ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (740)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (202)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(175)
Tentative d'arrêt (153)
Fumeurs Malade (81)
 
Entourage
Famille/Ami (83)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (51)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (60)
Rechute/Echec (56)
Symptômes de sevrage (33)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (8)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (136)
Substituts nicotiniques (108)
Livre Allen Carr (42)
Aide psychologique/soutien/solidarité (58)
appli Stop-Tabac (8)
E-cigarette / vapotage (45)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (102)
Cancers (48)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (36)
Problèmes respiratoires (48)
Impuissance sexuelle (11)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (35)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (62)
Sport (30)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (2)
site Stop-Tabac (109)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    Témoignages de célébrités

Dépression/Anxiété:

Erwan (31 ans) - Nationalité Européen - 16 janvier 2005
"J'ai commencé à fumer à 18 ans. Non par bêtise, pas par envie, à loccasion. J'ai aimé mes premières cigarettes tout autant que j'aime celle que je suis en train de fumer. Nombre de mes amis ont eu cette même première clope, à l'adolescence ou plus tard, et ne sont pas devenus fumeurs. Ce n'était pas dans leur nature. Fumer est une dépendance dont on a envie de se débarrasser. Le côté dommage à la santée, le fumeur, le vrai, s'en moque. Cela est l'aspect physique de la chose. Mais il y a mieux: le côté rejet de la société moderne, on s'en moque tout autant. Il y a encore mieux: cela fait presque plaisir de se voir rejeter des gens que l'on déteste. Cette grosse conne qui te double sur le trottoire en toussotant pour te démontrer toute la haine qu'elle a pour toi et ta clope - et, bien souvent, malheureusement, pour une bonne part de la société, et elle même en premier lieu - cela est jubilatoire. Un fumeur qui arrête après avoir eu un enfant le fait sans difficulté: l'enfant a changé sa vie telle qu'il est devenu non-fumeur sans s'en rendre compte, avant même de s'arrêter. Cele est le côté psychologique de la chose. "Pourquoi je fume?" En lisant les témoignages de la catégorie "fumeurs" de ce site, j'ai constaté ce que je savais déjà: pour paraphraser une citation bien connue: "on ne devient pas fumeur, on nait ainsi". Beaucoup de fumeurs sont des dépressifs, des angoissés, voire pour une infime par d'entre nous, des suicidaires. La cigarette peut aider à combatre ce dérèglement psychologique. Il n'est pas le meilleur des remèdes, il en est un parmi d'autres. Meilleur que la corde, le gaz ou le coup de flingue dans la bouche, vous l'admettrez. Et, je le pense sincérement, meilleur que certains anti-dépresseurs qui font perdre la presonalité. Fumer est une dépendance, c'est aussi un plaisir. C'est le plaisir d'être dépendant de quelque chose. Lorsque je fume, je suis conscient de vivre. L'activité de fumer n'est pas physique mais psychologique. C'est prendre une pause dans sa journée, dans sa vie, et voir les choses avec calmes. Voire voluptée. Le mal de tête, l'angoisse de la dépendance et tout le reste, cela est du à la cigarette croit-on. Alors on se dit: "il me faut arrêter". Ou, plus précisément "demain j'arrête". Puis le lendemain on arrête. On retrouve le goût, le mal de tête passe, on se sent plus libre, en bonne santée. Mais on ne se sent pas psychologiquement plus fort. Ceux qui prétendent que cesser de fumer est la réponse à tes angoisses, à ta mélancolie, se trompent, ou, pire, sont des menteurs, qui s'occupent de ce qui ne les regarde pas. Arrêtons de fumer, cela est bien pour la santée. Mais avant de prendre cette décision physiquement difficile à assumer, soyons conscient d'une chose: arrêter de fumer ne rêglera pas tes problème existenciels. Arrête de fumer, mais d'abord, soi en harmonie avec toi même et avec ton entourrage. Fumer est un médicament contre l'angoisse. Médicament aux effets secondaires dévastateurs. Cesse de fumer, mais avant, guéri tes plaies psychologiques, ou trouve un subtitu médicamenteux meilleur pour toi que la clope! Bonne chance! Erwan."
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
très utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
Sophie  
Anonyme  
laurence  
Marie-Claire  
David  
Emilie  
Anonyme  
Anonyme  
Bertille  
DAVID  
Erwan  
Anonyme  
Anonyme  
DIANE  
Monica  
laurence  
Anonyme  
Emmanuel  
Christophe  
Jean-Marc  
Marie  
NATHALIE  
Eric  
jean marc  
Sofia  
Joël  
Anonyme  
Anonyme  
Elena  
 
Prénom:
  
Date:
Anonyme  29 avril 2019
Anonyme  09 avril 2019
laurence  15 janvier 2017
David  08 janvier 2013
Anonyme  07 janvier 2013
Elena  19 octobre 2012
Emmanuel  25 novembre 2008
laurence  14 septembre 2008
Marie-Claire  29 mai 2008
Emilie  31 mars 2008
Anonyme  11 mars 2008
DIANE  29 août 2006
Christophe  19 août 2006
Anonyme  26 mars 2006
Sophie  25 janvier 2006
Anonyme  02 décembre 2005
Sofia  22 juillet 2005
NATHALIE  04 mars 2005
Anonyme  26 janvier 2005
Erwan  16 janvier 2005
Joël  09 octobre 2004
jean marc  16 septembre 2004
Eric  20 juillet 2004
Bertille  28 juin 2004
Jean-Marc  22 juin 2004
Monica  12 février 2004
DAVID  25 février 2003
Marie  13 juin 2002
Anonyme  17 octobre 2000

 

Pour aller plus loin