Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

08 mars 2011

La newsletter de stop-tabac: les sujets clés de l?actualité mondiale sur le tabagisme

Sélection réalisée par Jean-François Etter

Le 08 Mars 2011


- Bercy pointe la facture pour l'Etat des aides aux buralistes
- Youtube: Peut-on encore parler de différences entre la dépendance physique et la dépendance psychique?
- Tobacco smoking as a risk factor for depression. A 26-year population-based follow-up study
- Chattez avec un médecin tabacologue


Bercy pointe la facture pour l'Etat des aides aux buralistes

Agacé par le lobbying des buralistes, le gouvernement a transmis aux parlementaires le récapitulatif des aides accordées depuis 2004. Coût cumulé : 1,2 milliard d'euros.

Le Sénat devait rétablir hier soir ou aujourd'hui, lors du débat sur le collectif budgétaire, le dispositif gouvernemental sur les achats de tabac à l'étranger. Conformément à l'injonction de Bruxelles, il n'y aurait plus d'interdiction formelle de transporter plus de 5 cartouches de cigarettes, mais, au-delà de 12 cartouches, une personne contrôlée serait réputée comme ayant une visée commerciale et devrait faire la preuve qu'il s'agit de satisfaire sa consommation personnelle. L'Assemblée nationale avait voté le maintien de la stricte interdiction dès 5 cartouches. Députés et sénateurs devront se mettre d'accord en commission mixte paritaire, la semaine prochaine.

Agacé par le lobbying des buralistes auprès des députés, le gouvernement a transmis à certains parlementaires un bilan des aides accordées aux débitants dans le cadre des deux contrats d'avenir (2004-2007, 2008-2011). Ces aides avaient été décidées à la suite des hausses de prix de 2003-2004, qui avaient fait chuter les volumes de cigarettes vendus et fait descendre les buralistes dans la rue.

Rémunération en progression

En cumulant le coût entre 2004 et 2011, l'Etat aura dû payer 1,24 milliard d'euros, dont 134 millions prévus pour 2010. Certaines aides sont ciblées sur les débitants dont le chiffre d'affaires baisse, au premier rang desquels les frontaliers (remise compensatoire) : elles voient leur coût diminuer depuis 2006 avec la reprise du marché en valeur. D'autres sont versées à tous les débitants (remise additionnelle, qui continue de coûter près de 100 millions par an). S'y ajoutent des indemnités de fin d'activité pour les buralistes qui jettent l'éponge.

Au final, souligne Bercy, le chiffre d'affaires global des débitants a augmenté de 5,4 % depuis 2002 (la chute des volumes a été compensée par les hausses de prix) et le chiffre d'affaires moyen des débitants a progressé de 26 %, de 447.000 euros à 563.000 euros (des petits établissements ont fermé). Grâce notamment aux aides du contrat d'avenir, qui s'ajoutent à l'activité stricto sensu de vente de tabac , la rémunération moyenne des débitants est en constante progression. Elle est passée de 28.947 euros en 2002 à 42.262 euros en 2009, soit une hausse de 46 % . Les buralistes rétorquent que la baisse des volumes vendus a fait chuter la fréquentation et donc les ventes d'autres produits. La confédération des buralistes doit négocier l'année prochaine avec Bercy un nouveau contrat d'avenir.

ETIENNE LEFEBVRE, Les Echos - http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0201009352856.htm (20 12 2010)
(08 03 2011)


Youtube: Peut-on encore parler de différences entre la dépendance physique et la dépendance psychique?

Explications du Dr. Thomas Rathelot, médecin chef de clinique, service d'addictologie, Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).

http://www.youtube.com/user/STOPTABACch (10 01 2011)
(08 03 2011)


Tobacco smoking as a risk factor for depression. A 26-year population-based follow-up study

Background

A key question regarding the documented association between smoking and depression is whether it reflects a causal influence of smoking on depression; however, only a limited number of longitudinal studies exist in the literature, all of which have relatively short time frames. The purpose was to prospectively assess the risk of depression according to daily tobacco consumption in a Danish longitudinal study.

Methods

A prospective cohort study, the Copenhagen City Heart Study (n = 18,146), was analyzed with up to 26 years of follow-up. It contains three updated data sets on tobacco consumption and potential confounding factors. The study population was linked to Danish hospital registers to detect registrations with depression. Individuals with depression before baseline were excluded.

Results

Women smoking more than 10 g of tobacco per day were at significantly increased risk of depression compared to women who did not smoke. The adjusted risk of depression among women smoking 1120 g per day was 1.74 (CI:1.332.27) and 2.17 (CI:1.453.26) among women smoking more than 20 g per day. For men, there was an increased risk of depression for those smoking more than 20 g per day (HR = 1.90; CI:1.053.44). All tests for linear trend were significant (all p < 0.01). The estimates remained significant in sensitivity analyses aiming to eliminate reverse causation, and in analyses based on a reduced sample without individuals with chronic diseases or psychiatric disorders other than depression.

Conclusion

The study suggests that smoking is associated with increased risk of developing depression. This underlines the potentially harmful consequences of smoking for mental health and supports efforts to prevent and stop smoking.

http://www.sciencedirect.com/science/journal/00223956

Journal of Psychiatric Research

Trine Flensborg-Madsen, Mikael Bay von Scholten, Esben Meulengracht Flachs, Erik Lykke Mortensen, Eva Prescott and Janne Schurmann Tolstrup (29 07 2010)
(08 03 2011)



Retour à la liste des newsletters