Les Newsletters de Stop-Tabac.ch

Webmasters - Proposez nos news sur votre site

Rechercher dans les anciennes newsletter:

01 avril 2000

Nouvelles sur le tabagisme - Avril 2000
Préparées par Jean-François Etter pour stop-tabac.ch


L'acupuncture est-elle utile dans la désaccoutumance du tabac?

(AT) L'acupuncture semble être de peu d'effet sur la désaccoutumance du tabac. C'est ce qui ressort de l'examen de 12 études sur le sujet. Un traitement avéré aux aiguilles d'acupuncture n'a pas montré plus de succès qu'un traitement simulé. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez les News sur www.at-suisse.ch, le site de l'Association suisse pour la prévention du tabagisme.


Impuissance

La cigarette entrave l'irrigation sanguine dans le pénis et peut donc conduire à l'impuissance sexuelle et à des troubles de l'érection. Pour en savoir plus sur le sujet, voyez les News sur www.at-suisse.ch, le site de l'Association Suisse pour la prévention du tabagisme.


"Temps présent " du jeudi 13 avril

Le jeudi 13 avril à 20h00, la télévision suisse romande diffuse un reportage sur le tabagisme et les stratégies de l'industrie du tabac, sous le titre "Sale temps pour les géants du tabac". Rediffusion le mardi 18 avril à 9h30 sur TSR2.


"Attaques" cérébrales

78% des sujets qui font une "attaque" cérébrale avant l'âge de 50 ans sont des fumeurs. Le tabagisme favorise les thromboses (artères qui se bouchent), ce qui peut provoquer les accidents vasculaires cérébraux, ou "attaques".


Ecimage

L'écimage consiste à couper les feuilles hautes de la plante de tabac. C'est une technique simple qui permet d'augmenter fortement le taux de nicotine dans les feuilles de tabac. La nicotine engendre une dépendance physique. Cette dépendance est causée par les mêmes phénomènes pharmacologiques que la dépendance envers la cocaïne ou l'héroïne.


Y1

L'industrie du tabac a développé un plante de tabac génétiquement modifiée, nommée Y1. Cette plante contient davantage de nicotine que les plantes de tabac normales. On en tire un tabac qui crée une plus forte dépendance, et donc des clients plus réguliers...


Oestrogènes

La production d'oestrogènes (hormones féminines) est réduite chez les fumeuses, et la destruction de ces hormones est accélérée. Résultat: un déficit en oestrogènes, dont l'un des effets est de rendre la voix des fumeuses plus basse. Ce déficit d'oestrogènes a aussi des effets négatifs sur le sein et l'utérus.


Augmentation de la mortalité

Un fait dont presque personne n'a pris conscience: en Europe, la mortalité attribuable au tabagisme va exploser dans les prochaines années. Etant donné que les décès attribuables au tabagisme qui interviendront dans les 30 prochaines années interviendront chez des personnes qui fument DEJA aujourd'hui, on peut calculer qu'en France, on passera de 60'000 décès prématurés causés annuellement par le tabagisme à 160'000 décès en 2'020. Chez les femmes, on assistera à un décuplement de la mortalité attribuable au tabagisme (de 5'000 décès prématurés aujourd'hui à 50'000 dècès en 2'020).


Documents secrets

Des milliers de documents internes de l'industrie du tabac ont été publiés. Beaucoup de ces documents étaient secrets. Ils ont permis aux tribunaux américains de condamner l'industrie du tabac à des milliardsa de dollars de dommages, pour avoir caché la vérité et trompé les fumeurs et le public. Un livre publie une synthèse de ces documents: Glantz SA, Slade J, et al. The cigarette papers. Berkeley, Los Angeles, London: University of California Press, 1996.


Tout savoir sur le tabagisme

Voici un excellent livre écrit par deux pneumologues, dont le vice- président du Comité National Contre le Tabagisme: Martinet Y., et Bohadana A. Le tabagisme, de la prévention au sevrage. Paris, Masson, 1997.


Compensation

Un jury de Floride a récemment octroyé 13 millions de dollars à 3 fumeurs dans un jugement qui accusait l'industrie du tabac d'avoir trompé ses clients au sujet de ce produit dangereux qu'est le tabac. Les 3 fumeurs sont atteints de cancer, et l'un en est déjà décédé.


Tabagisme passif: immixtion de l'industrie du tabac dans la recherche de l'OMS

Dans The Lancet, qui paraît le 8 avril 2000, des chercheurs de l'Université de Californie à San Francisco font état des résultats de l'examen de documents internes de Philip Morris et d'autres multinationales du tabac. Ces documents prouvent que l'industrie du tabac a étroitement surveillé et a tenté d'influencer activement le cours d'une étude épidémiologique internationale portant sur le cancer du poumon chez les non-fumeurs après exposition passive à la fumée du tabac. Cette étude était coordonnée par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) à Lyon (France), un institut de recherche de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Parmi les actions entreprises par l'industrie du tabac, on retiendra la mise en place d'un groupe d'action pour réagir à la publication de ces résultats, le recrutement de consultants dont la mission était de contacter les chercheurs du CIRC pour obtenir d'eux des informations confidentielles sur l'étude, et des projets visant à influencer la politique scientifique et le financement du CIRC. Il y a deux ans, l'étude du CIRC a fait l'objet d'une campagne de dénigrement dans les médias, orchestrée par l'industrie du tabac, par le biais d'un article de fond du Daily Telegraph (Londres). Bien que ces attaques n'aient pas empêché la publication du fameux rapport dans la littérature médicale, elles ont créé la confusion et ont fait naître une controverse sur l'interprétation des résultats. Les documents passés en revue dans l'article du Lancet laissent penser que cette campagne médiatique faisait partie intégrante d'une stratégie plus large et à long terme de l'industrie du tabac concernant le tabagisme passif. (Source: CIRC).


Shoot

Les fabricants de cigarettes ajoutent de l'ammoniac au tabac pour accélérer l'absorption de la nicotine (freebase) et augmenter ainsi la dépendance des fumeurs. Les cigarettes sont des produits industriels sophistiqués destinés à fournir aux fumeurs la dose de nicotine jugée "optimale" par les fabricants pour engendrer et maintenir la dépendance. Les cigarettes sont étudiées pour administrer un "shoot" de nicotine.


Coût bénéfice du bupropion

Une étude américaine montre que pour les employeurs, le traitement par bupropion pour l'arrêt du tabac a un rapport coût/bénéfice positif. Pour la première année après le traitement, le rapport coût/bénéfice est de 338 $ par employé qui essaye d'arrêter de fumer. (Nielsen et al. Preventive Medicine 2000;30:209).


Best seller

Le livre de Allen Carr "La méthode simple pour en finir avec la cigarette" est souvent recommandé par les visiteurs du site stop-tabac.ch. Nous avons lu ce livre. Il est assez convaincant, même si les connaissances scientifiques de son auteur sont lacunaires. L'auteur parle de son expérience personnelle avec les cigarettes et avec les personnes qui viennent le voir pour arrêter de fumer (Presses Pocket).


Site Nicopatch

Un nouveau site en français: http://www.nicopatch.com. On y trouve surtout des informations sur la substitution nicotinique.


 

Coût social

Le tabagisme coûte 10 milliards de francs à la société en Suisse chaque année: 1'200 millions en coûts directs (soins médicaux), 3'800 millions en coûts indirects (pertes de production dues aux décès prématurés) et 4'960 millions en coûts humains (souffrance: disposition à payer pour l'éviter). Vitale S., et al. Le coût social de la consommation de tabac en Suisse. Université de Neuchâtel: IRER, 1998.


Retour à la liste des newsletters