Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

01 octobre 2004

Nouvelles sur le tabagisme - Octobre 2004
Préparées par Jean-François Etter pour stop-tabac.ch


SYMPOSIUM: Promoting physical activity as an aid for smoking cessation

INTERNATIONAL SYMPOSIUM - October 29th, 2004, 9h 17h
Venue: Auditoire Jéquier-Doge, Lausanne University Hospital, Switzerland
Objectives:
To review the physiological and psychological rationale to use physical activity to help smokers quit.
To review data on the efficacy of physical activity to help smokers quit.
To address issues on how to promote physical activity in people with sedentary lifestyle including smokers
Public:
Health care professionals (physicians, nurses, physiotherapists, ), health policy makers, smoking cessation counsellors, researchers.
Inscription (gratuite) sur: http://www.stop-tabac.ch/fr/DOC/symposium.doc


Efficacité des traitements du tabagisme

Excellente présentation (diapositives en français) sur l'efficacité des traitements du tabagisme:
http://www.treatobacco.net
Cliquer >Français >Efficacité >Kit de diapositives >View


Le cap des 10 000 abonnés est franchi

Les nouvelles de Stop-tabac.ch sont envoyées chaque semaine par e-mail à plus de 10 000 personnes.


Citations de nos publications scientifiques

Le site
http://www.scopus.com
indique le nombre de fois que chaque article scientifique a été cité par d'autres articles. Nos 5 articles les plus souvent cités sont:
* Distributions of smokers by stage: International comparison and association with smoking prevalence. Etter, J.-F., Perneger, T.V., Ronchi, A. Preventive Medicine 1997 26 (4) , 580-585. (59 fois)
* Validation of a french-language version of the MOS 36-item short form health survey (SF-36) in young healthy adults. Perneger, T.V., Leplege, A., Etter, J.-F., Rougemont, A. Journal of Clinical Epidemiology 1995 48 (8) , 1051-1060. (47 fois)
* Analysis of non-response bias in a mailed health survey. Etter, J.-F., Perneger, T.V. Journal of Clinical Epidemiology 1997 50 (10) , 1123-1128 (41 fois)
* Randomized trial of use of a monetary incentive and a reminder card to increase the response rate to a mailed health survey. Perneger, T.V., Etter, J.-F., Rougemont, A. American Journal of Epidemiology 1993 138 (9) , 714-722 (37 fois).
* Validity of the Fagerstrom test for nicotine dependence and of the heaviness of smoking index among relatively light smokers. Etter, J.-F., Vu Duc, T., Perneger, T.V. Addiction 1999 94 (2) , 269-281 (24 fois).


Nouvelle publication, petits fumeurs

Etter JF. The psychological determinants of low-rate daily smoking. Addiction. 2004 Oct;99(10):1342-50.
Institute of Social and Preventive Medicine, University of Geneva, Switzerland.
Pour lire le résumé et obtenir l'article:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=pubmed&dopt=Abstract&list_uids=15369573


BPCO, quel risque courez-vous? Faites le test.

Les fumeurs risquent d'être atteints d'une maladie aux conséquences sérieuses, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Un bref questionnaire vous indique si une visite médicale se justifie.
-Test: http://www.stop-tabac.ch/fr/bpco/
-Sur la BPCO:
http://www.splf.org/gp-splf/dossier-documents/bpco.html


Le paquet à 5.80 CHF

(AT) Le 1er octobre 2004, le Conseil fédéral suisse a augmenté l'impôt sur le tabac. Le prix de vente du paquet de cigarettes augmentera, au plus tard le 1er décembre 2004, de 50 centimes, taxe sur la valeur ajoutée (TVA) incluse. Le prix de la vente au détail de la marque la plus vendue sera désormais de Fr. 5.80 par paquet.
Début octobre également, le Conseil fédéral a augmenté le prix du papier de cigarettes de 1,2 à 1,5 centimes par unité et l'impôt sur le tabac coupé de 10%.
Les recettes annuelles supplémentaires de la Direction générale des douanes seront de 300 à 350 millions de francs. Les recettes provenant de l'impôt sur le tabac, TVA déduite, ne serviront qu'au cofinancement de l'AVS et de l'AI. Cette somme s'est montée en 2003 à près de 1,75 milliards de francs.
Sources : Nouvelles de l'AT (www.at-suisse.ch) et Département fédéral des finances, Augmentation de l'impôt sur les cigarettes, le papier à cigarettes et le tabac coupé, communiqué de presse, 1er octobre 2004: www.efd.admin.ch .


Tabagisme passif: initiative parlementaire

Le conseiller national Felix Gutzwiller a déposé une intitiative parlementaire visant à protéger la population contre l'exposition passive à la fumée du tabac. qui tue une personne par jour en Suisse.
http://www.proaere.ch/d/data/data_43.pdf


Tolérance et risques liés aux traitements du tabagisme

Excellente présentation (diapositives en français) sur la tolérance et les risques liés aux traitements du tabagisme:
http://www.treatobacco.net/safety/slide_kit.cfm


Fumée du tabac: source principale de la pollution de l'air dans les intérieurs

(AT) La concentration de poussière en suspension et d'hydrocarbures dans les bars enfumés et les casinos est nettement plus élevée que sur une route ou une autoroute très fréquentée. Les fines particules de poussière sont dangereuses pour les voies respiratoires et les hydrocarbures sont générateurs de cancers.

Dans l'Etat américain de Delaware, le physicien James Repace a mesuré la qualité de l'air à l'intérieur de huit restaurants le vendredi soir, en novembre 2002 et en janvier 2003, après que cet Etat a édicté de sévères interdictions de fumer.

Repace a comparé la qualité de l'air avant et après l'interdiction de fumer. Ses constatations sont les suivantes:
* Dans les intérieurs où l'on fume, 90 à 95% des poussières en suspension et 85 à 95% des hydrocarbures sont dus à la fumée du tabac.
* La pollution de l'air par ces substances nocives des lieux enfumés est beaucoup plus élevée que celle des autoroutes souvent employées par les camions ou les routes encombrées de voitures des grandes villes.
Les mesures de l'air, explique James Repace, amènent à la conclusion que la fumée du tabac dans les restaurants, malgré les dispositifs d'aération, nuisent à la santé des clients comme de celle du personnel. La protection contre les effets nocifs de la fumée passive mérite à elle seule une interdiction légale de fumer dans tous les lieux de travail.

Source: Nouvelles de l'AT (www.at-suisse.ch) et James Repace, Respirable Particles and Carcinogens in the Air of Delaware Hospitality Venues Before and After a Smoking Ban, in: Journal of Occupational & Environmental Medicine 2004; 46: p. 887-905 www.joem.org.


Nouvelle publication décrivant les utilisateurs du site Stop-tabac.ch

Wang J, Etter JF. Administering an effective health intervention for smoking cessation online: the international users of Stop-Tabac. Prev Med. 2004 Nov;39(5):962-8.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=search&db=PubMed&term=Etter+JF


Livre: TABAC STOP!

TABAC STOP!, par Dr A. Bohadana, Prof. Y. Martinet, Mme A Spinosa et Dr N. Wirth. Seuil - Masson, 2003. Excellent ouvrage destiné aux fumeurs et à leurs proches.


 

Les spécialistes de la périnatalité s'alarment du tabagisme chez la femme enceinte

LE MONDE
Le taux de femmes enceintes qui fument est passé en trente ans de 10 % à 28 %. Les experts, réunis deux jours à Lille, ont souligné l'avalanche de risques pour la grossesse des fumeuses

La conférence de consensus intitulée "Grossesse et tabac", qui a réuni jeudi 7 et vendredi 8 octobre à Lille plus d'une centaine de spécialistes de la périnatalité, a dressé un réquisitoire contre le tabagisme maternel.

Si, depuis quelques années, les épidémiologistes alertent sur le risque d'explosion, d'ici à 2020-2025, des cancers du poumon féminins, les professionnels de la naissance, eux, s'inquiètent dès à présent de l'impact de la cigarette sur les conditions de la grossesse, de la naissance et de l'état de santé des bébés.

En trente ans, le taux de femmes enceintes qui fument est passé de 10 % à 28 %. La synthèse de toutes les études scientifiques disponibles présentée à Lille a clairement montré que le tabac a des effets néfastes non seulement pendant la grossesse, mais aussi avant et après.

Avant, la consommation tabagique peut entraîner une baisse de la fertilité, en reproduction naturelle comme en assistance médicale à la procréation (AMP). Le temps de conception est d'autant plus long que la consommation est élevée. Cette relation existe chez la femme comme chez l'homme, le tabac étant à l'origine d'une diminution de la qualité du sperme.

Par la suite, la fumeuse est davantage exposée à un risque de fausse couche précoce mais aussi de grossesse extra-utérine (GEU). "Parmi les facteurs de risque de GEU, le tabac arrive en première position", souligne le docteur Joëlle Boccara, de l'hôpital parisien Saint-Antoine.

Fumer pendant la grossesse augmente aussi les risques de prématurité (naissance avant 37 semaines d'aménorrhée) et de grande prématurité (avant 33 semaines). "A tabagisme égal, ce risque est d'autant plus élevé que la patiente est âgée", précise le docteur Loïc Marpeau, chef du service de gynécologie obstétrique du CHU de Rouen. De plus, ajoute-t-il, "si les femmes enceintes ne fumaient pas, il y aurait 25 % d'hématomes rétroplacentaires en moins". Des données qui lui font dire "qu'une politique de lutte contre le tabagisme pendant la grossesse entraînerait une amélioration spectaculaire des résultats périnataux en France".

D'autant que les effets délétères du tabac sur le ftus ne s'arrêtent pas là : risque accru de retard de croissance intra-utérin (avec un déficit pondéral en moyenne de 200 grammes) et de morts ftales durant le troisième trimestre de grossesse. En revanche, jusqu'à présent aucune étude ne montre un effet tératogène (susceptible de produire des malformations). Après la naissance, l'exposition au tabagisme, est susceptible de "multiplier par deux ou trois" le risque de mort subite du nourrisson, indiquent les experts.

"PASSIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ"

Parce que l'augmentation du tabagisme féminin représente désormais "un problème de santé publique de premier ordre durant la grossesse", le gynécologue obstétricien Michel Delcroix, président du comité d'organisation de la conférence de consensus, réclame une "dénormalisation" du tabac.

Au discours médical habituellement tenu aux femmes enceintes leur permettant de "fumer cinq cigarettes par jour au maximum" doit succéder un appel à l'abstinence totale, selon les experts dont plusieurs ont fustigé la trop longue "passivité de la société" face à ce "fléau".

Inscrite parmi les mesures du plan national contre le cancer la "lutte contre le tabagisme des femmes enceintes" donnera lieu, le 9 novembre, à la publication d'une série de recommandations suite à la conférence de consensus. Pour bon nombre de médecins, "il ne s'agit pas de faire peur aux femmes mais de les aider".

Sandrine Blanchard
ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 10.10.04


Retour à la liste des newsletters