ic launcheric launcheric launcheric launcher      facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

TĂ©moignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Proposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (714)
Motivations/BĂ©nĂ©fices de l'arrĂȘt (198)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(170)
Tentative d'arrĂȘt (141)
Fumeurs Malade (77)
 
Entourage
Famille/Ami (79)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (49)
 
DĂ©pendance / manque
DĂ©pendance/Manque (53)
Rechute/Echec (56)
SymptĂŽmes de sevrage (32)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (8)
 
MĂ©thodes d’arrĂȘt
MĂ©thodes diverses (126)
Substituts nicotiniques (107)
Livre Allen Carr (40)
Aide psychologique/soutien/solidarité (55)
appli Stop-Tabac (7)
E-cigarette / vapotage (40)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (100)
Cancers (46)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (33)
ProblĂšmes respiratoires (45)
Impuissance sexuelle (10)
 
SantĂ© / bien-ĂȘtre
ProblĂšme de poids (33)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (59)
Sport (29)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (105)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
TĂ©moignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    TĂ©moignages de cĂ©lĂ©britĂ©s

Femmes:

o_coroll (41 ans) - 20 septembre 2005
"BILAN UN AN (j'y suis j'y reste !) Pour la 1ère fois je n'ai pas guetté fébrilement cet anniversaire. j'ai cessé de fumer le 26 aout 2004 et suis sure que je ne faiblirais plus jamais ! j'avais vécu plusieurs tentatives infructueuses (1 heure ! 1 jour ! un mois !...) mais depuis que l'idée avait germé dans mon esprit et malgré ces échecs, j'étais de plus en plus persuadée que cela était possible... moralité : il faut apprendre à défumer, adopter de nouveaux automatismes, inventer d'autres pauses- plaisirs, s'accepter sans leurre et sans le rideau de fumée !... toute sortes de "substituts" et "autres" m'ont beaucoup aidée : - patchs pendant 2 mois environ, - pastilles à sucer pendant plusieurs semaines, - essence de menthe forte en inhalation, - homéopathie et surtout - la compréhension des mécanismes de la fume grace au livre "la fume, smoking" du professeur molimard, - une grande entr'aide sur le web, principalement sur le forum "Atoute", merci Doc Dupagne. Certes, une année s'est écoulée "sans" mais finalement elle est vite passée et avec le recul les difficultés semblent s'effacer pour faire place à une relative impression de facilité. Cette défume à présent ne laisse plus ce désagréable vide en soi : "Bien au contraire !" suis-je tentée de dire, lorsque la magique et fière liberté nourrit mon égo... C'est comme si l'étincelle de mes vieux mégots brillait dorénavant uniquement pour mon coeur. Alors merci..........................Avant toute chose "Merci". Merci à mes proches qui ont supporté (et supportent encore) mes humeurs et mes contradictions. Merci Atoute, Docteur Dupagne, Merci à vous, fidèles, présents, compréhensifs, actifs, humbles...de vrais amis quoi ! Merci aux tabacologues, pharmaciens et autres membres du corps médical dont les judicieux conseils, le soutien et la confiance ont entretenu ma détermination en me tirant vers le haut. Spécial dédicace au Professeur Molimard : son livre "La fume, Smoking." m'a véritablement aidée en me faisant comprendre les mécanismes de notre addiction ; grâce à lui aussi, le "déclic" arriva plus vite je crois. Et, Hommage à ma plus précieuse alliée : Merci ma plume qui me permit (jour après jour, envie après envie) d'exorciser les maux, les peurs et les doutes défumés. Depuis le 26 août 2004 je n'ai jamais ô grand jamais inhalé ce poison, bref fumé ! Je crois que le "secret" de la réussite est là : rayer la goudronneuse de la carte, ne pas y retoucher une seule fois, continuer, évoluer et vivre "sans". A présent je vais bien après avoir découvert il y a quelques mois une incommensurable sensation de liberté. Elle grandit au rythme du décrassage de mes artères et décuple quand mon souffle se fluidifie en me remerciant ! C'est pourquoi l'optimisme m'habite... alors je n'ai pas envie de compulser mes précédents bilans pour rabacher ici les mille difficultés rencontrées et les pulsions de fumer, récurrentes, vicieuses, tenaces... Sachez simplement qu'heureusement elles s'effacent peu à peu pour devenir, au bout de tous ces mois difficiles, le fantôme de l'envie, le courant d'air du leurre enfumé ! (Il est presque impossible de dire au bout de combien de temps, 3 mois peut-être ? Je crois que c'est différent pour chacun d'entre nous.) Alors surgit parfois juste une petite nostalgie ou un spleen passager mais ils sont vite encerclés dans les nouveaux repères de ma nouvelle vie... En un an j'ai vécu presque toutes les situations "à risque" et sait même reconnaître celles qui pourraient réveiller le vieil automate reptilien de l'accoutumance ! (Jamais on ne devient non-fumeur...) Je souhaite préciser ceci pour confirmer que même après le premier anniversaire il faut malgré tout garder à l'esprit une forme de vigilance. Et pour conclure, je confirme aussi que tout va bien sans fumer. La béquille est vaine et fragile : elle ne donnait (ou n'ôtait ?) que quelques minutes en parenthèse à tel ou tel instant, heureux ou malheureux, laid ou beau, actif ou fatigué, joyeux ou triste, etc... Donc tout ça perdure et me nourrit mais sans être ponctué d'inutiles blanches volutes ; la seule différence étant "sans s'intoxiquer" et sans ce stupide esclavage. Oui le mot est volontairement fort car c'est vraiment ce que je ressens en voyant à présent la dépendance des fumeurs. (mon unique regret étant d'avoir découvert aussi l'intolérance...) Dans ces instants là, comme face à un miroir, je perçois d'autant mieux ma propre liberté et me vois briser les chaînes du joug qui m'entravait. Cela fait un an que j'ai fui cette géôle pour mieux Déguster, Apprécier, Sentir, Célébrer et regarder......... La vie. (Mon fils de 17 ans ne fume toujours pas. Mon mari commence à parler très sérieusement d'arrêter.) j'ai aussi écrit ceci, si ça peut aider... " En humant les nuages." Libre en résilience pour refaire surface Où l'aube s'élance sans laisser de traces. Imagine un nageur privé d'oxygène, Visualise l'instant, quand ses lèvres ramènent L'unique particule : premier matin du monde Qui déchire le bâillon d'une geôle blonde : L'immondice et la honte du poumon s'évaporent Ondoyantes s'enfuient sans peine ni remords, Et le souffle qu'entravait quelque étrange esclavage Se désaltère de paix en humant les nuages...""
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
trĂšs utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
bibi  
ajantà  
Anonyme  
Florence  
lyana  
Corinne  
Brigitte  
carole  
Anonyme  
Elisabeth  
jualan  
Anonyme  
Nikki  
brigitte  
valerie  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Virginie  
Anonyme  
christine  
Christelle  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
fabienne  
Romane  
FATIHA  
Brigitte  
Sandra  
gigi  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
 
Prénom:
  
Date:
Anonyme  13 juin 2020
Anonyme  10 juin 2020
Anonyme  10 juin 2020
Anonyme  10 juin 2020
Anonyme  07 juin 2020
Anonyme  20 mai 2020
Anonyme  19 mai 2020
Anonyme  02 mai 2020
Anonyme  28 avril 2020
Anonyme  14 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  11 avril 2020
Anonyme  08 avril 2020
Anonyme  05 avril 2020
Anonyme  26 mars 2020
Anonyme  24 mars 2020
Anonyme  24 mars 2020
Anonyme  22 mars 2020
Anonyme  20 mars 2020
Anonyme  19 mars 2020
Anonyme  16 mars 2020
Anonyme  14 mars 2020
Anonyme  14 mars 2020
Anonyme  10 mars 2020
Anonyme  26 fĂ©vrier 2020
Anonyme  22 fĂ©vrier 2020
Anonyme  19 fĂ©vrier 2020
Anonyme  15 fĂ©vrier 2020
Anonyme  08 fĂ©vrier 2020
Anonyme  07 fĂ©vrier 2020
Anonyme  04 fĂ©vrier 2020
Anonyme  31 janvier 2020
Anonyme  30 janvier 2020
Anonyme  30 janvier 2020
Anonyme  24 janvier 2020
Anonyme  23 janvier 2020
Anonyme  20 janvier 2020
Anonyme  19 janvier 2020

Voir les témoignages suivants

 

Pour aller plus loin