Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

13 décembre 2011

La newsletter de stop-tabac: les sujets clés de l?actualité mondiale sur le tabagisme

Sélection réalisée par Jean-François Etter

Le 13 décembre 2011


- Effacer l'addiction à la cocaïne chez des souris
- Nouvelle poussée de la pauvreté aux Etats-Unis en 2010
- Haiku Traffic Signs Bring Poetry To NYC Streets : NPR
- Chattez avec un médecin tabacologue


Effacer l'addiction à la cocaïne chez des souris

(TSR) Des chercheurs de l'Université de Genève ont découvert un moyen de traiter l'addiction à la cocaïne. Ils sont parvenus à effacer les comportements provoqués par la drogue chez des souris dépendantes. Cette technologie pourrait s'appliquer à l'homme.

Les drogues dures peuvent avoir des conséquences pratiquement irréversibles sur un organisme. La cocaïne, par exemple, laisse des traces si profondes chez les toxicomanes que ceux-ci peuvent rechuter même après plusieurs années d'abstinence, a fait savoir mercredi l'Université de Genève.

Les changements que la cocaïne entraîne dans le cerveau ne sont pas facilement détectables. "La cocaïne ne fait pas des trous dans la tête", a déclaré à l'ats le neurologue Christian Lüscher. La drogue a un effet plus subtil. Elle modifie les contacts entre les cellules nerveuses dans des régions bien particulières du cortex.

Effacer les empreinte de la cocaïne

Une de ces zones est appelée le noyau accumbens. Dans une étude publiée dans le magazine spécialisé "Nature", le professeur Lüscher et ses collègues montrent que les changements induits par la cocaïne dans cette partie du cerveau provoqueraient chez les souris un comportement pathologique de recherche compulsive de drogue.

Les chercheurs genevois ont réussi à développer une méthode qui permet d'effacer l'empreinte laissée par la cocaïne sur le cerveau des animaux. Ils ont utilisé un traitement par commutateurs génétiques qui consiste à stimuler, à l'aide d'un laser, les terminaisons nerveuses du cortex.

Grâce à cette technologie novatrice, les souris auxquelles on avait injecté de la cocaïne ont retrouvé un comportement normal, comme si elles n'avaient jamais été exposées à la drogue. La recherche compulsive de drogue a ainsi complètement disparu chez elles, a indiqué Christian Lüscher. Applications chez l'homme

Les recherches réalisées par l'équipe genevoise ouvrent de nouvelles perspectives. En principe, il devrait être possible, grâce à une méthode similaire à celle utilisée sur les souris, de faire disparaître les changements de comportements provoqués par les drogues dures chez l'homme.

Ce type de soins ne pourra cependant pas être développé du jour au lendemain, a averti le professeur Lüscher. Cette nouvelle technique ayant recours au laser en est encore à ses débuts. Elle est expérimentée sur des animaux. Sur l'homme, elle n'a été testée jusqu'à ce jour que pour le traitement des maladies de la rétine.

Source:
http://www.tsr.ch/info/sciences-tech/3634282-effacer-l-addiction-a-la-cocaine-chez-des-souris.html (08 12 2011)
(13 12 2011)


Nouvelle poussée de la pauvreté aux Etats-Unis en 2010

Tabagisme est revenu sont fortement associés (négativement). Or, la pauvreté a continué de progresser aux Etats-Unis en 2010, où le taux de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a atteint 15,1 % l'an dernier, son plus haut niveau depuis 1993, a indiqué le Bureau du recensement.

En termes absolus, 46,2 millions de personnes vivaient "dans la pauvreté" en 2010. Il s'agit du plus grand nombre de pauvres jamais atteint depuis le début de la publication de ce rapport, il y a cinquante-deux ans. Le Bureau du recensement précise que le seuil de pauvreté correspondait en 2010 à un revenu annuel de 22 314 dollars (environ 16 400 euros) pour un foyer comptant quatre personnes.

Le revenu médian réel par ménage a reculé de 2,3 % par rapport à 2009, pour s'établir à 49 455 dollars par an (environ 36 360 euros), ajoute le Bureau dans son rapport annuel sur la pauvreté et les revenus. Depuis 2007, il a reculé de 6,4 %, et il est désormais inférieur de 7,1 % à son niveau de 1999, où il avait atteint un pic.

Le ministère de l'agriculture états-unien avait déjà indiqué en août que près de 46 millions d'Américains, soit 15 % de la population, vivait en avril 2011 grâce à des bons alimentaires. Ce chiffre record a augmenté de 2,5 % entre mai 2010 et avril 2011.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/09/13/aux-etats-unis-nouvelle-poussee-de-la-pauvrete-en-2010_1571833_3222.html#xtor=AL-32280270 (30 11 2011)
(13 12 2011)


Haiku Traffic Signs Bring Poetry To NYC Streets : NPR

Traffic warning street signs written as haiku are appearing on poles around the five boroughs, posted by the New York City Department of Transportation. The poems and accompanying artwork were created by artist John Morse. There are 12 designs in all, 10 in English and two in Spanish.

"Poetry has a lot of power," Morse tells NPR's Scott Simon. "If you say to people: 'Walk.' 'Don't walk.' Or, 'Look both ways.' If you can tweak it just a bit and poetry does that the device gives these simple words power."

 

Accidents aren't funny, but Morse's artful treatment gets a serious message across in a powerful way. "It's fun because it's dreadfully serious the subject," Morse says. "And yet, you don't have to bang people over the head."

The bold colors and clever words take signs that would otherwise fade into the background into the forefront.

"There's a lot of visual clutter ... all around us," Morse says. "So the idea is to bring something to the streetscape that might catch someone's eye."

Morse says one delightful and unexpected consequence of the project is that it has brought some haiku poets out of the woodwork. "One of the joys of doing this sort of thing is how many people have responded to it with their own haiku," Morse says. "There's just a plethora of haiku coming out. It's so exciting."

http://www.npr.org/2011/12/03/143053082/haiku-traffic-signs-bring-poetry-to-nyc-streets (05 12 2011)
(13 12 2011)



Retour à la liste des newsletters