Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

29 avril 2008

Menu: - Forum - Témoignages - Coach - Testez-vous - Médicaments - Maladies - Brochures

 


Nouvelles sur le tabagisme de Stop-tabac.ch
Préparées par Jean-François Etter
Le 29 Avril 2008

 


- Une carte interactive de la Suisse pour la prévention du tabagisme dans les cantons
- Alcool, tabac, cannabis: les chômeurs plus vulnérables
- Smoking ban will lower personal debt


Une carte interactive de la Suisse pour la prévention du tabagisme dans les cantons

Le site Web de l'Office fédéral de la santé publique offre un aperçu des législations cantonales existantes en matière de prévention du tabagisme. En déplaçant le curseur de la souris sur le canton souhaité, il est possible d'obtenir un état de la situation dans les domaines suivants: protection contre le tabagisme passif, interdictions de vente et restrictions de publicité. Les législations cantonales et les règlements d'application peuvent être téléchargés en cliquant sur le canton souhaité. La carte est mise à jour chaque mois :

Source: OFSP
http://www.bag.admin.ch/themen/drogen/00041/03814/index.html?lang=fr


Alcool, tabac, cannabis: les chômeurs plus vulnérables

PARIS (AFP) Les chômeurs ont plus fréquemment recours aux substances psychoactives (tabac, alcool, cannabis) que les personnes ayant un emploi, révèlent des données approfondies du Baromètre santé 2005, présentées jeudi dans le cadre des Journées de la prévention.
Outre ces inégalités liées au fait d'avoir ou non un emploi, les résultats montrent également de fortes disparités entre sexes et en fonction du niveau d'études, a souligné Philippe Lamoureux, directeur général de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes).

Plus de 53% des hommes au chômage (39% des femmes) fument contre 37,5% de ceux qui ont un emploi (29,6% des femmes). Pour l'alcool, les chômeurs entre 35 et 59 ans o! nt un "sur-risque" de 40% d'être usager quotidien, de 30% d'avoir un usage à risque. Pour le cannabis, les chômeurs de 15 à 34 ans ont un sur-risque de 80% d'avoir un usage régulier par rapport aux actifs occupés.
Ces chiffres sont probablement liés à "une recherche de soulagement" de la souffrance psychique que génère le chômage, selon l'Inpes.
Le niveau d'éducation joue également un rôle déterminant dans les habitudes de consommation de produits psychoactifs. Premiers à s'être mis à fumer, les plus diplômés sont aussi les précurseurs pour ne plus fumer: les hommes avec un niveau bac +4 ont ainsi un "sous-risque" d'être fumeurs de 30% (-40% pour les femmes) par rapport aux non-diplômés.
"L'innovation sociale semble être aujourd'hui de ne pas fumer et de s'intéresser à sa sant&eacut! e;", a commenté M. Lamoureux.
Les hommes sont par ailleurs deux fois plus nombreux que les femmes à consommer de l'alcool plusieurs fois par semaine (21,7% contre 11,8%). Les profils de consommation diffèrent de façon croisée selon le sexe et le niveau d'étude. Plus les hommes sont diplômés, moins ils consomment d'alcool.

En revanche, les femmes les plus diplômées sont plus nombreuses à boire quotidiennement de l'alcool que les moins diplômées. L'Inpes suggère l'hypothèse que la forte proportion masculine des professions très diplômées encouragerait les femmes à adopter un comportement plus masculin.
Quant au cannabis, sa consommation occasionnelle apparaît plus fréquente chez les 15-44 ans ayant un niveau baccalauréat ou supérieur. En revanche, "le niveau de diplôme semble protéger d'un basculement vers un usage régulier".
Ces résultats mo! ntrent la nécessité de développer des actions de prévention spécifiques en direction des populations vulnérables, a conclu M. Lamoureux. 10.04.2008


Smoking ban will lower personal debt

The impending smoking ban is likely to have as big an impact on debt and personal finances as it has on the nation's health, according to new reports.

ASH has found that a third of smokers in the 18 to 24 age category will quit on or before July 1st. As many as four million smokers will quit in all, driven by the smoking ban in public places.

Research by Alliance & Leicester Savings suggests that a 20-a-day smoker could save 1,909 a year by giving up. Investing this money sensibly could push the total even higher, allowing individuals to pay off outstanding debts.

Huge savings can also be made by those who only smoke socially, the report points out. Quitting a 20-a-week habit would lead to an annual saving of 280, which could again be used to settle credit card debts or other arrears.

Ross Dalzell, manager for Savings at Alliance & Leicester, said: Quitting smoking isn't an easy thing! to do, but the benefits speak for themselves. The English population spends billions of pounds on cigarettes each year - money which could be going towards that new kitchen you've dreamed of, a two-week holiday in the sun, or simply kept as a nest-egg for the future.

Source: ASH daily news (www.ash.org.uk) and Money Highstreet 18 June 2007
Link to article: http://tinyurl.com/2pymh7



Retour à la liste des newsletters