Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

05 juillet 2011

La newsletter de stop-tabac: les sujets clés de l?actualité mondiale sur le tabagisme

Sélection réalisée par Jean-François Etter

Le 5 juillet 2011

 


- Suisse: le nombre d'ados qui fument augmente
- Coach avec suivi par email
- Etude réalisée sur Stop-tabac.ch - Comparing abrupt and gradual smoking cessation: A randomized trial
- Chattez avec un médecin tabacologue


Suisse: le nombre d'ados qui fument augmente

En baisse constante depuis 2001, la part des fumeurs en Suisse ne diminue plus depuis trois ans. Pire, l'an dernier, la courbe descendante s'est même inversée chez les 14-19 ans.

En baisse constante depuis 2001, la part des fumeurs en Suisse ne diminue plus depuis trois ans. Pire, l'an dernier, la courbe descendante s'est même inversée chez les 14-19 ans. La volonté d'arrêter de fumer a elle aussi légèrement baissé, selon l'enquête suisse sur le tabagisme.

Alors qu'ils représentaient 33% de la population en 2001, les fumeurs n'étaient plus que 27% en 2010, un taux qui s'est stabilisé depuis 2008. Les hommes qui fument sont 30% et les femmes 24%, indique l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) lundi dans son bulletin hebdomadaire.

Alors qu'elle est descendue à 22% en 2009, la part de fumeurs parmi les adolescents de 14 à 19 ans est remontée à 24% l'an dernier. Les jeunes adultes de 20 à 24 ans demeurent la classe d'âge qui fumait le plus en 2010, avec 42% des hommes et 36% des femmes.

Moins de volonté

L'enquête sur le tabagisme montre en outre que la volonté d'arrêter de fumer a légèrement diminué, passant de 51% en 2009 à 48% l'an dernier. Durant cette année, 19% des fumeurs ont sérieusement tenté de cesser leur addiction. Chez les 14-19 ans, ils ont même été 26%. La fumée est dangereuse pour la santé, rappelle l'OFSP qui se fixe comme objectif d'abaisser le taux de fumeurs à 23% en 2012 dans le cadre du programme national de prévention. Les fumeurs indiquent moins souvent que les autres se sentir bien. Ils sont 14% des fumeurs quotidiens à souffrir de respiration sibilante, 11% d'expectorations matinales et 15% de quintes de toux persistantes, écrit l'OFSP au terme de son enquête réalisée de façon continue et représentative.

En 2010, un fumeur régulier grillait 14,2 cigarettes par jour, une moyenne qui a légèrement baissé depuis 2001 (16 cigarettes/ jour). Mais 42% des hommes fumeurs consommaient plus d'un paquet quotidiennement. De manière générale, plus un fumeur est âgé plus il fume. 20% se les roulen.

Alors que 93% d'entre eux préfèrent la cigarette aux autres formes de consommation du tabac, 17% des fumeurs quotidiens et 20% des consommateurs occasionnels roulent eux-mêmes leurs cigarettes. Les habitudes des accrocs à l'herbe à Nicot ont évolué en près de dix ans. Ainsi on fume de moins en moins au travail (de 31% en 2001 à 17% en 2010) et de plus en plus fréquemment dehors (de 2% à 25%).

Les fumeurs quotidiens, qui représentent un petit tiers du total, fument avant tout à la maison. Ceux qui n'en grillent qu'une de temps en temps la consomment en revanche plutôt dehors, aux arrêts de bus ou à la gare, signale encore l'OFSP.

Source: ATS (14 06 2011)
(05 07 2011)


Coach avec suivi par email

Avez-vous déjà testé notre "coach"? Il s'agit d'un programme d'aide à l'arrêt du tabac, personnalisé et automatique, avec suivi par e-mail. Inscriptions sur:

http://www.stoptabac.ch/fr/Coach/login.html (29 06 2011)
(05 07 2011)


Etude réalisée sur Stop-tabac.ch - Comparing abrupt and gradual smoking cessation: A randomized trial

Merci aux participants à cette étude, réalisée sur le site Stop-tabac.ch.

Aims

To compare abrupt and gradual smoking cessation.

Design and setting

Randomized trial and observational study, Internet, 20072010.

Participants

Smokers with no strong preference for abrupt or gradual quitting were randomly assigned to quitting immediately (n = 472), or to gradually reducing their cigarette consumption over 2 weeks and then quit (n = 502). Smokers who strongly preferred to quit abruptly were instructed to do so immediately (n = 2456), those who strongly preferred gradual were instructed to reduce their cigarette consumption over 2 weeks, then quit (n = 1801). Follow-up was conducted 4 weeks after target quit dates.

Findings

Those who preferred abrupt quitting were the most motivated to quit and the most confident in their ability to quit. At follow-up, quit rates were 16% in those who preferred abrupt cessation, 7% in those who preferred gradual cessation and 9% in those who had no preference (p < 0.001). In the latter group, quit rates were equal for those randomized to abrupt or gradual (9%, p = 0.97). In those who expressed a strong preference for either method, there were interactions between quitting method, motivation to quit and confidence in ability to quit: those who had low levels of motivation or low levels of confidence were more likely to quit at follow-up if they preferred and used abrupt rather than gradual.

Conclusions

In those who had no strong preference for either method, abrupt and gradual produced similar results. Those who preferred and used the abrupt method were more likely to quit than those who preferred and used the gradual method, in particular when they had low motivation and confidence.

Author: Jean-François Etter

Drug and Alcohol Dependence 2011

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6T63-52VSSBY-2&_user=9565874&_coverDate=05%2F14%2F2011&_rdoc=10&_fmt=high&_orig=browse&_origin=browse&_zone=rslt_list_item&_srch=doc-info%28%23toc%235019%239999%23999999999%2399999%23FLA%23display%23Articles%29&_cdi=5019&_sort=d&_docanchor=&_ct=134&_acct=C000043220&_version=1&_urlVersion=0&_userid=9565874&md5=5e0f5a4f79be5b52a022689a2d700da1&searchtype=a (20 05 2011)
(05 07 2011)



Retour à la liste des newsletters