Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

01 janvier 2005

Nouvelles sur le tabagisme - Janvier 2005
Préparées par Jean-François Etter pour stop-tabac.ch


CONFERENCE DE CONSENSUS, GROSSESSE ET TABAC

CONFERENCE DE CONSENSUS "GROSSESSE ET TABAC": LE JURY PROPOSE UN OBSERVATOIRE DE LA GROSSESSE ET DE LA NAISSANCE

PARIS, 30 novembre (APM) - Le jury de la conférence de consensus sur le thème "grossesse et tabac" préconise de créer un observatoire national de la grossesse et de la naissance afin de mieux organiser la lutte contre le tabagisme des femmes enceintes.

Le jury de la conférence de consensus qui s'est tenue à Lille les 7 et 8 octobre sous l'égide de l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (Anaes), a présenté mardi ses recommandations lors d'une conférence de presse à Paris.

"Nous proposons de créer un observatoire pour pallier le manque de données, l'absence de coordination des actions et l'éparpillement des moyens", a souligné la présidente du jury, Nelly Dequidt, gynécologue obstétricienne et responsable de la mission de protection maternelle et infantile (PMI) de la Moselle.

L'organisateur de la conférence de consensus, le Pr Michel Delcroix, président de l'Association périnatalité prévention recherche information (APPRI), a insisté sur le fait que la plupart des recommandations ne demandent "pas beaucoup de moyens".

Il a évoqué notamment l'importance de l'exemplarité des soignants en rappelant que le taux d'arrêt du tabagisme des patientes est doublé quand les soignants sont non-fumeurs.

Compte tenu du risque du tabagisme passif sur les futures mères et les nouveau-nés, "les maternités doivent être déclarées 'espace totalement non-fumeur' et l'adhésion des maternités au 'réseau maternités sans tabac' doit être favorisée", a précisé Nelly Dequidt.

Par ailleurs, le jury recommande d'inclure un enseignement de tabacologie dans les cursus initiaux et dans la formation continue de tous les professionnels de santé et d'éducation susceptible d'entrer en contact avec les femmes enceintes et les enfants.

Il souhaiterait que soit instaurée une réflexion sur l'intérêt de signaler les espaces fumeurs par la mention "espace fumeur déconseillé aux femmes enceintes et aux jeunes enfants".

Afin de réduire le tabagisme passif des enfants, le jury a également insisté sur l'importance de sensibiliser les assistantes maternelles "aux effets néfastes de leur tabagisme et de celui de leur entourage sur les enfants dont elles ont la charge". Il considère que le tabagisme des assistantes maternelles est à prendre en compte lors de leur agrément.

D'autres mesures demandent simplement une meilleure organisation, telle l'inscription du statut tabagique dans le dossier médical personnel et celle de l'exposition du bébé au tabagisme familial dans le certificat du 8ème jour et dans les deux autres certificats obligatoires au 9ème et 24ème mois.

Enfin, le jury demande l'interdiction de la vente des cigarettes sans tabac (cf dépêche APM du 11 octobre).

REMBOURSEMENT DES SUBSTITUTS NICOTINIQUES

Parmi les recommandations nécessitant un financement figure le remboursement des traitements substitutifs nicotiniques aux femmes enceintes.

"Ces traitements sont recommandés à tout moment de la grossesse en association avec une approche psychologique ou comportementale", a souligné le jury.

Il préconise également la création de lieux de consultation gratuite multidisciplinaire d'aide à l'arrêt du tabac, si possible dans les maternités avec au minimum un tabacologue, une diététicienne et un psychologue.

Il demande que soient élaborées des campagnes d'information à relancer périodiquement, notamment sur le rôle du tabagisme dans la survenue des morts subites du nourrisson.

"Il a été montré que 30% des morts subites du nourrisson sont associées à un mauvais couchage et que 30% sont associées au tabagisme", a insisté Nelly Dequidt.

Le jury considère que la meilleure prévention du tabagisme pendant la grossesse est celle qui vise à éviter que les femmes commencent à fumer. Cela passe notamment par la prévention du tabagisme chez les adolescentes grâce à des actions en milieu scolaire, parascolaire et familial.

"Face aux adolescentes, il est important de modifier l'image de la consommatrice de tabac en valorisant l'image de la femme non fumeuse, c'est-à-dire de rompre l'association tabac-femme libre et au contraire de mettre en évidence la dépendance induite par le tabac et de montrer l'influence néfaste du tabac", a indiqué Nelly Dequidt en rappelant que ces mesures doivent s'intégrer dans un processus global de "dénormalisation" du tabac.

"Les maisons des adolescents, qui se développent actuellement, doivent prévoir des actions de prévention et doivent pouvoir proposer une prise en charge pluridisciplinaire du tabagisme", a-t-elle ajouté.

Les recommandations du jury seront prochainement mises en ligne sur le site de l'Anaes, www.anaes.fr.


Tolérance et risques liés aux médicaments pour traiter la dépendance

Excellente présentation (diapositives en français) sur les médicaments qui traitent ls dépendance au tabac (tolérance et risques):
http://www.treatobacco.net
Cliquer sur langue=français / Tolérance / Kit de diapositives / View


Manipulations scientifiques de l'industrie du tabac

Pour tout savoir sur les manipulations de l'industrie du tabac, visant à discréditer la recherche scientifique sur le tabagisme passif:
* Elisa K. Ong and Stanton A. Glantz. Constructing "Sound Science" and "Good Epidemiology": Tobacco, Lawyers, and Public Relations Firms Am J Public Health 2001 91: 1749-1757.
* Jonathan M. Samet and Thomas A. Burke. Turning Science Into Junk: The Tobacco Industry and Passive Smoking. Am J Public Health 2001 91: 1742-1744.
* Derek Yach and Stella Aguinaga Bialous. Junking Science to Promote Tobacco. Am J Public Health 2001 91: 1745-1748.
Versions PDF:
http://www.ajph.org/cgi/reprint/91/11/1749.pdf
http://www.ajph.org/cgi/reprint/91/11/1745.pdf
http://www.ajph.org/cgi/reprint/91/11/1742.pdf


Campagne TV de l'OFSP parmi les meilleures

La campagne de l'OFSP* 'De l'air' a obtenu 11.5% des voix de lecteurs du magazine de télévision TR7. Elle se hisse ainsi à la seconde place dans le classements de meilleures campagnes TV de l'année 2004, derrière la campagne de 'Pneu Egger' (19% des suffrages). Gerber Fondue prend la troisième place (on est quand même en Suisse). Le classement complet est publié dans le magazine de la branche publicitaire Werbewoche du 20 janvier 2005.
http://www.fumercafaitdumal.ch/m/mandanten/179/topic4253/story9589.html
* OFSP = Office fédéral suisse de la santé publique


Paraître plus jeune sans fumer

(AT) Au cours d'une expérience ayant pout objet de reconnaître, sur photographies, les fumeurs et les non-fumeurs, les personnes interrogées ont reconnu 7 fumeurs sur 10. Ces personnes ont aussi estimé l'âge des fumeurs représentés, de deux ans en moyenne ou plus que leur âge réel. Les non-fumeurs ont été jugés plus jeunes.

Pour ce test anonyme, une équipe de chercheurs finlandais a recouru aux portraits photographiés de 41 fumeurs et de 48 non-fumeurs du nord de la Finlande, là où les habitants sont peu exposés aux rayons du soleil. L'appréciation exacte s'est faite dès lors sur la base du vieillissement prématuré de la peau dû à la fumée, visible avant même la réelle formation de rides cutanées.

Sources: Nouvelles de l'AT 17.1.2005 (www.at-suisse.ch) et Anina Raitio et al., Comparison of Clinical and Computerized Image Analyses in the Assessment of Skin Ageing in Smokers and Non-smokers, in: Acta Dermato-Venereologica 2004; 84: p. 422 à 427
www.tandf.co.uk/journals/titles/00015555.asp.


La Chine maintient son monopole face aux cigarettiers étrangers

PEKIN - La Chine, premier marché du monde pour la cigarette, a interdit la construction de nouvelles usines de tabac, même financées par des fonds étrangers. En outre, les entreprises étrangères n'auront plus le droit d'y vendre des cigarettes.

La Chine est le premier producteur et consommateur de cigarettes. Ses 300 millions de fumeurs consomment environ un tiers de la production mondiale et les cigarettiers étrangers considéraient la Chine comme leur marché le plus prometteur en termes de croissance.

"La capacité de production de cigarettes du pays excède la demande, et l'établissement de nouvelles usines de cigarettes ne sera pas autorisé", écrit le "China Daily", citant le porte-parole de l'Administration du monopole du tabac, Xing Wanli.

"Comme les cigarettes entrent dans la catégorie des produits spéciaux, le secteur va continuer à maintenir le système du monopole, et les ventes de cigarettes continueront à être le monopole de China Tobacco Co.", ajoute Xing.

Le deuxième cigarettier mondial, British American Tobacco, avait déclaré en juillet que Pékin avait donné son feu vert à un important projet de coentreprise en Chine, pays qui consomme chaque année près de deux trillions de cigarettes. Le "China Daily" note d'ailleurs que "la déclaration de Xing est une très mauvaise nouvelle pour British American Tobacco".
Source: Swissinfo, SDA-ATS - 13 janvier 2005
http://www.swissinfo.org/sfr/swissinfo.html?siteSect=143&sid=5463770


Conférence/film sur le thème de "Médecine et Torture

Conférence/film sur le thème de "Médecine et Torture, complicité ou dénonciation? Le protocole d'Istanbul à l'épreuve de la réalité" le MARDI 18 JANVIER 2005, 19H30, Genève, UNI BASTIONS AULA B106, entrée libre.
Avec:
o Marc Nève, 2ème vice-président du Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT)
o Eric Sottas, Directeur de l'Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT)
o Timothy Harding, professeur, directeur de l'Institut universitaire de médecine légale, Université de Genève.
o Modérateur: Pascal Schouwey
Le film documentaire "THE DEVIL APPRENTICE" (version française) de Wielfried Huismann (54') sera projeté en début de soirée.


Témoignages audio-vidéo

Afin d'aider les fumeurs à trouver la volonté d'arrêter de fumer et pour inciter les jeunes à ne pas commencer à fumer, nous souhaitons leur proposer les témoignages d'autres personnes confrontées au tabagisme. Nous cherchons particulièrement les témoignages suivants:
o Fumeurs atteints d'une maladie causée par le tabac.
o Familles/Amis de fumeurs atteints ou décédés d'une maladie causée par le tabac.
Vous pouvez nous envoyer vos fichiers audio ou videos à l'adresse suivante:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
sans oublier de mentionner dans le message que vous nous autorisez à publier ce témoignage sur le site stop-tabac.ch.


SMS

Si vous habitez en Suisse, vous pouvez vous abonner à un service par SMS pour arrêter de fumer. http://www.stop-tabac.ch/fr/SMS/


UK: l'annonce anti-tabac "artère" récompensée

L'annonce anti-tabac de la British Heart Foundation 'artère' a été citée comme la 5ème meilleure annonce de presse britannique par le magasine Campaign. Cette annonce a impressionné les juges par sa façon de décrire les effets négatifs du tabagisme d'uine manière 'viscérale et, par conséquent profondément troublante'. L'annonce présente des images de grosses artères de fumeurs obstruées. Le magazine Campaign dit: "si cette annonce ne fait pas passer le message, il est difficile d'imaginer ce qui peut le faire passer". Aucune surprise puis que la campagne a été largement applaudie. cette annonce était également la 8ème ayant généré le plus de plaintes après avoir été montrée à la télévision. Les plaintes portaient surtout sur le fait que l'annonce était trop graphique. Cependant certains ont aussi appelé pour connaître les données scientifiques derrière les annonces. OFCOM a répondu que l'importance du message était supérieure à la considération des susceptibilités des spectateurs.
A quand une version en français ?
Sources : ASH daily news (www.ash.org.uk) et Campaign magazine, 17 Décembre 2004.
Pour voir l'annonce TV:
http://www.bhf.org.uk/news/index.asp?secondlevel=241&thirdlevel=1087&artID=5344
et cliquer sur: Click here to see the award-winning advert now
et Photo sur: http://news.bbc.co.uk/1/hi/health/3453223.stm


 

Quand la fumée s'infiltre en politique

(24 Heures-Lausanne) Les cigarettiers ne peuvent plus cacher le lobbying actif quils ont utilisé pour obtenir des décisions favorables des élus et même du peuple lors dune votation. Du Conseil fédéral au Parti libéral vaudois, les liens étaient innombrables.
Deux scientifiques ont décortiqué la stratégie des fabricants de cigarettes lors des votations de 1993 sur la publicité pour les cigarettes et lalcool.

LES FAITS
Dopés par leurs récentes révélations sur les mensonges de lindustrie du tabac, les scientifiques Pascal Diethelm (OxyGenève) et Jean-Charles Rielle (CIPRET Genève) remettent la compresse au niveau suisse. Ils ont présenté hier à Fribourg des extraits darchives rendues publiques par les cigarettiers à la suite de plaintes aux Etats-Unis. Où lon découvre les stratégies des fabricants Philip Morris et RJ Reynolds pour influencer une votation populaire et pénétrer les partis politiques helvètiques.

Novembre 1993. Les initiatives jumelles visant à interdire toute publicité sur le tabac et lalcool en Suisse sont balayées, avec 75% de non. Onze ans plus tard, les désormais célèbres scientifiques Pascal Diethelm (OxyGenève) et Jean-Charles Rielle (Centre dinformation et de prévention contre le tabagisme, Genève) révèlent, documents publics à lappui, comment lindustrie de la cigarette a manuvré à lépoque pour influencer lopinion publique. Un exemple concret, plus fort que tous les discours. Cétait hier, à Fribourg, lors de la Conférence nationale sur la prévention du tabagisme. Pour compléter le tableau, les deux pourfendeurs du lobby cigarettier ont mis en relief la perméabilité des partis politiques et de ladministration fédérale aux pressions des géants du tabac.

Retour sur les votations de 1993. Le document présenté émane des archives du fabricant de cigarettes RJ Reynolds. Il revient sur les stades de la campagne menée par lindustrie du tabac pour contrer l'initiative. Première étape, la stratégie. Il sagit de mettre le rôle primordial des industries du tabac et de lalcool à larrière-plan, de focaliser la campagne sur la question générale de la liberté dexpression et de faire pression pour une alternative de législation pour la protection des jeunes. Puis, vient la tactique. Notamment dépeindre les anti comme des extrémistes (plus loin: Ayatollah) et former une coalition en faveur de la publicité non liée au tabac et à lalcool. Présidée par lUnion suisse des arts et métiers, cette dernière inclut des représentants des agences de publicité, des médias, et des imprimeurs. Soit tous les moyens de communication existant en Suisse, précise Pascal Diethelm. Inutile détoffer davantage. Peu avant la votation, le gouvernement envoie une brochure aux ménages avec la recommandation de voter Nein. Le texte est basé sur les arguments de lindustrie. Bingo. Linitiative est rejetée, les fabricants peuvent continuer à diffuser leurs publicités.

Mis en cause récemment par les deux Genevois pour avoir caché les résultats dune étude accablante sur la fumée passive, le géant Philip Morris nest pas épargné par ces nouvelles révélations. Dautres documents mettent en relief des stratégies similaires à celles de RJ Reynolds. Avec une précision en sus: Philip Morris évoque la pleine utilisation de notre réseau de lobbying et la consolidation de nos relations avec ladministration fédérale, les officiels du gouvernement, le Parlement et les partis politiques.

Et les écrits de senchaîner, comme autant de preuves de la perméabilité du monde politique. Dans un plan de 1990 à 1992, le géant PM basé à Lausanne se réjouit davoir gagné le soutien des Autorités des douanes pour les augmentations de prix de 1990 et 1991. Le gouvernement nest pas épargné. A travers une lettre du 10 juillet 1989, Flavio Cotti fait savoir à la Fédération de lIndustrie suisse du tabac que les mesures de prévention ne devraient jamais discriminer les fumeurs ni les milieux industriels . Les partis politiques, enfin. Plusieurs notes, diffusées sur internet par les mastodontes du tabac, attestent de contacts avec la droite. En 1993, le PDC, les radicaux, lUDC et les libéraux font part dans une note de leur soutien à la Communauté de lindustrie suisse de la cigarette, tout en prônant une prévention accrue.

Lindustrie du tabac assume-t-elle ces manuvres? Ces documents ne reflètent pas notre position actuelle. Nous menons aujourdhui une politique transparente et sommes prêts à discuter pour trouver des solutions en matière de soin et de prévention, répond Marc Fritsch, porte-parole de Philip Morris. Autre temps, autres stratégies de communication.

Suite à des plaintes déposées aux Etats-Unis, lindustrie du tabac a dû diffuser des millions darchives sur internet. Dont certaines concernent les milieux politiques helvétiques.DR
CAMILLE KRAFFT

Près de 8000 morts par an

VICTIMES DU TABAC: Plusieurs centaines de fumeurs passifs décèdent chaque année.


Selon la Ligue suisse contre le cancer, près de 8000 personnes par année ou une vingtaine par jour décèdent en Suisse des suites du tabagisme, dont plusieurs centaines en raison de la fumée passive. La cigarette est le seul produit mis à disposition légalement qui tue prématurément la moitié de ses consommateurs, ajoutent les participants à la Conférence nationale sur la prévention du tabagisme, qui sest tenue mercredi et jeudi à Fribourg. Il n'y a pas que le cancer, mais aussi les maladies cardio-vasculaires et pulmonaires.

Les cigarettes dites douces ou avec filtres, selon la Conférence, sont particulièrement dangereuses. En Europe, on note aussi que les taux des cancers continuent d'augmenter chez les femmes, selon le Dr Levi, directeur des registres vaudois et neuchâtelois des tumeurs. En Suisse, le cancer des poumons est chez les femmes la deuxième cause de décès par cancer.
AP

Quand Philip Morris finance le Parti libéral

Philip Morris a soutenu financièrement le Parti libéral vaudois. Cest ce que révèle une lettre datée du 19 février 1982 et présenté hier à Fribourg par les deux scientifiques genevois. Sadressant au cigarettier américain, les libéraux y admettent avoir sollicité sa générosité afin de permettre à notre parti de mener campagne pour les élections cantonales, puis fédérales. La missive en appelle également au soutien futur du géant du tabac, et compte même sur une participation sensiblement plus importante à lavenir.

Quen pense le parti actuel? La politique de recherche de financement était différente à lépoque. Aujourdhui, nous avons davantage un regard éthique, une réflexion, note Andreane Jordan, secrétaire générale des libéraux. De plus, à lépoque, les connaissances scientifiques nétaient pas les mêmes. Ce qui paraît choquant aujourdhui ne létait pas alors. Elle précise cependant que nous sommes toujours en contact avec certaines personnes chez Philip Morris, et nous nexcluons pas quils puissent nous soutenir à nouveau une fois ou lautre. Une éventualité balayée provisoirement par le géant américain comme par les libéraux. Aujourdhui, cette entreprise ne contribue plus au financement des partis. Ils sont tellement en vue quils se protègent eux-mêmes, ajoute Andreane Jordan. Afin de justifier cette ouverture à une collaboration future avec le géant du tabac, récemment terni par des révélations accablantes, la secrétaire invoque la présomption dinnocence: Selon lévolution du dossier, cela conditionnera notre réflexion. Tout dépend également de leur réaction et des mesures quils prennent à lavenir. Il faut les envisager comme une entreprise à large échelle.
C. K.
Source: 24 Heures du 3 déc. 2004.
http://www.24heures.ch/home/journal/gros_titres/index.php?Page_ID=6445&art_id=43306&Rubrique=Gros+titres


Retour à la liste des newsletters