Témoignages

Catégories de témoignages:

Les derniers témoignages
Je bois trop (172)
Un proche boit trop (102)
Un élève boit trop (1)
Un collaborateur boit trop (2)
J'ai des problèmes de santé (19)
Comment j'ai réduit ma consommation (18)
Comment j'ai arrêté de boire (90)
Femmes (218)
Hommes (154)

Pour composer votre propre témoignage

Comment j'ai réduit ma consommation:


betty (38 ans) - Nationalité française - le 10 Juillet 2014

"bonjour à tous, voici mon premier témoignage, et non sans émotion. j'ai commençé à boire seule en 2006, je me souviens trés bien de la première bouteille seule, juste elle et moi, c'était une bouteille de blanc. Je venais de me séparer de mon mari, et un soir j'ai téléphoné à une amie, et là j'ai trouvé super génial de discuter et de boire, mais je ne buvais pas autant avant, surtout en semaine. Un jour ma fille, qui était petite, m'a dit "maman je pensais qu'on buvait que quand y avait des gens", j'étais mal à l'aise. Des bêtises j'en ai fait.....soirée arrosées, conduite ivre, coucher avec filles et garçons, faire n'importe quoi, frapper des gens, insulter, et le pompon, me taper le curé de mon village qui lui aussi était bien buveur. les gueules de bois, les journée de congé maladie, vomir devant sa fille, sentir l'alcool. l'année dernière ma fille a pris conscience que sa maman buvait trop, elle a commençé a me faire des réfléxions. un jour elle est venue avec mon conjoint me chercher au bar, il m'a dit " tu me fait pitié, ton regard dans le vide, entourée de mecs qui te mate, tu me fait honte", il en a reçu des coups le pauvre...MAIS il est resté, m'a aidé. En mai, je touche le fond, je bois l'aprés midi, je me rend au collège pour chercher ma fille, je renverse une dame, les gendarmes me font souffler : retrait de permis, licenciement, la honte de ma fille qui voit sa mère partir avec les gendarmes, et en plus la dame était la grand mère de son copain de classe,, la classe. (elle a eu une blessure au genou rien de grave). j'ai du accepter l'insoutenable : je suis alcoolique, je suis suivie mais mon cas n'est pas désespéré, je voudrais arreter d'y penser, a la maison pas d'alcool vous imaginez la guerre qu on me ferait. Parcontre la culpabilité pour ma fille, j'ai peur qu'elle soit comme moi, elle m'a vu si souvent boire, quel exemple.....alors oui, on a une fragilité, et j'ai lu que vous tous vous avez fait des bêtises sous alcool, et que vous avez réagi, un sale passage, mais on a cette fragilité dont il faire cas. tenez bon, être libre dans sa tête c'est tellement bon. je vous embrasse tous."


Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 9 (26 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   

Autres témoignages pour cette catégorie:

Prénom: Note:
betty  9
Anonyme  9
herfray  9
Anonyme  9
Denis  8
elmatador  8
Anonyme  8
Anonyme  8
Anonyme  8
Anonyme  7
Anonyme  7
ff  7
Anonyme  7
Anonyme  7
mike  7
adn59  5
dubonet  5
gobyve  3
Prénom: Date:
Anonyme  27 Août 2017
Anonyme  31 Août 2016
gobyve  20 Juillet 2016
mike  18 Juin 2016
Anonyme  14 Mars 2016
dubonet  05 Octobre 2015
Anonyme  19 Septembre 2015
Anonyme  14 Juin 2015
Anonyme  21 Février 2015
Anonyme  14 Février 2015
Anonyme  13 Février 2015
ff  22 Janvier 2015
betty  10 Juillet 2014
herfray  22 Mars 2014
elmatador  19 Décembre 2013
adn59  04 Juin 2013
Anonyme  29 Mai 2013
Denis  19 Juillet 2012