Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

19 octobre 2010

 

La newsletter de stop-tabac: les sujets clés de l?actualité mondiale sur le tabagisme

Sélection réalisée par Jean-François Etter

 

Le 19 Octobre 2010

 

 


- Le coeur des femmes en danger
- Plus de clope en voiture en présence des moins de 16 ans
- Présentoirs, brochures, autocollants


Le coeur des femmes en danger

Les femmes sont autant atteintes de maladies cardio-vasculaires que les hommes. Pourtant la majorité d'entre elles ne le savent pas. 

Les femmes ont adopté des comportements à risques qui les exposent davantage aux maladies cardio-vasculaires Les femmes ont adopté des comportements à risques qui les exposent davantage aux maladies cardio-vasculaires SIPA La première cause de mortalité des femmes n'est pas le cancer du sein. Ce sont les maladies cardio-vasculaires. Dans les pays industrialisés, 1 femme sur 3 meurt de ces complications, c'est 7 fois plus que les décès provoqués par le cancer du sein. En dix ans, la mortalité provoquée par ces maladies n'a cessé d'augmenter, elles sont même devenues la première cause de décès chez les plus de 60 ans et concerne des femmes de plus en plus jeunes avec un taux de mortalité de 10 % chez les 25-44 ans. 

Longtemps les femmes ont pourtant été préservées des maladies cardio-vasculaires. Jusqu'à la ménopause, leurs hormones, les oestrogènes, leur conféraient en effet une protection efficace contre les pathologies cardiaques. En adoptant des comportements à risques, jusque-là typiquement masculins, comme le tabagisme, la consommation d'alcool, le manque d'exercice physique ou encore une alimentation déséquilibrée, les femmes ont perdu cette protection naturelle et sont devenues tout autant que les hommes sujettes à des maladies cardio-vasculaires. Plus de stress et de tabagisme 

Ainsi, aujourd'hui, plus de 80 % des femmes d'âge mur présentent au moins un facteur de risque cardio-vasculaire, explique le docteur Marianne Zeller, de l'Observatoire des infarctus de Côte-d'Or qui présentera ces chiffres lors des rencontres scientifiques Les Entretiens de Bichat qui se tiennent dès aujourd'hui. En France, parmi les évolutions les plus significatives des dix dernières années, la progression de l'obésité a été beaucoup plus nette chez les femmes (+ 81,9 %) que chez les hommes (+ 57,9 %). La prévalence du diabète a également considérablement augmenté. 


Il semblerait également que l'association du tabagisme avec la contraception, les traitements hormonaux substitutifs ainsi que le stress engendré par le cumul des responsabilités professionnelles et familiales fragilisent le coeur des femmes de plus en plus jeunes. Un taux de mortalité plus important que les hommes 

Les facteurs entraînant les maladies sont donc connus mais la prévention auprès des premières intéressées laisse à désirer. Contrairement aux hommes qui, après de nombreuses années de sensibilisation, s'inquiètent de leur santé cardio-vasculaire, beaucoup de femmes s'ignorent et ne se font pas dépister. On devrait surveiller régulièrement la pression artérielle, le taux de glycémie et le cholestérol chez les femmes , souligne de son côté le professeur Alain Simon, chef du service de cardiologie préventive à l'hôpital européen Georges-Pompidou, qui milite pour plus de surveillance. Cela est d'autant plus nécessaire que les symptômes féminins ne sont pas les mêmes que ceux des hommes mais peuvent être plus atypiques, comme la fatigue, des nausées ou des difficultés respiratoires. 

Les statistiques sont connues et pourtant aucune n'a jamais été menée pour sensibiliser les femmes à ce risque inadmissible , s'insurge Danièle Hermann, présidente de la Fondation Recherche cardio-vasculaire. En réaction, elle vient de lancer le premier programme de recherche de ces maladies chez les femmes, afin de mieux les dépister et les soigner, car il ne faut pas oublier que 55 % des accidents cardiaques leur sont fatals contre 43 % chez les hommes. 

Source: 
Romain Katchadourian 
http://www.francesoir.fr/sante/les-entretiens-de-bichat-le-coeur-des-femmes-en-danger.29385 (01 10 2010) 
(19 10 2010)


Plus de clope en voiture en présence des moins de 16 ans

Des citoyens réclament des changements à la Loi sur le tabac 

Des citoyens souhaitent que Québec légifère afin qu'il soit interdit de fumer dans un véhicule en présence de personnes de moins de 16 ans. 

Soutenus par le bureau régional de la Société canadienne du cancer, des citoyens participent à un envoi massif de lettres au ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, afin qu'il apporte des changements à la Loi sur le tabac. 

L'initiative est effectuée dans le cadre de la révision faite tous les cinq ans à la Loi sur le tabac, explique Pauline Curadeau, Conseillère des Services à la communauté pour la Société canadienne du cancer (SCC), Division du Québec. 

Pétition 
Au total, environ 21 000 personnes ont signé la pétition partout au Québec. La SCC a profité des Relais pour la vie tenus à Brossard, Longueuil et Saint-Bruno, ce printemps, pour inviter les participants de ces villes aux activités de financement à signer le document. C'est donc la signature de 218 personnes à Longueuil, 148 à Saint-Bruno, 314 à Brossard et 155 à Boucherville qui ont été recueillies. Elles seront déposées aux différents députés, dont les circonscriptions recoupent ces villes, pour être acheminées au Ministre Bolduc. 

Trois revendications 
Parmi les trois mesures souhaitées, les citoyens souhaitent une interdiction de fumer dans un véhicule en présence d'un enfant de moins de 16 ans. On informe que sept provinces ont déjà implanté cette mesure avec succès. Selon un sondage Léger Marketing effectué en septembre 2009, 80 % des Québécois appuient l'initiative. 

Source: Léo Gagnon - 
http://lecourrierdusud.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=160110&id=840&classif=En+manchettes (01 10 2010) 
(19 10 2010)


Présentoirs, brochures, autocollants

Vous pouvez commander gratuitement nos brochures et un présentoir qui permet de disposer 8 brochures (10 ex. de chaque) sur une table. Présentoir livré par la poste en Suisse seulement, plié, à monter soi-même. Commande sur:

http://www.stoptabac.ch/fr/order_suisse_poste.html (28 09 2010) 
(19 10 2010)


Gratuit: brochures, et autocollants


Vous pouvez retrouver ces nouvelles sur le tabagisme tous les jours ICI sur stop-tabac
Si vous ne désirez plus recevoir ces nouvelles, cliquez simplement Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">ici


Stop-tabac.ch est un programme de l’Institut de Médecine Sociale et Préventive de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève, financé par le Département de l’Economie et de la Santé (Genève, Suisse) et par l'Office fédéral suisse de la santé publique (fonds de prévention du tabagisme).

 

 

 

 

 

 


Retour à la liste des newsletters