ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (740)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (202)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(175)
Tentative d'arrêt (153)
Fumeurs Malade (81)
 
Entourage
Famille/Ami (83)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (51)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (60)
Rechute/Echec (56)
Symptômes de sevrage (33)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (8)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (136)
Substituts nicotiniques (108)
Livre Allen Carr (42)
Aide psychologique/soutien/solidarité (58)
appli Stop-Tabac (8)
E-cigarette / vapotage (45)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (102)
Cancers (48)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (36)
Problèmes respiratoires (48)
Impuissance sexuelle (11)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (35)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (62)
Sport (30)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (2)
site Stop-Tabac (109)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    Témoignages de célébrités

Dépression/Anxiété:

Christophe (40 ans) - Nationalité Belge - 19 août 2006
"Voici mon témoignage, j'espère que cela aidera au moins une personne, en ce sens que si combat il y a, c'est très long mais c'est possible: Tout a commencé quand j'avais 16 ans, pour épater mes copines, j'ai pas hésité une seule seconde: il FALLAIT que je fume (Il faut absolument expliquer aux ados que c'est le contraire qu'il faut faire). Tout de suite, j'ai commencé a fumer 10 cig. /jour et cela pendant quelques années. Avec le recul, peut être était-ce une réaction inconsciente pour compenser mes frustrations d'ados (cela aussi, il faut l'expliquer aux ados, c'est pas la solution) Vers 18-20 ans, j'étais a plus d'1 paquet par jour, cigarettes faites et tabac a rouler. J'étais déjà accro, mais je ne le savais pas et je n'en foutais Ensuite, vers 20 ans, la fac et les premiers joints (3 a 4 par semaines) + 2-3 soirées par semaines complètement ivres a l'alcool, ceci pendant 5 ans. Malgré cela, je n'ai jamais rate les 5 années de fac. 25 ans, fini la fac, entrée dans la vie professionnelle: j'ai arrête les joints, mais j'ai continue a me saouler tous les WE et fumer le tabac jusque 30 ans, la ou j'ai pris conscience du danger de la situation. J'ai donc réussi a arrêter le tabac pdt 7 ans, après 6 mois, je vous jure, j'étais dégoûte de la fumée de cig. De 30 a 37 ans, j'ai pratique le sport, c'était ma drogue a moi. Je continuais a boire... Il y a 3 ans, les signes avant-coureurs d'une dépression se sont manifestés sans que je m'en rende compte: culpabilité, angoisse, isolement, fuite de la réalité, plus envie de faire du sport. Je mets cela sur le fait que j'avait recommencé les joints au rythme de 1 a 2 par jours (4 a 8 les WE) + saoul tous les WE bien évidemment (la semaine, aucun problème pour mener a bien ma vie professionnelle)! Sans le savoir, j'allais de nouveau me rendre accro a la nicotine (car joint = tabac + cannabis), sachant que je prenais petit a petit conscience que j'étais accro psychiquement (lie a la perte de plaisir si j'arrête) au cannabis En mai 2005, suite a une prise de conscience, j'arrête les joints. A ce moment, GROSSE DEPRESSION, je passe sous traitement anti- dépresseurs (Inhibiteurs re-capture sérotonine) + suivi chez le psy tous les 15 jours. En décembre 2005, je répète les plombs (la hollande n'est pas loin) car après 7 mois de suivi, je broie toujours du noir: 2 a 3 joints par jour, saoul tous les WE, 25 a 30 cigarettes roulées par jour. En janvier 2006, comme par instinct de survie, et je pense que c'est cela qui m'a sauve la vie, j'ai été voir un psychiatre et non un psychologue (il n'y a aucune honte a cela, c'est pas parce que on va voir un psychiatre qu'on est fou). Le suivi était, et l'est toujours, beaucoup plus efficace et percutant. Il a également changé d'anti- dépresseurs (toujours des inhibiteurs de...) Ce gars a réussi, en 6 mois: - a me faire arrêter les joints (abstinents depuis un mois, j'en ai même plus envie, alors que pdt 2-3 ans, ma vie privée était centrée uniquement sur cela) - indirectement, et grâce aussi avec l'aide de mon épouse, a me motiver pour arrêter le tabac (abstinent depuis quelques jours, je sais que c'est peu, mais maintenant j'ai un moral en BETON et j'utilise la bonne méthode pour arrêter, et surtout, je sais que dans quelques mois, 3 4 ou 5 peut-être, la fumée me dégoûtera a nouveau, je serai sauvé) - indirectement toujours, a me motiver pour arrêter de me saouler (j'en suis a mon premier WE sans boire et je vous le JURE, j'en ai plus envie, j'ai remplace cela par des activités en famille et la lecture, chose que je ne faisais jamais avant) - j'envisage maintenant de recommencer le sport, je vise le marathon pour dans 1 an ou 2 Je pense qu'il ne faut jamais touche ni à la nicotine, ni au cannabis, ce sont 2 drogues qui tuent!!! Quand a l'alcool avec moderations: OK, mais pas se saouler Si un jour vous commencez, 10, 15 ou 20 ans après, vous allez souffrir très fortement, c'est certain - l'homme a un instinct de survie et vous vous rendez compte que bientôt, vous allez mourrir beaucoup trop tôt. N'arrêtez pas seul, il faut un accompagnement chez un psy (psychiatre nécessaire dans mon cas) + utiliser la bonne méthode pour arrêter tout. Pour conclure, je dirais que tout est dans la tête, et si maladie dépressive il y a, il faut se faire soigner, tout comme on se soigne quand on a une angine. Une fois le cerveau guéri, l'homme a la faculté de faire face a toutes les situations, c'est dans ses gênes PS: pour info: je suis marie depuis 13 ans, j'ai 2 enfants de 9 et 10 ans (un garçon et une fille magnifiques a cotés desquels je suis passe a coté pendant 3 ans) et je réussis dans la vie professionnelle, la seule séquelle qu'il me reste, et je sais que c'est grave, c'est mon couple qui bat de l'aile - mais cela, c'est la prochaine énigme a résoudre, il suffit de le vouloir "
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
très utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
Sophie  
Anonyme  
laurence  
Marie-Claire  
David  
Emilie  
Anonyme  
Anonyme  
Bertille  
DAVID  
Erwan  
Anonyme  
Anonyme  
DIANE  
Monica  
laurence  
Anonyme  
Emmanuel  
Christophe  
Jean-Marc  
Marie  
NATHALIE  
Eric  
jean marc  
Sofia  
Joël  
Anonyme  
Anonyme  
Elena  
 
Prénom:
  
Date:
Anonyme  29 avril 2019
Anonyme  09 avril 2019
laurence  15 janvier 2017
David  08 janvier 2013
Anonyme  07 janvier 2013
Elena  19 octobre 2012
Emmanuel  25 novembre 2008
laurence  14 septembre 2008
Marie-Claire  29 mai 2008
Emilie  31 mars 2008
Anonyme  11 mars 2008
DIANE  29 août 2006
Christophe  19 août 2006
Anonyme  26 mars 2006
Sophie  25 janvier 2006
Anonyme  02 décembre 2005
Sofia  22 juillet 2005
NATHALIE  04 mars 2005
Anonyme  26 janvier 2005
Erwan  16 janvier 2005
Joël  09 octobre 2004
jean marc  16 septembre 2004
Eric  20 juillet 2004
Bertille  28 juin 2004
Jean-Marc  22 juin 2004
Monica  12 février 2004
DAVID  25 février 2003
Marie  13 juin 2002
Anonyme  17 octobre 2000

 

Pour aller plus loin