Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

14 avril 2009

Menu: - Forum - Témoignages - Coach - Testez-vous - Médicaments - Maladies - Brochures

Nouvelles sur le tabagisme de Stop-tabac.ch
Préparées par Jean-François Etter
Le 14 Avril 2009

 


- Combien pour arrêter de fumer ?
- SOMALIE Le tabac et la drogue prohibés
- Cost Utility Analysis of the National truth Campaign to Prevent Youth Smoking


 

Combien pour arrêter de fumer ?

E-sante.fr - Les pouvoirs publics, les médecins, les bons amis... tout le monde est prêt à tout pour convaincre les fumeurs de renoncer à la cigarette. Et pourtant, l'une des méthodes les plus efficaces pour arrêter consiste froidement à se faire payer. C'est en tout cas la conclusion tirée par une étude récente.

De l'argent pour arrêter de fumer ?
Quand une personne arrête de fumer, la première à économiser de l'argent, c'est bien sûr elle-même. Mais ça ne s'arrête pas là! L'entreprise où les fumeurs travaillent a tout à gagner à ce qu'ils renoncent à la cigarette à cause de la productivité augmentée, et la société entière aurait moins de malades à prendre en charge si plus personne ne fumait. C'est de là que vient l'idée de donner des incitations financières à l'arrêt du tabac.

Combien pour renoncer à la cigarette?
Dans une étude publiée le mois dernier dans le New England Journal of Medicine, une grande entreprise a lancé une étude comparative. Un groupe se ses salariés a reçu une information concernant des programmes d'aide pour arrêter de fumer. Un autre groupe équivalent a reçu la même information, mais aussi une incitation financière à suivre ces programmes, et à arrêter de fumer: l'entreprise offrait 100$ (l'équivalent de 76 environ) à ses salariés pour suivre dans son entièreté un programme consacré à l'arrêt du tabac, 250$ pour un sevrage de 6 mois, et 400$ pour un sevrage de six mois de plus. La durée de la période sans cigarette était confirmée par un test scientifique, pour éviter les tricheurs Résultat? Les taux de cessation tabagique à toutes les périodes étaient significativement plus importants dans le groupe qui recevait de l'argent pour arrêter que dans le groupe qui avait simplement reçu l'information. Le taux de participation au programme d'aide au sevrage était lui aussi plus important.
Source : http://www.e-sante.fr/tabac-combien-arreter-fumer-NN_14642-119-6.htm


 

SOMALIE Le tabac et la drogue prohibés

Les islamistes qui occupent le sud de la Somalie, le long de la frontière avec le Kenya, ont annoncé la prohibition totale du tabac, du khat, une pâte à mâcher dont la consommation est très répandue dans la région, ainsi que de toute substance contenant de la drogue. Le chef des islamistes de la région, Tayeb Mohamed, a également annoncé que les contrevenants seraient très sévèrement punis, rapporte le quotidien de Nairobi, Daily Nation. Ces mesures risquent de peser lourd sur le commerce entre les deux régions frontalières. Les cigarettes et le khat vendus dans le nord du Kenya passent en effet par la région de Dhobley concernée par ces mesures.
Source: Courrier International.
http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=96123


 

Cost Utility Analysis of the National truth Campaign to Prevent Youth Smoking

Background
In 2005, the American Journal of Public Health published an article that indicated that 22% of the overall decline in youth smoking that occurred between 1999 and 2002 was directly attributable to the truth social marketing campaign launched in 2000. A remaining key question about the truth campaign is whether the economic investment in the program can be justified by the public health outcomes; that question is examined here.
Methods
Standard methods of cost and costutility analysis were employed in accordance with the U.S. Panel on Cost-Effectiveness in Health and Medicine; a societal perspective was employed.
Results
During 20002002, expenditures totaled just over $324 million to develop, deliver, evaluate, and litigate the truth campaign. The base-case costutility analysis result indicates that the campaign was cost saving; it is estimated that the campaign recouped its costs and that just under $1.9 billion in medical costs was averted for society. Sensitivity analysis indicated that the basic determination of cost effectiveness for this campaign is robust to substantial variation in input parameters.
Conclusions
This study suggests that the truth campaign not only markedly improved the public's health but did so in an economically efficient manner.

AJPM
http://www.ajpm-online.net/article/S0749-3797(09)00075-0/abstract



Retour à la liste des newsletters