Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

14 octobre 2008

Menu: - Forum - Témoignages - Coach - Testez-vous - Médicaments - Maladies - Brochures

Nouvelles sur le tabagisme de Stop-tabac.ch
Préparées par Jean-François Etter
Le 14 Octobre 2008

 


- Suisse: la loi anti-fumée autorise la fumée dans un quart des établissements
- "Les cigarettiers organisent la contrebande"
- Maladies respiratoires: quel risque courez-vous? Faites le test


 

Suisse: la loi anti-fumée autorise la fumée dans un quart des établissements

Les deux chambres du PArlement Suisse viennent d*adopter la nouvelle loi sur la protection contre le tabagisme passif, le Conseil des Etats par 31 voix contre 9 et 3 abstentions (PS et Verts et Marty TI contre, à part les Bâlois), le Conseil national par 105 voix contre 61 et 23 abstentions. La loi protège les travailleurs contre le tabagisme passif, hormis ceux de la branche de l*hôtellerie et de la restauration pour laquelle deux exceptions ont été aménagées dans la loi: les établissements publics de moins de 80 m2 (soit un quart des cafés-restaurants) peuvent rester fumeurs et des fumoirs peuvent être installés partout à condition de disposer d'une ventilation. Les employés devront s*engager par contrat de travail à assurer le service dans de tels établissements et fumoirs. Car cela reste possible! Certains postes de travail individuels sont aussi exclus de la réglementation par la loi.
Source: AT (www.at-suisse.ch)


 

"Les cigarettiers organisent la contrebande"

La parole à Gérard Dubois , spécialiste de l'industrie du tabac

Qui est à l'origine de la contrebande ?

Contrairement à ce que l'on croit souvent, ce sont les cigarettiers qui organisent la contrebande. Le trafic occasionné par ceux qui ramènent des cigarettes d'Espagne ou d'Andorre est marginal. L'intérêt des fabricants de cigarettes est de maintenir la consommation de tabac afin de continuer à vendre, et pour cela de pallier l'effet de l'augmentation des prix du tabac. Quand le prix du paquet augmente de 10% à cause de nouvelles taxes imposées par l'Etat, la consommation diminue de 4%. Ils cherchent donc à proposer des cigarettes moins chères pour inciter à fumer. La solution : la contrebande !

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les cigarettiers sont étroitement liés aux mafias. Quand ils veulent pénétrer de nouveaux marchés, ils s'arrangent pour envoyer la marchandise dans un pays tiers, qui va servir de relais dans la contrebande, l'Afghanistan par exemple. À partir de là, les mafias se chargent de faire entrer les cigarettes dans le pays visé. Tout cela rapporte à l'industrie du tabac plusieurs dizaines de milliards de dollars chaque année et permet de financer des dictatures comme le régime de Saddam Hussein.

Comment peut-on l'enrayer ?

L'erreur à ne pas faire est de baisser les taxes en pensant que cela diminuera la tentation d'acheter des paquets issus de la contrebande. Au contraire, il faut renforcer la lutte contre le banditisme et la corruption, ce que fait déjà l'UE. Cela nécessite aussi une surveillance accrue des containers, par exemple grâce à des scanners qui permettent d'en voir le contenu. On pourrait aussi marquer les paquets, de façon à savoir quand un paquet ne se trouve pas là où il devrait être, comme au Brésil. Car si la contrebande est moins importante en France qu'il y a quinze ans, c'est uniquement grâce aux efforts mis en uvre par l'Europe.

- Pour en savoir plus: Le rideau de fumée, les méthodes secrètes de l'industrie du tabac. Seuil, 2003, 360 pages, 21 euros.

Source:
http://www.metrofrance.com/x/metro/2008/09/04/Avx9S30sgElTw/index.xml


 

Maladies respiratoires: quel risque courez-vous? Faites le test

Un très bref questionnaire vous permet d'évaluer votre risque de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), une maladie aux conséquences sérieuses.
Vous obtiendrez un compte rendu individuel qui vous permettra de vous situer par rapport à d'autres fumeurs, ex-fumeurs ou non-fumeurs.
Répondez (une minute) http://www.stoptabac.ch/fr/bpco/



Retour à la liste des newsletters