Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

11 novembre 2008

Menu: - Forum - Témoignages - Coach - Testez-vous - Médicaments - Maladies - Brochures

Nouvelles sur le tabagisme de Stop-tabac.ch
Préparées par Jean-François Etter
Le 11 Novembre 2008

 


- Hausse du prix du tabac : qui en profite ?
- Tabac et humeur, faites le test !
- CONFERENCE-DEBAT : QU'EST-CE QUE LA LSTUP ? EN VUE DE LA VOTATION DU 30 NOVEMBRE 2008


 

Hausse du prix du tabac : qui en profite ?

Par Ingrid Labuzan, 29 octobre 2008
moneyweek.fr

Vous êtes les seuls perdants. À moins que vous ne fassiez partie des 3% de fumeurs qu'une hausse de 10% du prix des cigarettes pousse à renoncer à leur dépendance. Fumeurs, vous êtes les seuls à sentir le poids des hausses de prix sur vos économies.

Les autres intervenants de la chaîne du tabac, du fabricant en passant par l'État, peuvent se réjouir : quand bien même le nombre de fumeurs diminue, leurs recettes augmentent. Au cours du premier semestre 2008, le marché du tabac a baissé de 4,4% en volume, conséquence de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, mais a pris 1% en valeur.

Une croissance due à la hausse des prix des cigarettes, instaurée en août 2007. Sur cette même période, il s'est vendu pour 7,57 Mds de tabac.

Partage inégal
Les recettes ne sont pas divisées en parts équitables. En France, l'État est le grand bénéficiaire des ventes de cigarettes, il prend 80% sur leur prix : 64% en droit de consommation, 16% en TVA. Les buralistes touchent 6%, tandis que le fabricant et le distributeur Altadis se partagent le reste.

Il y a à peine plus d'un an, le prix des cigarettes augmentait de 6%. Certains fumeurs se sont alors tournés vers une solution de secours : le tabac à rouler, qui avait échappé à cette hausse. Une nouvelle tendance qui n'a pas tardé à faire réagir le gouvernement : les étiquettes du tabac à rouler affichent 10% de plus depuis le 18 août dernier.

Stupeur générale quand Le Parisien a annoncé avoir appris "de source sûre" que les prix des cigarettes allaient à nouveau prendre 10%. Si chaque paquet augmente en moyenne de 50 centimes, cela laisse présager une rentrée de 500 millions d'euros pour l'État.

Coquette somme, surtout lorsque l'on sait à quel point le budget a été difficile à boucler, ou lorsque l'on pense aux pirouettes nécessaires aux réformes, tel le RSA (revenu de solidarité active).

Les hausses de prix cependant sont réalisées au nom de la lutte contre le cancer. Les gains de l'État sur notre addiction à la nicotine vont-ils à la Sécurité sociale ? Mieux encore, servent-ils à la recherche ? D'après le ministère de la Santé, les sommes perçues sont bien reversées à diverses branches de la Sécurité sociale. Mais point de lutte contre le cancer dans tout cela.

http://www.moneyweek.fr/conseils/00283/cigarettes-tabac-taxes-impots.html


 

Tabac et humeur, faites le test !

Fumer affecte l'humeur, faites le test http://www.stoptabac.ch/cgi-bin/tabhum.pl


 

CONFERENCE-DEBAT : QU'EST-CE QUE LA LSTUP ? EN VUE DE LA VOTATION DU 30 NOVEMBRE 2008

QUELS SONT LES ENJEUX ?
Genève, UNI MAIL
Salle MS 160
40, Boulevard du Pont d'Arve
Mercredi 12 novembre 2008
à 19h.
interventions de :
Pierre-Yves AUBERT, président de 1ère Ligne (réduire les risques liés aux consommations de drogues)
Gérard EICHENBERGER, médecin, ancien président de la Commission mixte en matière de toxicomanie
Danièle GEISENDORF SAPEY, présidente de l'Association Antenne Drogue Familles
Jean-Félix SAVARY, secrétaire général du GREA (Groupement Romand d'Etude des Addictions)
ainsi que des témoignages de personnes ex-toxicomanes
Gérald SAPEY, modérateur, anc. dir. RSR
Avec la présence exceptionnelle de
Ruth Dreifuss, ancienne Conseillère fédérale
ENTREE LIBRE
Débat organisé par Antenne Drogue Familles et le comité genevois de soutien



Retour à la liste des newsletters