Famille/Ami (78)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (49)
 
DĂ©pendance / manque
DĂ©pendance/Manque (53)
Rechute/Echec (54)
SymptĂŽmes de sevrage (32)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (8)
 
MĂ©thodes d’arrĂȘt
MĂ©thodes diverses (126)
Substituts nicotiniques (107)
Livre Allen Carr (40)
Aide psychologique/soutien/solidarité (55)
appli Stop-Tabac (7)
E-cigarette / vapotage (39)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (99)
Cancers (46)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (33)
ProblĂšmes respiratoires (44)
Impuissance sexuelle (10)
 
SantĂ© / bien-ĂȘtre
ProblĂšme de poids (32)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (58)
Sport (29)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (18)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (105)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
TĂ©moignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    TĂ©moignages de cĂ©lĂ©britĂ©s

Femmes:

florence (35 ans) - 10 2007
"Bonjour à tous, Cela fait deux mois et dix jours que j'ai arrêté la cigarette et jamais je ne me suis sentie aussi bien, tant physiquement que mentalement. Je fumais un paquet par jour, j'étais perdue sans cigarettes, il n'y a pas un jour où je n'ai pas fumé depuis que j'ai quatorze ans. J'ai trente cinq ans.Il y a deux ans, j'ai fait une première tentative d'arrêt qui s'est révélée catastrophique : j'ai quitté mon ami, j'ai fait une dépression, je me suis remise à fumer au bout de quatre mois, complètement à bout. J'ai développé une maladie auto- immune handicapante au niveau des articulations. Le seul bénéfice de ce premier arrêt a été de réduire ma consommation de quelques cigarettes. ET de me dire qu'un jour, je retenterai d'arrêter et que ce serait la bonne; ce que j'ai fait donc, un an et demi après. Je me suis fixé une date lointaine d'arrêt. J'ai commencé à aller beaucoup mieux. Les symptômes de la maladie ont peu à peu disparu (il n'y a plus rien aujourd'hui sur les radios), la date de l'arrêt s'approchait, je fumais de plus en plus par peur mais le jour dit j'ai arrêté. Je me suis fait soutenir par une tabacologue très bien, j'ai porté des patchs trois semaines un mois et sucé des pastilles. La plupart du temps j'avais de plus en plus la pêche, avec parfois des moments de manque et de stress. Parallèlement à la date d'arrêt que j'avais choisie, j'avais décidé de commencer à cette même date une psychanalyse, avec ce calcul drôle que l'argent habituellement dépensé en cigarettes irait cette fois à ce travail sur moi même. Ma peur venait du fait que j'avais l'impression que si j'étais sans cigarettes cela voulait dire sans défense, et comme la sensation de retomber en enfance et de recevoir toutes les sensations du monde de plein fouet, sans protection. De fait il est vrai que j'éprouve cette sensation incroyable depuis que j'ai arrêté, de sentir les choses de manière beaucoup plus pleine à la fois physiologiquement (l'odorat, le goût revient, la respiration, la circulation etc)et psychologiquement: le monde s'offre à moi sans que j'ai besoin de m'en protéger, le temps s'est dilaté, je n'ai plus cette sorte de "camisole chimique"qu'est la cigarette, ma parole aussi s'est libérée et s'est enrichie. C'est donc la "vraie" vie que je retrouve, en ayant grandi et gardé-retrouvé cette part d'enfance, je suis devenue véritablement adulte.Pour shématiser, en gros, entre 14 et 35 ans la cigarette a accompagné une adolescence prolongée et destructrice. Le fait de m'apercevoir de cela me permet d'envisager le fait d'avoir un enfant maintenant, chose que je n'imaginais pas avant. Sans la cigarette le désir revient à la vie, c'est tout à fait étonnant et joyeux. Voilà, je remercie ce site d'exister, car il m'a beaucoup aidé à préparer mon arrêt et la date choisie. Florence"
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
trĂšs utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
bibi  
ajantà  
Anonyme  
Florence  
lyana  
Corinne  
Brigitte  
carole  
jualan  
Elisabeth  
Anonyme  
Nikki  
brigitte  
valerie  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Virginie  
Anonyme  
christine  
Christelle  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
alexandra  
fabienne  
Romane  
FATIHA  
Sandra  
gigi  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
 
Prénom:
  
Date:
Anonyme  02 mai 2020
Anonyme  28 avril 2020
Anonyme  14 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  08 avril 2020
Anonyme  05 avril 2020
Anonyme  26 mars 2020
Anonyme  24 mars 2020
Anonyme  24 mars 2020
Anonyme  22 mars 2020
Anonyme  20 mars 2020
Anonyme  19 mars 2020
Anonyme  16 mars 2020
Anonyme  14 mars 2020
Anonyme  14 mars 2020
Anonyme  10 mars 2020
Anonyme  26 fĂ©vrier 2020
Anonyme  22 fĂ©vrier 2020
Anonyme  19 fĂ©vrier 2020
Anonyme  15 fĂ©vrier 2020
Anonyme  08 fĂ©vrier 2020
Anonyme  07 fĂ©vrier 2020
Anonyme  04 fĂ©vrier 2020
Anonyme  31 janvier 2020
Anonyme  30 janvier 2020
Anonyme  30 janvier 2020
Anonyme  24 janvier 2020
Anonyme  23 janvier 2020
Anonyme  20 janvier 2020
Anonyme  19 janvier 2020
Anonyme  18 janvier 2020
Anonyme  17 janvier 2020
Anonyme  14 janvier 2020
Anonyme  14 janvier 2020
Anonyme  14 janvier 2020
Anonyme  12 janvier 2020
Anonyme  07 janvier 2020

Voir les témoignages suivants

 

Pour aller plus loin