Témoignages

Les 5 derniers témoignages
Les témoignages les plus marquants
Proposer votre propre témoignage
 
Ex-Fumeurs
Ex-Fumeurs (667)
Motivations/Bénéfices de l'arrêt (197)
 
Ex-Fumeurs
Fumeurs(155)
Tentative d'arrêt (118)
Fumeurs Malade (71)
 
Entourage
Famille/Ami (76)
Non fumeurs (11)
Fumée passive (21)
 
Jeunes
Jeunes de moins de 18 ans (48)
 
Dépendance / manque
Dépendance/Manque (53)
Rechute/Echec (53)
Symptômes de sevrage (32)
Dépression/Anxiété (29)
Insomnies (7)
 
Méthodes d’arrêt
Méthodes diverses (117)
Substituts nicotiniques (104)
Livre Allen Carr (39)
Aide psychologique/soutien/solidarité (55)
appli Stop-Tabac (5)
E-cigarette / vapotage (33)
 
Maladies
Risques et maladie diverses (96)
Cancers (43)
Maladies cardio-vasculaires/infarctus (30)
Problèmes respiratoires (42)
Impuissance sexuelle (10)
 
Santé / bien-être
Problème de poids (31)
Pillule contraceptive (3)
Beauté/Grossesse/Enfants (58)
Sport (29)
 
Industrie du tabac / société
Politique et industrie du tabac (20)
Additifs (1)
Joint et Tabac (18)
Autres drogues (1)
site Stop-Tabac (98)
 
Accéder par mots clés
 
Autres types de témoignages
Témoignages audios
Témoignages vidéos
Témoignages de célébrités
    Témoignages de célébrités

Symptômes de sevrage:

Jo (40 ans) - Nationalité français - 10 2008
"J'ai fumé de mes 20 ans à mes 30 ans, jusqu'à deux paquets par jour, voire plus. J'ai arrêté à l'aide de patchs. Pas trop difficile, malgré quelques jours de grande excitation quand j'ai stoppé les patchs au bout d'un mois. J'ai repris de 35 à 40 ans, jusqu'à presque un paquet par jour. J'ai arrêté, il y a six semaines, à nouveau à l'aide de patchs. Cette fois, c'est beaucoup plus difficile. Les symptomes de sevrage ont disparu en huit ou dix jours, mais sont réapparus quand j'ai baissé le dosage des patchs. Il y a donc dix jours que je suis à nouveau assez irritable (j'arrive à me contrôler, mais c'est très fatigant). J'ai beaucoup de mal à me concentrer (pas facile à gérer au boulot...). Je m'endors mal. Je tiens bon par plusieurs moyens : - Plus c'est difficile, plus je me dis qu'il est hors de question d'avoir à revivre un jour cette période de sevrage. Et il est hors de question de fumer toute ma vie. Donc il est totalement exclu de reprendre une cigarette. - J'arrive à gérer mon irritation en me souvenant de sa cause. Si la seule raison de m'énerver contre mon voisin est le manque de nicotine, il n'y a pas de raison de lui montrer mon énervement. Au contraire, la cause vient de moi donc c'est à moi de faire l'effort de me calmer. Je respire un bon coup, je me fais un sourire (un vieux truc donné par ma mère, ça aide faire passer le stress), et j'attends que ça passe. - Les symptomes de manque augmentent quand je manque de sommeil. Je sais que je peux réguler ces symptomes lorsqu'ils deviennent trop pénibles en me couchant très tôt un ou deux soirs de suite, quitte à avoir du mal à m'endormir. - J'évite toutes les causes annexes de frustration. L'arrêt du tabac m'a donné faim ? Pas question de rajouter la frustration alimentaire à la frustration nicotinique. Je ne fais attention à mon alimentation que quand je trouve ça facile, et je m'autorise à craquer autant qu'il faut. Pareil pour les achats (en brocante dans mon cas) : si un objet me fait hésiter, je bascule du coté de l'achat, parce que je trouve plus de plaisir à faire un achat idiot qu'à renoncer à un achat dont j'ai envie. - Quand j'ai du mal à travailler, je viens sur stoptabac.ch. Je tiens mon journal en mettant de petites notes sur le calendrier, et je le relis souvent. (Merci au passage aux concepteurs du site ; c'est un appui important pour moi). Bref, j'ai l'impression de mener à bien un grand projet et d'y consacrer beaucoup d'efforts, comme quand j'ai passé mon diplôme à la fin de mes études. Je suis confiant, mais j'ai vraiment hâte d'être sorti de la période difficile. Comme j'ai peur que l'arrêt du patch me fasse vivre une nouvelle période noire, la date est déjà fixée : ce sera dans un mois et demi, au début de mes vacances. Sauf s'il s'avère que ce n'est pas le bon moment, car je ne vois pas de raison de m'obliger à quoi que ce soit. Du moment que j'arrive à ne jamais refumer, il n'y a vraiment pas de honte à avoir sur la façon dont je m'y prend ! Je suis fier d'avoir arrêté, et tant pis s'il faut continuer les patchs un bon moment. Courage à tous ! Et pour les fumeurs : essayez, vous verrez qu'il y a beaucoup de plaisir à respirer librement, à sentir les odeurs de l'été, à se sentir libre, et à réussir un tel défi personnel ! Jo"
Catégories associées:
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
utile
très utile
 

Autres témoignages pour cette catégorie:

 
Prénom:
 Avis des lecteurs
Anonyme  
Anonyme  
Hélène  
laurence  
Fred  
Jo  
florence  
Anonyme  
Agnès  
Bertille  
Lisette  
Barbara  
Anonyme  
Christine  
claire  
Judith  
LAURENCE  
Maria Teresa  
Sandrine  
jacqueline  
Sara  
Anonyme  
jean-philippe  
Jean-Marc  
jean pascal  
Eric  
pierrette  
G.  
Anonyme  
martine  
david  
estir  
 
Prénom:
  
Date:
estir  26 mai 2019
Anonyme  29 avril 2019
Anonyme  09 avril 2019
Anonyme  26 février 2019
G.  05 novembre 2013
jean-philippe  30 juin 2012
Sara  07 juin 2012
Maria Teresa  26 avril 2009
Judith  01 novembre 2008
laurence  14 septembre 2008
Jo  10 2008
martine  13 juin 2008
Fred  11 juin 2008
Anonyme  05 juin 2008
jacqueline  04 juin 2008
david  07 février 2008
florence  14 janvier 2008
Lisette  01 2007
claire  30 mars 2006
pierrette  22 mars 2006
Barbara  09 mars 2006
Hélène  03 octobre 2005
LAURENCE  08 2005
Agnès  30 septembre 2004
Sandrine  06 septembre 2004
Christine  18 2004
Anonyme  17 2004
Anonyme  04 2004
Eric  20 2004
Bertille  28 juin 2004
jean pascal  22 juin 2004
Jean-Marc  22 juin 2004

Afficher tous les témoignages