Témoignages

Catégories de témoignages:

Les derniers témoignages
Je bois trop (160)
Un proche boit trop (99)
Un élève boit trop (1)
Un collaborateur boit trop (2)
J'ai des problèmes de santé (19)
Comment j'ai réduit ma consommation (17)
Comment j'ai arrêté de boire (85)
Femmes (207)
Hommes (143)

Pour composer votre propre témoignage

Les derniers témoignages

phil (45 ans) - Nationalité française - le 22 Avril 2017

"Bonjour, pour ma part, cela fait plus de 18 mois que je n'ai pas consommé un verre d'alcool. Le déclic s'est fait assez rapidement quand j'ai pris conscience que je ne pouvais pas me passer d'alcool pendant une journée & que je devais "descendre" une sacrée quantité avant d' être "anesthésié". Le fait de ne pas avoir non plus le lendemain matin "la gueule de bois" a été aussi déterminant. L'abstinence s'est installé très rapidement & sans chimie. Je me suis fait accompagné d'une cellule rattachée à mon centre hospitalier où j'ai pu échanger avec psychologues, addictologue. Je me sens libéré de cette emprise, je sais très bien que je ne pourrais plus consommé une seule goutte d'alcool (pour moi c'est "trop ou rien"). Ma santé va beaucoup mieux, j'ai un esprit sain dans un corps sain mais je m'ennuie. Je m'ennuie tellement, depuis l'arrêt de la consommation je n'ai le goût de rien, j'ai beau me force,r rien n' y fait. J'espère que cette sensation disparaitra avec le temps & que le goût va revenir. En tout cas, pour moi l'alcool c'est fini."


Comment trouvez-vous ce témoignage ?
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   

Anonyme (45 ans) - Nationalité Canadienne - le 11 Avril 2017

"Voilà,fini de faire la femme forte...je suis alcoolique et recherche une façon d arrêter mais avec toutes les bonnes intentions... je chute et rechute, je m isole pour pas que cela paraisse et en groupe.... tellement difficile !!! Parfois j y arrive de pas trop boire et d autres fois... désastre avec les black out,vérification de textos et liste des appels fait à qui et qu est ce que j ai bien pu dire .... la honte total. Je réussi bien dans la vie mais ma vie perso .... le vide total. Plus d amis significatifs une mère qui a le même problème que moi ,pas d enfants et ma sœur et père morts tous les deux tragiquement .... alors peu d accroche pour garder la tête en dehors de l eau... dans mon cas ... le vino!!!! Personne veut aider ou comprendre cette maladie et pas sexy pour se faire un amoureux. Et nos peu d amis sont déjà occupés à survivre eux même Mon père était aussi un alcoolique tout comme sa famille et même grand père .... Alors les chance je les trouve mince pour sortir de cette spirale et que dire des chutes qui enlève le goût de reprendre car maudit qu on se déteste de plus en plus ... 45 ans,belle en dehors vide en dedans et de l argent pour avoir une belle vie.... mais seule ,car trop honte de mes comportements et orgueilleuse en plus!!!!! Avez vous des idées du pourquoi on s auto- sabotte ???? "


Comment trouvez-vous ce témoignage ?
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   

beluga (51 ans) - Nationalité belge - le 10 Avril 2017

"Je n'arrive pas à faire comprendre à mon entourage -y compris médical- que la boisson pervertit ma vie! J'ai un boulot relativement hiérarchiquement élevé, une vie socialement bourgeoise, mais je souffre "en silence" d'alcoolisme. Je ne bois jamais la journée. Les lunchs professionnels sont à l'eau minérale sans problème... mais vers 19h j'ai un incroyable "craving" qui ne se termine que sur l'oreiller à 23h 24h ou plus tard... C'est absolument insupportable. C'est une obsession: dès le premier verre, je m'inquiète de ne pas en avoir assez: je déteste les minuscules verre! Quand je suis au resto ou chez des amis, je vais dans les toilettes faire d'improbables positions de yoga pour espérer diminuer mon envie et me reconnecter avec la conversation ..."


Comment trouvez-vous ce témoignage ?
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   

Anonyme (28 ans) - Nationalité Française - le 28 Mars 2017

"Bonjour Cela fait 3ans que je suis en couple avec mon copain. Je l'ai connu il se disait fêtard et moi aussi. Nous en avons bien profité. Aujourd'hui nous projetons mariage et enfant Mais depuis 1an je réalise que la fête reste beaucoup présente pour lui plus du tout pour moi. J'ai également remarqué que l'alcool était très présent chez lui. Uniquement en soirée. Il boit sans limite. Vide nos comptes dans ces dépenses . passe sa soirée au bar à boire des verres et faire des concours de celui qui tient le +. En attendant soit je passe ma soirée à l'attendre a la maison de peur quil rentre faire un after avec des personnes inconnus passer son dimanche a boire ...et du coup je fini par lui demander de rentrer en harcelant à 7h le mati mais en rentrant il devient très agressif dans ses paroles.tape mur. Me quitte. Et le lendemain il regrette tout. Une fois il a gaché un repas de famille pour mon anniversaire(car la vieille il etait sorti) je suis partie une semaine pour lui faire réaliser que je n'acceptait plus cette situation. Il ma alors promis de réduire la quantité de sa consommation. Ça a fonctionné 6mois puis au final ça a recommencé. J'ai fini par lui dire que cette fois je ne reviendrai plus . mais il me dit qu'il compte ne plus boire une goutte d'alcool et qu'à priori il aurait compris que l'alcool tué notre couple. Il s'est inscrit sur ce site pour l'aider et a demandé à ses copains de le soutenir en respectant le fait qu'il serait sans alcool aux soirées . de mon côté jai envie de lui lzisser une derniere chance malgré les reticences de mes proches .je m'adresse à vous pour répondre aux questions que je me pose . : comment l'accompagner? L'aider ? Le soutenir sans trop l'étouffer? Pensez vous que je fait le bon choix ? "


Comment trouvez-vous ce témoignage ?
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   

Anonyme (39 ans) - Nationalité française - le 17 Mars 2017

"bonjour j'ai des problèmes d'alcool depuis des années mais je ne bois que le soir jamais la journée et je ne bois que de la bière j'ai fait une cure en hôpital de jour pendant les grandes vacances de 2016 les deux mois et quatre mois après fin décembre j'ai re craques c'est pas tout les jours mes quand même asses souvent la depuis qu'elle que jour je bois tout les soirs quand je me lève le matin je me dis je suis pas pressé d’être ce soir de peur de re boire j'ai deux filles une de 18 ans et une de 6 ans et je suis toute seule avec elles et je n'ai pas de famille et pas d'amis je suis très seule et c'est pas facile comment faire pour trouver du soutien envers qui je peux me tourner j'ai déjà essayé les AA (les alcooliques anonyme) mais je n'ai pas aimé voila mon histoire merci d'avance pour votre aide "


Comment trouvez-vous ce témoignage ?
peu intéressant
très intéressant
 
votre note: