Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

01 septembre 2004

Nouvelles sur le tabagisme - Septembre 2004
Préparées par Jean-François Etter pour stop-tabac.ch


La cigarette moins nocive: une idée fumeuse

[Le Matin] La multinationale Philip Morris aimerait offrir une alternative plus saine aux accros de la nicotine. Un discours que dénoncent les autorités sanitaires, qui craignent surtout que ce genre de nouveauté n'encourage les gens à fumer plus et ne ruine leurs efforts de prévention. La suite sur:
http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/la_cigarette_moins.html


Additifs

Dans Tobacco Journal, un article montrant que le marché des additifs chimiques pour cigarettes est florissant.
Adding a bit more flavour. (Copier et coller TOUT le lien):
https://www.tobaccojournal.com/show_artikel.php3?id=3862&banner=alcan


Suzy Soumaille remporte le Prix Pfizer du journalisme 2004

Avec son article paru dans le journal Femina, "Le 31 mai, je me colle un patch....", Suzy Soumaille a remporté le Prix Pfizer du journalisme 2004 portant sur le thème: "Diagnostic: dépendance". Suzy Soumaille est l'auteur du livre "J'ai envie de comprendre - La dépendance au tabac" Ed. Médecine & Hygiène, 2003. Voir:
http://www.stop-tabac.ch/fr/Book/


Nouveau rapport du Surgeon General: Les conséquences du tabac sur la santé

(CDC) Le rapport du Chirurgien General (USA) intitulé "Les conséquences du tabac sur la santé" (1) a été publié le 27 mai 2004. Il fournit une mise à jour, une évaluation, et une synthèse des bases factuelles sur les conséquences sur la santé du tabagisme actif. Il examine le effets du tabac sur le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, et le système reproducteur. Les quatre conclusions principales du rapport sont 1) fumer nuit à presque chaque organe du corps, causant beaucoup de maladies et réduisant la santé des fumeurs en général ; 2) arrêter de fumer produit des avantages immédiats aussi bien qu'à long terme, réduisant le risque des maladies et en améliorant la santé en général ; 3) fumer des cigarettes avec des rendements faibles en goudron et en nicotine ne fournit aucun avantage pour la santé ; et 4) la liste des maladies provoquées par le tabagisme a été augmentée pour inclure l'anévrisme aortique abdominal, la leucémie myéloïde aiguë, la cataracte, le cancer cervical, le cancer de rein, le cancer pancréatique, la pneumonie, le ginngivite et le cancer d'estomac.

Additional information about the Surgeon General's report and a free copy of the executive summary are available from CDC's Office on Smoking and Health, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion at mailstop K-50, 4770 Buford Highway, N.E., Atlanta, Georgia 30341-3724 or by telephone, 770-488-5705 (press "3" for a publications specialist). Copies of the full report (stock no. 017-023-00211-2) can be purchased from the Superintendent of Documents, U.S. Government Printing Office, P.O. Box 371954, Pittsburgh, Pennsylvania 15250-7954; by toll-free telephone, 866-512-1800; or at http://bookstore.gpo.gov. The full report, executive summary, and the consumer-oriented publication, The Health Consequences of Smoking --- What It Means To You, can also be downloaded from http://www.cdc.gov/tobacco.


Veuillez suggérer des idées pour améliorer le site stop-tabac.ch

http://www.stop-tabac.ch/fr/ameliorations.html


Attaque cardiaque: 9 facteurs de risque

Une étude indique que neuf facteurs de risque expliquent la plupart des crises cardiaques Neuf crises cardiaques sur 10 peuvent être prévues sur la base de neuf facteurs de risque, qui sont identiques partout dans le monde indépendamment du groupe ethnique ou du sexe, selon une recherche conduite dans 52 pays. Un ratio anormal de l'apolipoprotein A à l'apolipoproteine B (un marqueur plus sensible que le rapport du cholesterol à forte ou faible densité) et le tabagisme représentent à eux seuls les deux tiers du risque total. Fumer de six à 10 cigarettes par jour double le risque de crise cardiaque. Fumer 20 cigarettes par jour augmente le risque de quatre fois, et fumer 40 cigarettes un jour multiplie le risque par 9. D'autres facteurs sont l'hypertension, le diabète, l'obésité abdominale, une faible consommation quotidienne de fruits et de légumes, et le manque d'exercice. Cependant, un peu de alcool -autour de trois verres par semaine- était modérément protecteur. Jusque'ici, on pensait que seulement la moitié des facteurs de risque pour la maladie de coeur pouvaient être prévue. Les auteurs ont réclamé une action politique concertée dans les domaines de la production de nourriture, de la consommation de tabac, et des politiques de transport.
Première étude de sa sorte, Interheart, a inclus 15 152 patients après une première crise cardiaque et 14 820 personnes sans maladie de coeur pendant une décennie.
Source: Caroline White, http://bmj.bmjjournals.com/cgi/content/full/329/7465/527?etoc


Les mesures efficaces

Excellent résumé sur les mesures efficaces pour réduire la consommation de tabac, par la Banque Mondiale:
"Tobacco control at a glance".
http://www1.worldbank.org/tobacco/


SYMPOSIUM: Promoting physical activity as an aid for smoking cessation

INTERNATIONAL SYMPOSIUM
October 29th, 2004
Venue: Auditoire Jéquier-Doge, 9h 17h
Lausanne University Hospital, Switzerland
Promoting physical activity as an aid for smoking cessation
Objectives
To review the physiological and psychological rationale to use physical activity to help smokers quit.
To review data on the efficacy of physical activity to help smokers quit.
To address issues on how to promote physical activity in people with sedentary lifestyle including smokers

Public
Health care professionals (physicians, nurses, physiotherapists, ), health policy makers, smoking cessation counsellors, researchers.
Inscription (gratuite):
http://www.stop-tabac.ch/fr/DOC/symposium.doc


Les fumeurs veulent de l'argent et des patches gratuits

Dans une enquête américaine (New York) 815 fumeurs ont indiqué lesquelles de huit interventions les motiveraient le plus à arrêter de fumer. RÉSULTATS : L'offre gratuite de patches ou de gommes à la nicotine (53%) et l'offre d'argent comptant (49%) étaient les interventions le plus fréquemment mentionnés par les fumeurs.
Source: Giardina TD, Hyland A, Bauer UE, Cummings KM. Which population-based interventions would motivate smokers to think seriously about stopping smoking? Am J Health Promot. 2004 Jul-Aug;18(6):405-8.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=pubmed&dopt=Abstract&list_uids=15293926


Lien svp

Si vous disposez d'un site internet, merci d'y mettre un lien vers www.Stop-tabac.ch


USA : le procès historique du tabac

NOUVELOBS.COM
Le procès de cinq grands groupes américains du tabac, dont Philip Morris, a commencé. Le gouvernement leur réclame 280 milliards de dollars.
L 'industrie américaine du tabac joue son va-tout depuis mardi 21 septembre dans un procès engagé par le gouvernement américain qui lui réclame 280 milliards de dollars, l'accusant d'avoir amassé d'importants bénéfices en mentant sur les dangers de la cigarette.
Selon les experts, si le montant de l'amende était imposé, elle pourrait mettre en danger la survie de cette industrie dont les actifs ne sont pas suffisants pour couvrir une telle somme.
Les avocats du gouvernement qui ont commencé leurs plaidoiries mardi vont s'attacher à démontrer que l'industrie a manipulé les niveaux de nicotine pour augmenter la dépendance, délibérément ciblé les adolescents à coups de campagnes publicitaires de milliards de dollars, vendu des cigarettes à faible teneur en goudron sous le prétexte fallacieux qu'elles étaient moins nocives pour la santé, manipulé ou caché les résultats d'études scientifiques prouvant l'existence de ces risques du tabac.
Les fabricants de cigarettes, qui démentent ces accusations, se montrent en privé plutôt confiants, en estimant que les arguments du gouvernement seront difficiles à prouver car ils doivent être démontrés à la fois pour le passé et le présent.
Cinq groupes sont mis au banc des accusés, dont Philip Morris USA qui contrôle près de la moitié de l'industrie. Les procureurs se servent pour ce procès d'une loi qui avait été mise en place pour lutter contre la mafia.

"Bénéfices extraordinaires"
Dans un communiqué, le ministre de la Justice américain John Ashcroft, a qualifié le procès d'"effort important pour empêcher une activité frauduleuse et faire respecter l'intégrité dans les entreprises". "Nous sommes impatients de présenter devant le tribunal les preuves soutenant notre dossier afin d'obtenir compensation, y compris le recouvrement de gains mal acquis de la ventes de cigarettes, et pour empêcher les fabricants de cigarettes de faire de la publicité auprès des enfants dans ce pays", a ajouté John Ashcroft.
Le gouvernement dénonce dans sa plainte la stratégie des cigarettiers "qui a donné lieu à des bénéfices extraordinaires pendant ce dernier demi-siècle mais a aussi eu des conséquences dévastatrices pour la santé publique". Selon l'accusation, les patrons des cinq grands noms de l'industrie du tabac se sont entendus en 1953, pour "mener ensemble une vaste campagne de relations publiques afin de contrer les preuves de plus en plus manifestes d'un lien entre la consommation de tabac et des maladies graves". William Ohlemeyer, l'avocat d'Altria, la maison-mère de Philip Morris, admet que les groupes de tabac "vendent un produit dangereux et qui provoque une dépendance", mais que cette vente "s'accompagne d'un avertissement". Dans beaucoup de ce que le ministère de la Justice réclame, au nom d'une accusation de fraude, "il s'agit en réalité d'activités protégées par la constitution", a-t-il ajouté.
William Ohlemeyer a rappelé que l'industrie a déjà répondu à plusieurs demandes du gouvernement lors d'un procès retentissant en 1998, quand les fabricants avaient accepté de payer 206 milliards de dollars sur 25 ans pour couvrir les coûts engagés dans 46 Etats pour soigner les anciens fumeurs. L'industrie du tabac s'était également engagée à limiter les dépenses de publicités et en finançant même des publicités contre le tabac. Pour gagner, le gouvernement devra prouver que subsistent des intentions criminelles. Les responsables de l'industrie du tabac affirment de leur côté que cela est impossible dans la mesure où les pratiques ont totalement changé depuis l'accord de 1998.
Source: Nouvel Observateur http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20040922.OBS7503.html


Interdiction de fumer: la mesure principale contre le cancer

(AT) Les milieux de la recherche britannique sur le cancer (Cancer Research UK) demandent sans délai l'introduction d'une interdiction générale de fumer au travail et dans tous les lieux publics fermés. C'est la mesure la plus importante qu'il s'agit de prendre dans la lutte contre le cancer au cours de la prochaine décennie, déclare l'organisation.

Une loi bien appliquée sauve plus de vies dans un court laps de temps que le développement d'un nouveau traitement contre le cancer. Le directeur de la recherche britannique sur le cancer en est convaincu: une seule loi est la mesure la plus efficace que nous puissions entreprendre pour sauver des vies, si on la compare au temps et à l'argent dépensé pour développer un médicament de première catégorie.

Une interdiction devrait protéger aussi bien les employés dans la restauration que les fumeurs dans les bars, cafés et restaurants tout en les encourageant à arrêter de fumer.

Une enquête menée en Suisse sur le tabagisme en 2001/2002 relève que la moitié des fumeurs se disent prêts à arrêter de fumer.

Source: Nouvelles de l'AT (www.at-suisse.ch) et Cancer Research UK, Ban smoking in public places and save lives - says top cancer charity, communiqué de presse, 5 septembre 2004 www.cancerresearchuk.org. 20.9.2004


 

L'arrêt tabagique avant 40 ans diminue fortement le risque de cancer pulmonaire

(AT) Chez les hommes, 9 cas de cancers pulmonaires mortels sur 10 sont dus à la fumée. Cela dit, les fumeurs de longue date qui arrêtent avant l'âge de 40 ans évitent en grande partie le risque de ce type de cancer avant l'âge de 75 ans. C'est la conclusion d'une étude menée dans quatre pays: l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie et la Suède.

L'équipe internationale de recherche a examiné le risque de cancer pulmonaire chez les hommes de 75 ans. Les résultats en sont les suivants:
* Les Italiens fumeurs depuis de longues années mais ayant arrêté définitivement avant 40 ans ont réduit le risque de cancer pulmonaire avant 75 ans de 80%.
* En Grande-Bretagne, en Allemagne et en Suède, ce même risque a diminué de 91%.
Un arrêt tabagique avant 50 ans diminue le risque de cancer des poumons avant 75 ans de 57% chez les Italiens et de 69% chez les Allemands.

Par conséquent, la mortalité due au cancer pulmonaire chez les hommes européens ces trois prochaines décennies dépend de la réussite des fumeurs actuels d'arrêter de fumer.

Sources: Nouvelles de l'AT (www.at-suisse.ch) et A. Crispo et al., The cumulative risk of lung cancer among current, ex- and never-smokers in European men, in: British Journal of Cancer advance online publication, 3 août 2004; doi:10.1038/sj.bjc.6602078 www.nature.com/bjc.


Retour à la liste des newsletters