ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Déposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (745)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (202)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(176)
Tentative d'arrêt (155)
Fumeurs Malade (81)
 
Entourage
Famille/Ami (84)
Non fumeurs (12)
Fumée passive (22)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (51)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (60)
Rechute/Echec (56)
Symptômes de sevrage (33)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (8)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (136)
Substituts nicotiniques (108)
Livre Allen Carr (42)
Aide psychologique/soutien/solidarité (58)
appli Stop-Tabac (8)
E-cigarette / vapotage (47)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (102)
Cancers (48)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (36)
Problèmes respiratoires (49)
Impuissance sexuelle (11)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (35)
Pillule contraceptive (4)
Beauté/Grossesse/Enfants (64)
Sport (30)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (19)
Autres drogues (2)
site Stop-Tabac (110)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    Témoignages de célébrités

Les témoignages les plus marquants:

Pascal (53 ans) - Nationalité France - 11 octobre 2019
"C'est la cinquième fois que "j'arrête" de fumer. J'ai commencé à fumer à l'âge de 14 ans. La première fois que j'a arrêté, j'étais étudiant, surtout par souci d'économie (ou par manque de moyens ;) ; j'ai arrêté 6 mois, à l'âge de 20 ans. J'étais très occupé à cette époque, célibataire (donc en recherche de compagnie !), sportif, aucun souci pour m'arrêter, aucun manque ressenti. Et puis j'ai repris (eh oui, je n'étais plus célibataire) d'abord parce que tous mes potes - et ma copine - fumaient et qu'à cette époque, sur les bancs de l'université, on fumait, en avion, dans le train on fumait, au resto, dans les bars ou les boîtes, on fumait, chez les amis, on fumait, chez les parents, on fumait ! Il était franchement ringard de dire "non je ne fume pas" et encore pire de se lancer dans un "j'ai arrêté" : cela témoignait franchement d'un manque d'intégration sociale (genre boloss des 80s) ! Et puis, je me suis à nouveau retrouvé célibataire et à nouveau à l'affût d'une chevelure qui sente bon la vanille plutôt que le tabac froid - la vanille a toujours eu un effet aphrodisiaque sur moi, je ne peux pas l'expliquer. J'ai donc arrêté un an (le parfum vanille ce n'est pas si facile à trouver !). Et puis, rechute, mais à deux cette fois. La raison ? Toujours la même : pas d'clope, pas glop ! ... Jusqu'à la naissance du premier enfant : j'avais 25 ans et elle était donc la bonne, même si elle ne sentait plus la vanille comme avant ! Cette fois, j'ai arrêté pour soutenir la future maman qui avait alors fortement réduit sa consommation quotidienne (de 20 à 5 cigarettes) pendant sa grossesse (son médecin lui avait conseillé de ne pas arrêter totalement si elle ne le "sentait" pas et elle ne le sentait vraiment pas - la vanille non plus d'ailleurs). 2 ans sans fumer, puis deuxième enfant, petite fille non programmée (mais gardée avec joie). Pendant sa seconde grossesse, mon amie ne s'est pas arrêté de fumer, ni même n'a vraiment réduit sa consommation (elle était stabilisée à moins d'un demi paquet par jour). J'avoue alors qu'en voyant le petit bébé tout rond tout rose, en pleine santé qui est sorti de ce ventre en- goudronné, je me suis dit : à quoi bon t'être arrêté pôv'con (çà, c'est pour fixer l'époque) !? Et j'ai repris avec grand plaisir... pendant une dizaine d'années jusqu'à ce que mes enfants atteignent l'âge de juger (condamner) leurs parents pour un oui, un non, un conseil, une réprimande, ou tout comportement qualifiable selon eux de "vieux con" (c'est-à-dire pour tous vos comportements ou propos en fait...). J'ai voulu "leur faire plaisir" ou passer pour "un djeune" (çà, c'est pour fixer l'époque) et j'ai arrêté 8 ans (!!!) jusqu'à la première crise de couple (vous savez... celle de la quarantaine, je n'entrerai pas dans les détails vanillesques). Et alors là, clop clop clop, glop glop glop... 10, 15, 25, 30/jour. Y avait pas d'mal à se faire du bien. Hé oui : il faut se le dire, un fumeur aime fumer ; un non fumeur ne peut pas comprendre, il faut bien que les non-fumeurs le comprennent... les fumeurs emmerdent profondément les non-fumeurs, au sens figuré, au sens propre et au sens malpropre - pour ceux qui ont lu Reiser. Et puis pouf... la crise de la cinquantaine plus ou moins assumée On vieillit, les enfants ne sont plus là, le médecin nous dit que le viagra pourrait peut-être remplacer la vanille, on a de plus en plus de mal à tenir 3 sets ou à courir plus de 3 bornes et puis un jour on reçoit des analyses de sang toute pourries, le check-up cardiovasculaire est prescrit... Gloups ! J'y vais, j'y vais pas... Allez j'y vais... Grosse fatigue pendant l'électro d'effort. Angoisse des résultats et ... RAS !? Comment çà RAS ? Ben rien tout est normal, Monsieur, à part votre cholestérol - mais moi je sais que le cholestérol on s'en tamponne le coquillard Madame la Docteure (çà c'est pour fixer l'époque)... cf. "le Grand Bluff" ! - donc quoi j'ai fumer 53-14-8-2-1-0,5 = 27,5 ans x 365 x 25 = 250937 cigarettes , 12546 paquets, plus de 100000 euros (heureusement il y a des francs là dedans) partis en fumée et même pas de trace sur mes artères, mes poumons, même pas un petit cancer à l'horizon ? Non Monsieur, je vois juste de la fatigue de vieux con, vos enfants avaient raison... Vous avez juste eu du bol. Mais par contre, si vous voulez voir naître vos petits-enfants, il faudrait peut être songer à arrêter... J'y ai songé un an et là çà y est j'arrêté depuis 7 jours (mes deux enfants sont en couple... la perspective d'être papy se précise). Pas de patch, pas de nicorette, pas d'aiguille, pas de vaporette parce que moi, croyez-moi, "je sais" ce qu'il faut faire pour arrêter. "
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
très utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
Nicolas  
thierry  
ajantà  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Anonyme  
Carine  
Marion  
Magali  
Hélène  
Sébastien  
Benjamin  
Katell  
Georges  
Roger  
Isabelle  
Mary-José  
MARIE  
Agnès  
Geneviève  
Anonyme  
Daniel  
Nathanaelle  
Cathy  
paula  
Claudine  
Marcel  
Amadéa  
Jean-François  
Anonyme  
GEORGES  
Jean-Marie (JM)  
Fred  
laurène  
Marie-Claire  
Pascal  
Quentin  
 
Prénom:
  
Date:
Anonyme  25 octobre 2020
Anonyme  28 septembre 2020
Anonyme  18 septembre 2020
Anonyme  16 juillet 2020
Anonyme  15 février 2020
Anonyme  08 février 2020
Anonyme  19 janvier 2020
Anonyme  14 janvier 2020
Anonyme  07 janvier 2020
Anonyme  14 octobre 2019
Pascal  11 octobre 2019
Vincent  28 avril 2019
valerie  11 avril 2019
Anonyme  26 février 2019
Anonyme  10 novembre 2018
jérémy  03 novembre 2018
Geneviève  21 février 2016
Pascal  17 février 2016
Éric  17 février 2016
johnny  17 février 2016
Jean  17 août 2015
ajantà  15 avril 2015
Quentin  26 janvier 2015
Christian  12 décembre 2014
Andréanne  15 janvier 2014
G.  05 novembre 2013
Aïda  31 mai 2013
Anonyme  23 mai 2013
Michaël  03 mai 2013
Serge  27 mars 2013
Francine  08 mars 2013
camille  09 août 2010
laurène  27 décembre 2009
sophie  02 avril 2009
Muriel  08 février 2009
Nicole  22 janvier 2009
maminoune  10 décembre 2008
Martha  04 décembre 2008
Anonyme  04 novembre 2008

Voir les témoignages suivants

 

Pour aller plus loin