ic launcheric launcheric launcheric launcher      facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

ic launcheric launcheric launcheric launcher  facebook twitter rou 32

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Proposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (669)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (197)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(155)
Tentative d'arrêt (119)
Fumeurs Malade (71)
 
Entourage
Famille/Ami (76)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (48)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (53)
Rechute/Echec (53)
Symptômes de sevrage (32)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (7)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (118)
Substituts nicotiniques (104)
Livre Allen Carr (39)
Aide psychologique/soutien/solidarité (55)
appli Stop-Tabac (5)
E-cigarette / vapotage (34)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (96)
Cancers (43)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (30)
Problèmes respiratoires (42)
Impuissance sexuelle (10)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (31)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (58)
Sport (29)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (18)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (98)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    Témoignages de célébrités

Maladies cardio-vasculaires/infarctus:

Anonyme (37 ans) - 20 mai 2013
"Bonjour a toutes et à tous, Mon histoire avec la cigarette est commune. Je pense donc que beaucoup s'y retrouveront (sur certains aspects de mon expérience en tout cas). Fumeur depuis près de 19 ans avec des interruptions de plusieurs mois à plusieurs reprises, j'ai systématiquement repris dans des contextes de stress ou de moments conviviaux. Je suis aujourd'hui un addict en rédemption. Grand sportif pendant ma jeunesse (athlétisme, football, handball, tennis), j'ai toujours utilisé mon potentiel en allant au delà de mes limites. Tout allait bien. Mais si je me réalisais personnellement et socialement par mes performances sportives, c'est qu'elles me permettaient de combler un peu ma timidité maladive. Mais la fin de l'adolescence m'a fait découvrir un moyen beaucoup plus efficace de m'affirmer socialement: la cigarette ... qui m'a en effet offert de nombreuses et nouvelles relations. J'avais vu mon grand père mourir d'un cancer du poumon, mais j'avais trouvé le remède à mes maux: quelques francs, un paquet dans la poche d'un jean et une façon de fumer à la Gainsbourg (dixit mes nouveaux amis fumeurs). Je me sentais enfin dans le film. Je commence mes études en suivant un rythme tabagique assidu. Je tente parfois de reprendre une pratique sportive et note des difficultés de récupération, un battement cardiaque beaucoup plus élevé a l'effort et au repos. Je decouvre les premieres palpitations et les premières douleurs pulmonaires. La période des 18-25 ans me voit faire mes premiers malaises vagaux. On me parle de stress, d'hypoglycémie. Mes premiers électrocardiogrammes et holter ne révèlent rien. Je tente mollement d'arrêter de fumer et saisis la première occasion pour recommencer. Viennent ensuite les débuts professionnels, deux fois trente-cinq heures de boulot par semaine, des douleurs fortes au coeur (dans le coeur), des palpitations souvent inquitantes. Mais aucun probleme décelé par les medecins. Le stress serait la raison de mes maux. Je continue donc a fumer (puisque j'utilise la cigarette comme un antidépresseur). A trente ans, mes analyses sanguines révèlent un niveau élevé de cholesterol LDL (légèrement supérieur à la moyenne), dont je suppose qu'il est en partie d'origine héréditaire vu les scores atteints dans ma famille paternelle. Mais rien d'alarmant toujours pour les médecins. On me dit de faire attention. J'entends mais ne comprends pas. Viennent enfin les enfants, ce qui aurait du me decider à arreter. Mais un changement professionnel me donne l'excuse de fumer encore et encore pour affronter les nouveaux défis se presentant à moi. Excès de job, de cigarettes et de cafés, et d'alcool histoire de décompresser le soir venu, sans évoquer les insomnies et les repas décales à base d'acide gras satures... Impossible de faire du sport, mon coeur monte trop en régime ... Le cercle infernal... Ce n'est qu'apres avoir subi des pratiques assimilables à du harcelement moral, qui ont généré leur lot de douleurs toujours localisées au niveau du coeur, au bras gauche, au dos et plusieurs malaises vagaux - dont un au boulot - que je refais le tour des médecins. On ne décèle qu'une "discrète" plaque d'atherome - du cholesterol ldl bien fixé dans une artère d'une jambe. Rien de grave me dit-on. Apres une derniere crise, on finit par me prescrire un bêtabloquant qui a fait ses preuves contre les crises d'angoisse. Je gère alors mieux mes douleurs thoraciques qui demeurent toutefois. Je vois un chiropracteur. J'aperçois une lumière au bout du tunnel. Puis vient enfin le moment decisif. Je consulte la jeune garde reconnue de la médecine locale en cardiologie (j'avais pris mon RDV au moment des crises liees a mes difficultes professionnelles) : énième electrocardiogramme et toujours rien d'alarmant. Je suis prêt à conclure que je suis spasmophile (je ne l'ai jamais exclu). Le vrai moment décisif - quelque soit le mot que l'on mettra sur mes maux - est une phrase prononcee par ce medecin dubitatif qui aura constitué le déclic tant attendu depuis près de vingt ans : Monsieur " 100 pour 100 des trentenaires admis dans mes services sont fumeurs ..." Encore ce matin, un jeune homme de 35 ans, sans prédisposition ... deux paquets par jour ... " je vous laisse deviner la suite. Je ne fume plus depuis, cela fait un mois, les douleurs et crises s'estompent et s'espacent. Elles sont toujours la insidieuses... Je les gère en espérant que les mesures prises seront suffisantes et auront été prises à temps... Je repense à un radiologue qui m'avait dit après une radio pulmonaire réconfortante : " le bon dieu compte les paquets de clopes". J'espère qu'il n'a pas totalement raison, au moins pour mes enfants de deux et cinq ans qui méritent mieux qu'un père spasmophile, moribond ou mort. J'y crois comme jamais et entreprend une course à la vie nouvelle en ayant conscience d'un capital santé a reconstituer. Je sens que la decision est prise (je ne prendrai plus jamais une quelconque bouffee de cigarette). J'ai donc enfin decide de me responsabiliser, à savoir en faisant fi des diverses façons dont la cigarette tente de me rattraper (ma femme a repris la cigarette le jour où j'ai arrêté - c'est son droit me dit-elle !!!) et en ayant enfin pris conscience des priorités. Aide-toi et ... C'est ce que m'aura appris mon parcours avec la cigarette même si j'étais prévenu - comme nous tous - par l'experience des plus anciens... Un jour, j'aurai peut-être à nouveau confiance dans mon corps et faire que tout ca n'aura ete qu'un mauvais reve. Je pourrai peut-être bientôt l'envisager suivant les résultats du dernier examen qui m'attend : un scanner des coronaires du coeur... Quel que soit le résultat, il sera positif, sans angoisse, j'ai décidé de changer de vie - pour mes rêves d'enfant et pour les rêves de mes enfants, pour leur éviter le cauchemar. Merci a vous qui mettez l'essence de la vie en exergue et de m'avoir aider à ouvrir les yeux. François "
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
très utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
pascal  
allaoua  
Mary-José  
Laurent  
Anonyme  
Francis  
pascal  
Mireille  
yves  
Anonyme  
mireille  
Laurent  
sophie  
Serge  
Eric  
Patricia  
lili  
Anonyme  
didier  
Anonyme  
Patrick  
rémi  
anne  
m christine  
johanne  
pascal  
Michel  
Anonyme  
jacques  
annie  
 
Prénom:
  
Date:
allaoua  11 novembre 2016
Laurent  17 février 2016
annie  02 septembre 2015
Anonyme  20 mai 2013
Anonyme  30 novembre 2012
sophie  08 juin 2012
rémi  29 janvier 2012
yves  21 avril 2010
Anonyme  18 2009
Mireille  25 mai 2009
mireille  14 mai 2009
anne  09 février 2009
jacques  29 octobre 2008
Michel  30 septembre 2008
Anonyme  20 septembre 2007
pascal  02 2007
pascal  27 février 2007
pascal  12 décembre 2006
lili  06 juin 2006
Laurent  30 mai 2006
Francis  07 mai 2006
didier  29 janvier 2005
Eric  13 janvier 2005
johanne  18 octobre 2004
Serge  31 2004
m christine  18 novembre 2003
Patricia  30 octobre 2003
Patrick  12 octobre 2001
Anonyme  20 mai 2001
Mary-José  23 janvier 2001

 

Pour aller plus loin